nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Facteur de croissance épidermique

13 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le récepteur du facteur de croissance épidermique serait primordial pour le développement des tumeurs intestinales

Caducee.net, le 30 janvier 2002 : Une équipe de chercheurs américains a démontré que le récepteur du facteur de croissance épidermique (Egfr) est nécessaire pour la formation de la plupart des tumeurs intestinales chez la souris. Par ailleurs, leurs travaux indiquent que des inhibiteurs de l'Egfr pourraient être utiles dans les formes de cancer colorectal avancé. […].

Cancer du poumon : Pfizer obtient une AMM pour Vizimpro® (dacomitinib)

Cancer du poumon : Pfizer obtient une AMM pour Vizimpro® (dacomitinib)

Caducee.net, le 18 avril 2019 : Pfizer annonce aujourd’hui que la Commission Européenne a octroyé une AMM à Vizimpro® (dacomitinib) 45 mg en monothérapie pour le traitement de première ligne des patients adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR). […].

Feu vert européen pour Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique

Feu vert européen pour Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique

Caducee.net, le 19 octobre 2018 : Eli Lilly a annoncé que la Commission Européenne a octroyé le 27 septembre 2018 une autorisation de mise sur le marché à Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement des femmes ayant un cancer du sein localement avancé ou métastatique avec récepteurs hormonaux positifs (RH ), et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-) en association avec un inhibiteur de l’aromatase (IA) ou avec le fulvestrant comme  hormonothérapie de première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie. […].

Evaluation de l'erlotinib dans le cancer bronchique non à petites cellules

Caducee.net, le 15 juillet 2005 : L'erlotinib, un inhibiteur du récepteur de facteur de croissance épidermique, a été testé dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules après échec de la chimiothérapie de première ligne. Une réponse a été observée chez 9% des patients ainsi qu'un allongement de la survie chez certains. […].

Structure du récepteur HER3

Caducee.net, le 07 août 2002 : Des biophysiciens du Howard Hughes Medical Institute à l’université Johns Hopkins de Baltimore (Maryland, EU) ont déterminé par cristallographie la structure atomique de la région extracellulaire du récepteur HER3 (Erb3), un des membres de la familles des récepteurs du facteur de croissance épidermique (EGF). Les données observées permettent de mieux comprendre les changements de conformation du récepteur durant la liaison avec son ligand, fournissant ainsi de nouvelles approches thérapeutiques pour moduler l’activité des différents récepteurs HER impliqués pour certains dans le développement de cancers. […].

IBRANCE® (palbociclib) reçoit une AMM européenne pour le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique RH /HER2-

IBRANCE® (palbociclib) reçoit une AMM européenne pour le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique RH /HER2-

PFIZER, le 17 novembre 2016 : Pfizer a annoncé que la Commission européenne avait autorisé la mise sur le marché d’IBRANCE® (palbociclib) pour le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique, positif aux récepteurs hormonaux et négatif au récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (RH /HER2-) chez la femme. L’autorisation concerne l’utilisation d’IBRANCE® en association avec un inhibiteur de l’aromatase ou en association avec le fulvestrant chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie. […].

Les niveaux de COX-2 sont élevés chez les fumeurs

Caducee.net, le 15 janvier 2005 : La fumée de tabac favorise la production de COX-2, une protéine cellulaire liée au développement et à la progression du cancer, selon des résultats de recherche publiés dans l'édition du 15 janvier du journal Cancer Research. […].

Merck Serono : Innocuité et efficacité d'Erbitux(R) confirmées pour les essais de combinaison

PR Newswire, le 26 septembre 2007 : DARMSTADT, Allemagne, September 26 /PRNewswire/ -- Une foule de données prometteuses sur Erbitux(R) (cetuximab) ont été présentées cette semaine au 14e Congrès européen d'oncologie clinique (ECCO). Les études couvrant de nombreux types de cancer présentent de nouvelles preuves de l'innocuité d'Erbitux dans le cadre de traitements combinés. De plus, un résumé de l'efficacité continue d'Erbitux dans les traitements de première intention et ultérieurs du cancer colorectal métastatique (mCRC) et une mise à jour de l'efficacité d'Erbitux dans le carcinome épidermoïde de la tête et du cou (SCCHN) ont été fournis. […].

Roche signe avec DxS un accord de distribution exclusif portant sur ses tests de détection des mutations oncogènes des gènes K-RAS et EGFR

PR Newswire, le 02 juin 2008 : PLEASANTON, Californie, June 2 /PRNewswire/ -- Roche et DxS Ltd. ont conclu un accord de distribution exclusif portant sur les tests TheraScreen K-RAS Mutation Test (test de détection des mutations du gène K-RAS) et TheraScreen EGFR 29 Test (test de détection des mutations du gène EGFR), mis au point par DxS. Analysés concomitamment avec d'autres facteurs cliniquement pertinents, ces tests sont destinés à aider les médecins à identifier les patients susceptibles de retirer un bénéfice d'un traitement anticancéreux spécifique sur la base de leur statut mutationnel. […].

33ème Congrès de l'ESMO à Stockholm, 12-16 septembre 2008

PR Newswire, le 08 septembre 2008 : LUGANO, Suisse, September 8 /PRNewswire/ -- Le 33ème Congrès de l'ESMO, le plus important congrès européen dans le domaine de l'oncologie, qui se tiendra à Stockholm, permet aux médecins oncologues de se rencontrer et constitue un point de convergence pour échanger des idées avec leurs collègues issus d'autres disciplines. […].

Pfizer Oncologie présente de nouvelles données sur IBRANCE à l'occasion du 40e SABCS 2017

Pfizer Oncologie présente de nouvelles données sur IBRANCE à l'occasion du 40e SABCS 2017

Caducee.net, le 12 décembre 2017 : Pfizer Oncologie présente de nouvelles données à l'occasion du 40e SABCS 2017 (San Antonio Breast Cancer Symposium) du 5 au 9 décembre. Un total de 16 communications Pfizer (dont 13 posters et 3 sessions orales) présentent les dernières actualités du développement clinique dans le cancer du sein, positionnant Pfizer comme un acteur incontournable dans les progrès actuels pour mieux prendre en charge ce cancer, notamment dans ses formes les plus avancées et agressives. […].

Cancer du sein HER2 : feu vert européen pour TUKYSA® (tucatinib) de Seagen

Cancer du sein HER2 : feu vert européen pour TUKYSA® (tucatinib) de Seagen

SEAGEN, le 16 février 2021 : Seagen International a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour TUKYSA® (tucatinib) en association avec le trastuzumab et la capécitabine pour le traitement de patients adultes atteints d’un cancer du sein métastatique ou localement avancé HER2 positif qui ont reçu au moins deux schémas de traitement anti-HER2 antérieurs. TUKYSA est un inhibiteur de tyrosine kinase (TKI) à faible poids moléculaire ciblant HER2, une protéine impliquée dans la croissance des cellules cancéreuses.1,2 […].

Cancer du sein triple négatif : feu vert pour Keytruda

Cancer du sein triple négatif : feu vert pour Keytruda

MSD, le 08 novembre 2021 : MSD et la HAS ont annoncé qu’une autorisation d’accès précoce post-AMM avait été accordée à la spécialité KEYTRUDA (pembrolizumab) du laboratoire MSD France dans l’indication « en association à une chimiothérapie dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer du sein triple négatif localement récurrent non résécable ou métastatique, dont les tumeurs expriment PD-L1 avec un CPS ≥ 10 et qui n’ont pas reçu de chimiothérapie antérieure pour la maladie métastatique » […].

nuance

Les plus