nuance

Action Vaccination : n’oublions pas la rubéole !

La rubéole est une infection virale généralement bénigne, qui affecte surtout les enfants. Mais lorsqu’elle touche la femme enceinte, cette infection représente un risque de malformations congénitales graves pour le nouveau-né : oculaires, cardiaques et/ou neurologiques.

Afin d’alerter l'opinion publique sur ces risques, l’Assurance Maladie et le CFES lancent, fin décembre 2001, une campagne nationale d'information, auprès des médecins et des futures mères, dans le cadre du programme national « Action Vaccination ».

Un risque de recrudescence de la rubéole

Dès 1970, la vaccination contre la rubéole a été généralisée en France pour les filles de 11 à 13 ans et les femmes en âge de procréer. Dès 1986, cette politique de vaccination a été étendue aux enfants de 12 à 24 mois en association avec les vaccins contre la rougeole et les oreillons.

Or, en 1999, selon les derniers chiffres disponibles, les infections rubéoleuses en cours de grossesse représentaient 5,4 cas pour 100 000 naissances, et les cas de rubéoles congénitales malformatives 0,14 pour 100 000 -soit en moyenne un bébé atteint de la rubéole congénitale chaque année[1]-. Sur 40 cas développés par des femmes enceintes, aucune d’entre elles n’avait été vaccinée contre la rubéole.

Actuellement, on observe en outre une augmentation du nombre de cas, pouvant entraîner une recrudescence de cette maladie.

Favoriser une prise de conscience chez les futures mères

Le dispositif national d’information comporte un dépliant de 4 pages destiné en premier lieu aux milieux médicaux en contact avec les futures mères :

- les gynécologues/obstétriciens,

- les médecins généralistes « de campagne », exerçant dans des zones ou des communes rurales ne disposant pas de gynécologues

- et les médecins généralistes à forte prescription gynécologique.

Intitulé « La rubéole, pour l’oublier, ne l’oublions pas », ce document rappelle la nécessité de vacciner les jeunes femmes, la vaccination ne pouvant être effectuée sur les femmes enceintes. Diffusé à 25 000 exemplaires, ce mailing décrit l’ensemble des outils d’information mis à la disposition des professionnels de santé.

Une affichette sur le thème « Le vaccin contre la rubéole, pensez-y dès aujourd’hui » sera également diffusée à 45 000 exemplaires pour affichage dans les salles d’attente des médecins et dans les officines.

Le dispositif est complété par l’insertion de « bannière » sur les principaux sites internet médicaux professionnels et par une campagne de e-mailings axée sur les gynécologues et les médecins.

--------------------------------------------------------------------------------

[1] Sur les 750 000 naissances annuelles, en moyenne, en France.

Descripteur MESH : Rubéole , Vaccination , Infection , Risque , Malformations , Médecins , Femmes , Femmes enceintes , France , Maladie , Médecins généralistes , Mères , Vaccins , Association , Santé , Rougeole , Politique , Oreillons , Opinion publique , Internet , Grossesse , Conscience

nuance

Médicaments: Les +