Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Cellules

1972 résultats triés par date
affichage des articles n° 181 à 199

L’intimité entre les coxsackievirus et leurs cellules hôtes dévoilée

Caducee.net, le 26 septembre 2001 : Une équipe de chercheurs américains vient de mettre en évidence les liaisons moléculaires fines qui entrent en jeu dans le contact entre les coxsackievirus (virus pathogènes de l’homme s’attaquant au cœur, au cerveau, au pancréas et à d’autres organes encore) et la protéine cellulaire des cellules à laquelle ils s’attachent. […].

Le palonosetron est efficace dans la prevention des nausees et des vomissements induits par la chimiotherapie a haute dose chez les patients devant subir une autogreffe de cellules souches

PR Newswire, le 23 septembre 2009 : BERLIN, September 23 /PRNewswire/ -- De nouvelles données, présentées aujourd'hui lors du congrès d'oncologie européen conjoint de l'ECCO (European CanCer Organisation) et de l'ESMO (Société Européenne d'Oncologie Médicale) à Berlin, montrent que le palonosétron, antagoniste des récepteurs 5-HT3 de deuxième génération, améliore de manière importante le contrôle des vomissements et des nausées chez les patients recevant un traitement prolongé de chimiothérapie à haute dose (CHD) et subissantune autogreffe de cellules souches (AGCS). En outre, l'administration d'une seconde dose de palonosétron 48 heures après la première réduit considérablement l'impact néfaste des nausées sur les activités quotidiennes. […].

Un gène de différenciation des neurones gouverne également celle des cellules intestinales murines exocrines

Caducee.net, le 07 décembre 2001 : Cette recherche, menée par Huda Zoghbi du Howard Hughes Medical Institute à Houston au Texas (EU), a permis de montrer que Math1, un gène codant pour un activateur de transcription, montré comme étant un élément de la différenciation des neurones, se trouve également impliqué dans la différenciation de trois types cellulaires de l’intestin chez la souris. […].

L’itraconazole pour la prévention des infections fongiques après une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques

Caducee.net, le 07 mai 2003 : L’itraconazole est plus efficace que le fluconazole pour la prophylaxie des infections fongiques consécutives à une transplantation allogénique de cellules souches hématopoïétiques, révèle une étude parue dans les Annals of Internal Medicine. […].

Irinotécan plus cisplatine dans le cancer bronchique à petites cellules métastatique

Caducee.net, le 10 janvier 2002 : Une publication dans le NEJM fait part des bons résultats de la combinaison irinotécan plus cisplatine dans le cancer bronchique à petites cellules métastatique. Un essai randomisé japonais montre que la survie à deux ans est de 19,5 % avec ce traitement comparé à 5,2 % avec une combinaison étoposide plus cisplatine. […].

Le temsirolimus dans le carcinome à cellules rénales avancé

Caducee.net, le 31 mai 2007 : Dans un large essai de phase III, le temsirolimus s’est révélé supérieur à l’interféron alpha en terme de survie globale dans le traitement du carcinome à cellules rénales avancé. […].

6ème colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen sur le thème du cancer :

Businesswire, le 11 mai 2010 : Les cellules souches se caractérisent par leur capacité à s’auto-renouveler indéfiniment et à engendrer des types cellulaires variés. L’auto-renouvellement mal régulé peut aboutir à l’activation de cellules souches cancéreuses, souvent résistantes aux thérapies qui détruisent les cellules cancéreuses. A titre d’exemple, une haute proportion de cellules souches leucémiques dans la leucémie myéloïde aigüe est prédictrice d’une faible chance de survie. Les thérapies utilisées pour soigner le cancer sont souvent évaluées sur leur capacité à réduire la masse de la tumeur. Dans la plupart des cas cependant la tumeur réapparaît après l’arrêt du traitement. Dans le cas du cancer du sein, par exemple, la régression de la tumeur ne se traduit pas nécessairement par une espérance de survie plus longue pour les patients. Ces dernières années, il a été constaté que dans une majorité de cancers, les cellules souches sont responsables de la réapparition des tumeurs et que leur destruction pourrait contribuer à l'élimination complète de ces tumeurs. […].

Une nouvelle thérapie par cellules souches de Cellonis Biotechnologies peut aider les enfants diabétiques à reprendre une vie normale

PR Newswire, le 24 août 2010 : BEIJING, August 24, 2010 /PRNewswire/ -- Cellonis Biotechnologies, une société d'application et de recherche médicale établie à Beijing et à Hong Kong, vient d'obtenir des résultats remarquables dans le cadre d'une thérapie par cellules souches visant à traiter un garçon de douze ans atteint de diabète dans un hôpital partenaire à Beijing. Le jeune garçon a repris une vie tout à fait normale, pratiquant les sports et les activités scolaires comme les autres personnes de son âge, et depuis plus de six mois, il n'a plus besoin de prendre des injections et des médicaments. […].

Echec des greffes de cellules hématopoïétiques : les différences alléliques entre le donneur et le receveur n'ont pas toutes la même valeur

Caducee.net, le 20 décembre 2001 : La réussite d'une greffe de cellules souches hématopoïétique dépend des différences entre les allèles des systèmes HLA du donneur et receveur. Dans le dernier NEJM, Petersdorf et al. ont étudié la relation entre les différences de séquences HLA et le risque d'échec de la greffe. Les différences identifiables par une analyse sérologique sont apparues plus importantes que celles qui reposent uniquement sur une différence de séquence nucléique. […].

Carcinome rénal métastatique : la transplantation de cellules souches hématopoïétiques a entraîné la régression de la maladie

Caducee.net, le 14 septembre 2000 : Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine montre que la transplantation allogénique de cellules souches hématopoïétiques périphériques (CSP) peut conduire à une régression tumorale chez la majorité des patients traités par cette procédure. Selon les médecins qui ont mené cet essai, ces résultats prometteurs ne doivent pas faire oublier le caractère expérimental du traitement. […].

Extension d’indication européenne pour XALKORI® (crizotinib) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules ROS1-positif au stade avancé chez l’adulte

PFIZER, le 04 octobre 2016 : Le 31 août dernier, Pfizer Inc. a annoncé l’octroi par la Commission européenne d’une extension d’indication pour XALKORI® (crizotinib) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) ROS1-positif et avancé chez l’adulte. XALKORI est également indiqué dès la première ligne de traitement des patients adultes ayant un CPNPC avancé ALK-positif. […].

Présentation d'Oncolytics Biotech Inc. dans le cadre de la 8ème conférence PEACe sur l'expression des protéines dans les cellules animales

PR Newswire, le 19 septembre 2007 : CALGARY, Canada, September 19 /PRNewswire/ -- Oncolytics Biotech Inc. (« Oncolytics ») (TSX : ONC, NASDAQ : ONCY), a annoncé aujourd'hui que le Dr Matt Coffey, directeur scientifique d'Oncolytics, effectuera une présentation le jeudi 20 septembre intitulée « Large Scale Production Process for the Oncolytic Agent REOLYSIN(R) (Human Reovirus) » (Processus de production à grande échelle de l'agent oncolytique REOLYSIN(R) (réovirus humain)), à l'occasion de la 8ème conférence PEACe sur l'expression des protéines dans les cellules animales qui se déroulera à Angra dos Reis, au Brésil. La conférence aura lieu du 16 au 20 septembre 2007. […].

Les mastocytes : des cellules clés dans le développement de l’arthrite inflammatoire

Caducee.net, le 06 septembre 2002 : Une série d’expériences menées sur des souris met en évidence le rôle central des mastocytes dans le mécanisme inflammatoire de l’arthrite. Ces cellules immunitaires répondraient aux différents signaux inflammatoires et auraient un rôle actif dans la physiopathologie de l’arthrite inflammatoire. […].

Données de phase I/II évaluant les bénéfices cliniques de REVLIMID® administré en association avec une chimiothérapie standard de type R-CHOP chez des patients atteints d'un lymphome diffus à grandes cellules B non traité

Businesswire, le 16 juin 2011 : Dans une étude expérimentale de phase I/II menée à la Clinique Mayo, 12 patients ont reçu des doses de 15 mg, 20 mg ou 25 mg de REVLIMID, les dix premiers jours de chaque cycle de 21 jours, en association avec une chimiothérapie standard de type R-CHOP, afin de déterminer la dose maximale tolérée (DMT) de REVLIMID. Aucune toxicité limitant la posologie n'a été observée. […].

Les données d'une étude portant sur l'utilisation de l'Amrubicine dans le traitement du cancer à petites cellules sont présentées dans le cadre du congrès 2008 de la Société Européenne d'Oncologie Médicale.

Businesswire, le 15 septembre 2008 : Dans cette étude américaine randomisée multi-centre portant sur 48 centres, les patients atteints de SCLC et n'ayant pas supporté une chimiothérapie précédente de première intention à base de platinum, ont reçu soit de l'Amrubicine 40 mg/m par jour par voie intraveineuse (IV) 2- du premier au troisième jour d'un cycle de 21 jours, ou du topotecan IV 1,5 mg/m2par jour - du premier au cinquième jour d'un cycle de 21 jours. Le principal point limite de cette étude était le taux de réponse, et les points limites secondaires- la durée avant progression de la maladie, la survie avant progression, la survie générale et l'inocuité du médicament. […].

ChemPartner et Berkeley Lights franchissent une nouvelle étape dans leur coopération en matière de découverte d'anticorps à cellules B

ChemPartner et Berkeley Lights franchissent une nouvelle étape dans leur coopération en matière de découverte d'anticorps à cellules B

Shanghai ChemPartner, le 17 mai 2019 : SHANGHAI et SOUTH SAN FRANCISCO, Californie, 17 mai 2019 /PRNewswire/ -- Shanghai ChemPartner, un des principaux organismes mondiaux de recherche sous contrat (CRO), et Berkeley Lights, Inc. (BLI), chef de file en biologie cellulaire numérique, ont annoncé ce jour avoir franchi une nouvelle étape importante dans leur coopération. ChemPartner a installé la plateforme optofluidique Beacon® de BLI et c'est le premier organisme mondial de recherche sous contrat à service intégral à proposer des services de découverte d'anticorps à cellules B à son portefeuille de clients à l'international. Cette nouvelle capacité améliore la plateforme actuelle de découverte d'anticorps de ChemPartner et vient en complément des solutions complètes que la société offre à ses clients et partenaires. […].

Le tissu adipeux, une nouvelle source pour la thérapie cellulaire

CNRS, le 03 février 2004 : L'équipe de Louis Casteilla de l'unité dirigée par Luc Pénicaud en collaboration avec d'autres équipes du CNRS et de l'INSERM, a démontré qu'il était possible d'obtenir, in vitro et chez la souris, des cellules cardiaques fonctionnelles à partir de cellules de tissus adipeux. Ces mêmes chercheurs ont également utilisé dans un modèle murin des cellules issues de tissus adipeux humains pour reconstruire un réseau vasculaire endommagé du membre inférieur. Ces travaux permettent d'envisager pour la première fois l'utilisation des cellules de tissus adipeux en thérapie cellulaire. Ils font l'objet de deux publications dans Circulation Research le 6 février 2003 et dans Circulation le 10 février 2004, qui sont déjà disponibles en ligne. […].

Résultats de l'étude (PIX306) de Phase III sur l'évaluation de la survie sans progression du PIXUVRI® (pixantrone) combiné au rituximab chez les patients atteints d'un lymphome non-hodgkinien agressif aux cellules B

Servier, le 09 juillet 2018 : « Nous sommes déçus par le résultat de l'étude PIX306, et nous allons réaliser une analyse détaillée des données cliniques afin d'évaluer les prochaines étapes du programme PIXUVRI », explique Adam Craig, DM, PhD et CEO de CTI BioPharma. « Nous souhaitons exprimer toute notre reconnaissance à l'égard des patients, familles et chercheurs qui ont pris part à cette étude ». […].

Les plus