nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Gonades

5 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Biologie de reproduction : des chercheurs japonais veulent créer des souris productrices d’ovules humains

Caducee.net, le 09 mars 2000 : Une équipe japonaise, travaillant aux Etats-Unis, a déclaré à la presse nippone avoir implanté chez des souris des fragments d’ovaires humains, ces gonades avaient été prélevées chez des femmes par des chirurgiens pour des raisons médicales. […].

La greffe de tissu ovarien pose de sérieuses questions éthiques

Caducee.net, le 27 septembre 1999 : Si l'autogreffe de tissu ovarien devait s'avérer une méthode efficace pour sauvegarder la fertilité de femmes devant subir des traitements amputant irrémédiablement leur capital folliculaire, elle pourrait également concerner les patientes soumises à des traitements anticancéreux moins agressifs pour les ovaires ou génétiquement exposées à une ménopause précoce. […].

Greffe de tissu ovarien : tout a commencé chez la brebis

Caducee.net, le 27 septembre 1999 : La première autogreffe de tissu ovarien humain, annoncée la semaine dernière à Toronto (Canada), a été précédée de plusieurs années de recherche sur plusieurs espèces animales, dont la brebis. […].

10ème Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen de la série Endocrinologie : « Les perturbateurs endocriniens multi-systèmes »

Businesswire, le 30 novembre 2010 : Les produits chimiques perturbateurs endocriniens vont des molécules naturelles, comme les composés « œstrogen-like » présents dans les végétaux, jusqu’aux produits synthétiques, notamment le DDT, divers produits chimiques utilisés en plasturgie comme le bisphénol A et les polychlorobiphényles. Certains des composés fabriqués par l’homme sont maintenant répandus dans l’environnement, et les imitateurs des œstrogènes utilisés comme contraceptifs sont fréquemment retrouvés à la surface des étendues d’eau. Certaines substances chimiques sont tellement ubiquitaires qu’il peut être difficile de trouver des personnes n’ayant jamais été exposées pour servir de contrôle dans les tests. Les études épidémiologiques identifient des corrélations vraisemblables entre l’exposition aux produits chimiques et des maladies humaines spécifiques (Phillipe Grandjean, University of Southern Denmark, Odense, Denmark et Harvard School of Public Health, Boston, USA ; Jégou ; Toppari et Niels Skakkebaek, Rigshospitalet, Copenhagen, Danemark). Les mécanismes physiologiques et moléculaires de leurs actions sont actuellement suivis chez la souris, le rat et le poisson zèbre. […].

De l'influence du cycle menstruel sur le cerveau féminin

CNRS, le 31 janvier 2007 : Quelle influence joue la variation du taux d'œstrogène sur l'activation du cerveau féminin? A l'aide de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, Jean-Claude Dreher, chercheur au Centre de neuroscience cognitive (CNRS/Université Lyon 1), en collaboration avec une équipe américaine du National Institute of Mental Health (Bethesda, Maryland) dirigée par Karen Berman, est parvenu à caractériser, pour la première fois, les réseaux cérébraux impliqués dans le traitement de récompenses monétaires qui sont modulés par les hormones stéroïdes gonadiques chez la femme. Publié en ligne le 31 janvier 2007 sur le site de la revue PNAS, ce résultat marque un pas important pour une meilleure compréhension de certaines pathologies psychiatriques et neurologiques. […].

nuance

Les plus