nuance

Prevenar 13 désormais indiqué dans la prévention des pneumonies à pneumocoque chez l’adulte

illustrationPfizer annonce avoir obtenu le 26 février dernier l’approbation de l’EMA (Agence Européenne du Médicament) pour l’extension d’indication de Prevenar 13 ®  (vaccin pneumococcique conjugué polyosidique – 13 valent, adsorbé) dans l’immunisation active pour la prévention des infections invasives et de la pneumonie, causées par Streptococcus pneumoniae chez les adultes âgés de 18 ans et plus et les personnes âgées1.

Le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) de Prevenar 13 ®  a également été mis à jour afin d’inclure les données d’efficacité de l’étude CAPiTA : Essai d’immunisation active pour la prévention de la pneumonie communautaire chez l’adulte. L’étude CAPiTA a notamment démontré une réduction significative des premiers épisodes de pneumonies communautaires (PAC) à pneumocoque à sérotypes vaccinaux (critère primaire), et une efficacité sur les critères secondaires : premiers épisodes de PAC à pneumocoque à  sérotypes vaccinaux non bactériémiques, non-invasives, et  les  premiers épisodes d’infections invasives à pneumocoques (IIP) à sérotypes vaccinaux, chez des patients adultes âgés de 65 ans et plus 1,2.

 « Cette extension d’indication pour Prevenar 13®  permettra aux professionnels de santé de mieux protéger leurs patients adultes du risque de pneumonies à pneumocoque causées par les 13 sérotypes contenus dans le vaccin. C’est une avancée majeure, notamment pour les patients les plus âgés, ainsi que les patients concernés par des comorbidités pouvant les rendre plus vulnérables à cette maladie grave et potentiellement mortelle. », souligne le Dr Luca Mollo, Directeur Médical Pfizer Vaccins en France.   « Cette   nouvelle   indication   pourrait   permettre   d’envisager   une   mise   à   jour   des recommandations relatives à la vaccination des adultes à risque d’infections à pneumocoque.» ajoute- t-il.

 

Rappelons que Prevenar 13®  doit être utilisé selon les recommandations vaccinales en vigueur qui tiennent compte du risque des infections invasives et de la pneumonie dans les différentes classes d’âge, des comorbidités sous-jacentes ainsi que de la variabilité de l’épidémiologie des sérotypes de Streptococcus pneumoniae en France3.

 

La pneumonie communautaire (PAC)

La pneumonie communautaire est le type de pneumonie le plus commun4 et est généralement induite par des bactéries ou des virus. La bactérie le plus souvent impliquée est le Streptococcus pneumoniae, également connu sous le nom de pneumocoque5. Dans le monde, les taux de morbidité et de mortalité de la pneumonie à pneumocoque sont importants6. En France, le nombre de pneumonies à pneumocoque a été estimé à plus de 130 000 /an soit une incidence de plus de 220 cas/100 000 habitants3. Le risque de pneumonie à pneumocoque augmente avec l'âge de l'adulte et avec l'affaiblissement du système immunitaire du aux comorbidités sous-jacentes7.

 

 

Les infections invasives à pneumocoque (IIP)

D’après les données du réseau Epibac, le nombre de cas annuel d’IIP a été estimé à environ 5 000 en France en 2013, soit une incidence annuelle de 7,8 cas/100 000 habitants. Chez les adultes âgés de 65 ans et plus, l’incidence est de 22 cas/100 000 habitants8. Un âge élevé constitue toujours un facteur de risque d’IIP, indépendamment de la présence d’une pathologie sous-jacente. En France, le risque d’IIP est multiplié par 3 chez les adultes âgés de 50 à 59 ans, par 5 entre 70 à 79 ans et par 10 après 80 ans, par rapport au risque observé chez les adultes âgés de 16 à 49 ans ; 70 % des IIP surviennent chez des adultes après 50 ans. Le taux de mortalité hospitalière des infections invasives à pneumocoque varie de 10 % à 30 % selon les études et augmente avec l’âge et la présence de co-morbidités 2.

 

 

A propos de CAPiTA (Essai d’immunisation active pour la prévention de la pneumonie communautaire chez l’adulte)

CAPiTA est la plus vaste étude en double aveugle, randomisée, contrôlée, versus placebo, destinée à évaluer l'efficacité d’un vaccin jamais menée chez les patients âgés. L’étude a inclus 85 000 personnes âgées de 65 ans et plus, et a été menée par le centre Julius, Centre Universitaire Médical d'Utrecht, aux Pays-Bas. Cinquante-huit hôpitaux sentinelles ont été impliqués dans la surveillance des PAC et des IIP9.

 

A propos de Prevenar 13®

Avec cette extension d‘indication, Prevenar 13® est maintenant indiqué en Europe pour la prévention des infections invasives et de la pneumonie causées par Streptococcus pneumoniae à tous les âges de la vie. Prevenar 13® a été introduit en Europe en Décembre 2009 pour une utilisation chez les nourrissons et les jeunes enfants et depuis Octobre 2011 chez l’adulte. Prevenar 13® est maintenant approuvé pour ces utilisations dans plus de 120 pays en Europe et dans le monde. Prevenar 13®  est le vaccin pneumococcique conjugué (PCV) le plus utilisé au niveau mondial et plus de 750 millions de doses de Prevenar/Prevenar 13® ont été distribuées jusqu’à présent dans le monde.

 

A propos de Pfizer

Chez Pfizer, nous mobilisons toutes nos ressources pour améliorer la santé et le bien-être à chaque étape de  la  vie.  Nous  cherchons à  optimiser la  qualité et  la  tolérance dans  la  découverte, le développement et la production de nos médicaments en santé humaine. Notre portefeuille mondial diversifié comporte des molécules de synthèse ou issues des biotechnologies, des vaccins mais aussi des produits d’automédication mondialement connus. Chaque jour, Pfizer travaille pour faire progresser le bien-être, la prévention et les traitements pour combattre les maladies graves de notre époque. Conscients de notre responsabilité en tant que leader mondial de l’industrie biopharmaceutique, nous collaborons également avec les professionnels de santé, les autorités et les communautés locales pour soutenir et étendre l’accès à des soins de qualité à travers le monde. Depuis plus de 150 ans, Pfizer fait la différence pour tous ceux qui comptent sur nous. Pour en savoir plus sur nos engagements, vous pouvez visiter notre site Internet www.pfizer.fr

 

1 EC Decision du 26 février 2015, publiée le 2 mars 2015. Accessible ici :

http://ec.europa.eu/health/documents/community-register/html/h590.htm (consulté le 3 mars 2015)

2 Résumé des Caractéristiques du Produit Prevenar 13®

3 « Avis du Haut Conseil de la santé publique relatif aux recommandations de la vaccination pour les adultes et les enfants âgés de plus de 2 ans à risque d’infection invasive à pneumocoque » (25 avril 2013). Accessible ici : http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=355 (consulté le 3 mars 2015)

4 National Heart, Lung, and Blood Institute. Types of pneumonia. March 1, 2011. Accessible ici :

http://www.nhlbi.nih.gov/health/health-topics/topics/pnu/types.html (consulté le 3 mars 2015)

 

5 Centers for Disease Control and Prevention. Pneumonia can be prevented - vaccines can help. Accessible ici :

http://www.cdc.gov/features/pneumonia/ (consulté le 3 mars 2015)

6 Blasi F, Mantero P, Santus P, Tarsia P. Understanding the burden of pneumococcal disease in adults. Clin

Microbiol Infect. 2012:18(Suppl. 5):1-8.

7 American Lung Association. Pneumonia fact sheet. Accessible ici :  http://www.lung.org/lung- disease/influenza/in-depth-resources/pneumonia-fact-sheet.html (consulté le 3 mars 2015)

8 Infections invasives d’origine bactérienne - Données du réseau Epibac 2013. Accessible ici : http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention- vaccinale/Infections-invasives-d-origine-bacterienne-Reseau-EPIBAC/Bulletin-du-reseau-de-surveillance-des- infections-invasives-bacteriennes# (consulté le 3 mars 2015)

9 Julius Clinical. CAPiTA. Accessible ici :  http://www.juliusclinical.com/project/capita# (consulté le 3 mars 2015)

Descripteur MESH : Streptococcus , Streptococcus pneumoniae , Personnes , Risque , Mars , Patients , Santé , France , Europe , Vaccination , Incidence , Vaccins , Mortalité , Réseau , Système immunitaire , Vie , Soins , Santé publique , Adulte , Virus , Placebo , Mortalité hospitalière , Morbidité , Maladie grave , Maladie , Internet , Hôpitaux , Conseil , Bactéries , Association

nuance

Médicaments: Les +