nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Conscience

200 résultats triés par date
affichage des articles n° 127 à 145

Programmes de santé reproductive pour hommes

FIH, le 01 janvier 2000 : Renoncer aux comportements non bénéfiques […].

Activité physique : marchez, une vie meilleure vous attend !

EUFIC, le 01 janvier 2000 : D'après les spécialistes de la santé, mieux vaut marcher à vive allure pendant 20 minutes ou danser la Macareña pendant une demi-heure par jour que d'exécuter de vigoureux exercices athlétiques . Vous vous en porterez mieux. […].

Prise en charge des patients atteints de cirrhose

HAS, le 12 décembre 2007 : La Haute Autorité de Santé (HAS) publie deux recommandations professionnelles ayant pour objectifs de diminuer la morbidité et la mortalité associées à la cirrhose. La surveillance régulière et la prévention primaire des complications, et le cas échéant, le traitement et la prévention secondaire des principales complications, quelle que soit la cause de la cirrhose, constituent la base de la stratégie proposée pour atteindre ces objectifs. […].

Nouvelles recommandations contre une infection opportuniste majeure : la cryptococcose

CNRS, le 06 février 2007 : La cryptococcose occupe le 2ème rang des infections opportunistes fatales chez les patients infectés par le virus du sida (VIH) et profondément immunodéprimés. Une étude prospective multicentrique, aujourd'hui publiée dans PLoS Medicine, a été menée en France par des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS chez des patients atteints par cette infection. Elle met en évidence un certain nombre de facteurs de sévérité de la maladie, comme le sexe du patient ou le sérotype infectant. Au vu des résultats, les auteurs proposent une modification dans la prise en charge thérapeutique des personnes souffrant de cryptococcose. […].

Prévention des Accidents d’Exposition au Sang   chez les soignants :

Prévention des Accidents d’Exposition au Sang chez les soignants :

GERES, le 19 octobre 2014 : Un Accident Exposant au Sang (AES) est défini comme tout contact avec du sang ou un liquide biologique contenant du sang et comportant soit une effraction cutanée (piqûre ou coupure) soit une projection sur une muqueuse (œil, bouche) ou sur une peau lésée. Lors de ce contact, le risque de transmission d'agents pathogènes existe et concerne l'ensemble des germes véhiculés par le sang ou les liquides biologiques (bactéries, virus, parasites et champignons). Il existe plus de 50 pathogènes qui sont directement transmissibles par le sang.   […].

Loi de santé : la CSMF dénonce le retour de tous les archaïsmes

CSMF, le 20 octobre 2014 : La teneur du texte du projet de loi de santé présenté ce mercredi 15 octobre en Conseil des Ministres, conforte la CSMF dans son opposition à une réforme qui se trompe de cible et dont les effets seront désastreux pour les patients et les finances publiques. […].

Céphalées aiguës, quand faire ou ne pas faire une IRM ?

Céphalées aiguës, quand faire ou ne pas faire une IRM ?

Pr Jean-Yves Gauvrit, le 22 octobre 2014 : D’après un entretien avec le Pr Jean-Yves Gauvrit, responsable de l’unité d’imagerie neuro-faciale, service de radiologie, du CHU de Rennes Les céphalées sont l’un des symptômes les plus fréquents, elles sont le plus souvent bénignes et ne nécessitent aucun examen complémentaire. Néanmoins, certaines céphalées engagent le pronostic vital et constituent des urgences thérapeutiques. L’interrogatoire et l’examen clinique permettent le plus souvent de sélectionner les patients qui devront avoir, dans un délai plus ou moins court, une imagerie cérébrale. L’IRM est dans ce cadre l’examen de référence. […].

Ischémie cérébrale aiguë

Ischémie cérébrale aiguë

Pr LEYS, le 14 novembre 2014 : Le traitement de l’ischémie cérébrale repose sur: (i) des mesures générales (traiter une urgence vitale, assurer le maintien des paramètres physiologiques sauf la pression artérielle, et prévenir les complications), (ii) l’admission en unité neurovasculaire, (iii) le rt-PA chez les patients admis dans les 4.5 heures en l’absence de contre-indication, parfois complétée par une thrombectomie mécanique en cas d’occlusion artérielle proximale, (iv) l’administration immédiate d’aspirine (160 à 300 mg) chez ceux qui ne sont pas éligibles pour le rt-PA, y compris en présence d’une fibrillation auriculaire et (v) et plus rarement la chirurgie décompressive dans certains infarctus malins. Ces mesures sont urgentes et nécessitent donc une filière d’admission optimale organisée par le centre 15.  […].

Détection de la maladie coronaire par les examens non invasifs d’imagerie cardiaque chez le patient symptomatique stable: la seule performance diagnostique est-elle suffisante pour guider la stratégie?

Pr Pascal GUERET, le 24 février 2015 : De nombreuses méthodes non invasives d’imagerie cardiaque sont actuellement à notre disposition pour rapporter à une maladie coronaire les douleurs thoraciques ressenties par un patient stable: électrocardiogramme d’effort, scintigraphie myocardique, échocardiographie de stress, IRM de stress, Tomographie à Emission de Positons et scanner coronaire. D’après les recommandations européennes récentes, la démarche diagnostique doit être guidée par l’estimation préalable du niveau de risque coronaire auquel se situe le patient. Le choix de la méthode la plus appropriée dépend ensuite des paramètres habituels que sont la disponibilité locale, l’expertise locale et le respect des contre indications respectives de chaque examen. Bien qu’empruntant des voies physiopathologiques différentes, la performance diagnostique de ces examens pour détecter une maladie coronaire est actuellement assez comparable. A elle seule, elle n’est donc pas suffisante pour justifier la démarche diagnostique choisie. Il est devenu très important de prendre en considération les risques de chacun de ces examens auxquels sont éventuellement exposés les patients ainsi que les données médico économiques de coût/efficacité. […].

France Biotech alerte le Gouvernement sur la situation désastreuse des études cliniques en France et appelle à la tenue d’un « Ségur de la Recherche Clinique en France »

France Biotech, le 27 mars 2015 : « A l’heure où les sociétés innovantes des Sciences de la Vie françaises « explosent » à l’international, la France disparait d’un secteur clef, celui de la recherche clinique. Alors que la situation de la France n’est pas à la hauteur des autres pays européens, nous assistons à un coup d’arrêt brutal qui fera bientôt de notre pays un désert pour la recherche clinique! », souligne Pierre-Olivier Goineau, Président de France Biotech. […].

Les objets connectés renforcent la confiance des français envers les professionnels de santé

Les objets connectés renforcent la confiance des français envers les professionnels de santé

Groupe Pasteur Mutualité, le 15 septembre 2015 : Dans le cadre de la vaste réforme du système de santé menée en France, Groupe Pasteur Mutualité a souhaité à nouveau interroger les Français sur leur niveau de confiance à l’égard des professions de santé. La 4e vague de ce baromètre révèle un attachement toujours aussi fort au corps médical et une confiance dans sa capacité d’adaptation et d’ouverture aux nouvelles technologies. […].

Infections nosocomiales : les français sont prêts à aller plus loin pour minimiser les risques

Infections nosocomiales : les français sont prêts à aller plus loin pour minimiser les risques

Caducee.net, le 18 décembre 2015 : Un nouveau rapport de l'institut de recherche MindMetre a révélé que 95 % des citoyens français considèrent que l'éradication des infections nosocomiales doit être l’une des 5 priorités pour le système de santé bien avant la réduction des délais d'attente (74 %), la recherche de nouvelles thérapies et de traitements (66 %) et l'augmentation du ratio soignants / patients (64 %). […].

Les effets physiologiques et comportementaux du GHB ou « drogue des violeurs » sur le thalamus

CNRS, le 15 décembre 2003 : Nathalie Leresche directrice de recherche au CNRS et ses collaborateurs du Laboratoire de neurobiologie des processus adaptatifs (CNRS-Université Paris 6) en collaboration avec le groupe de Vincenzo Crunelli (Université de Cardiff, UK) ont étudié les effets de l’acide gamma-hydroxybutyrique (1) ou GHB plus connu du grand public sous le nom de « drogue des violeurs » dans une région clef du système nerveux impliquée dans le sommeil : le thalamus. Ces recherches ont permis de relier pour la première fois les effets du GHB au niveau cellulaire à ses effets comportementaux. Ce travail a été effectué dans le cadre du programme de recherche international lancé en 2001 par le National Institute of Drug Abuse (NIDA-National Institute of Health, USA) en raison de l’augmentation de la consommation illicite de GHB. Publié le 11 décembre 2003 dans « Journal of Neuroscience », il a été soutenu par le NIDA et la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie. […].

L'Anaes évalue les systèmes d'alarme dans le traitement de l'énurésie nocturne primaire monosymptomatique

Anaes, le 02 décembre 2003 : L'Anaes a élaboré, à la demande de la Société de néphrologie pédiatrique, une évaluation technologique et économique concernant l'utilisation des systèmes d'alarme dans le traitement de l'énurésie nocturne primaire monosymptomatique de l'enfant en comparaison du traitement par desmopressine. […].

Tabac, l'offensive: les premiers résultats

Inpes, le 15 novembre 2003 : Dans le cadre du Plan Cancer, le ministère chargé de la santé lançait, en mai 2003, l'offensive, en détaillant les axes de l'action gouvernementale dans la lutte contre le tabac. Rendre plus difficile l'accès au tabac, dénormaliser le tabac dans la société française, encourager l'arrêt étaient ses trois premiers axes d'actions. Qu'en est-il aujourd'hui ? […].

PILOSURYL® : Nouveau cas d'insuffisance rénale postérieur à la suspension de l'Autorisation de Mise sur le Marché

AFSSAPS, le 03 septembre 2003 : Fin juin 2003, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a suspendu l'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de la spécialité PILOSURYL® en raison du signalement de 3 cas graves d'atteinte rénale et de coma liés à la prise de ce médicament. La notion d'une prise excessive de PILOSURYL® avait été retrouvée dans 2 cas sur 3. Un communiqué de l'Afssaps, diffusé le 27 juin 2003 sur son site internet, a informé de cette suspension et du rappel de l'ensemble des lots disponibles sur le marché de PILOSURYL®. […].

Action Vaccination : n’oublions pas la rubéole !

Assurance Maladie et CFES, le 20 décembre 2001 : La rubéole est une infection virale généralement bénigne, qui affecte surtout les enfants. Mais lorsqu’elle touche la femme enceinte, cette infection représente un risque de malformations congénitales graves pour le nouveau-né : oculaires, cardiaques et/ou neurologiques. […].

Campagne nationale d'information sur l'hépatite C et d'incitation au dépistage du VHC

F.Girard, le 01 juin 2001 : Le dépistage 2000 de l'hépatite C a été évalué à 211 MF. Dans ce budget est inscrit le coût du dépistage biologique complet, y compris la recherche de l'ARN viral, comme le préconisait la conférence de consensus de février 1999. […].

nuance

Les plus