Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Hormonothérapie substitutive

9 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

THS de la ménopause : risque accru de cancer du sein avec l'association œstrogène-progestatif

Caducee.net, le 28 janvier 2000 : En matière de traitement hormonal substitutif (THS) de la ménopause, le progestatif, non seulement ne protège pas, mais semble augmenter le risque de cancer du sein. Tel est le message d’une étude américaine parue dans le JAMA qui montre que le risque relatif augmente, en fonction de la durée d’utilisation, nettement plus vite chez les femmes qui prennent une association œstrogène-progestatif que chez celles qui utilisent les seuls estrogènes. […].

Cancer du sein : les traitements antihypertenseurs hors de cause

Caducee.net, le 16 février 2000 : Les traitements antihypertenseurs (inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, béta-bloquants et inhibiteurs calciques) ne modifient pas les risques de cancer du sein. Ce résultat provient d'une enquête épidémiologique publiée dans la dernière parution de Archives of Internal Medicine. […].

Hormonothérapie substitutive et prévention de l’arthrose

Caducee.net, le 14 mars 2001 : Un traitement hormonal substitutif à long terme semble protéger les femmes de l’arthrose du genou, comme le montre une étude australienne parue dans le numéro d’avril de Annals of the Rheumatic Diseases. […].

Mise à jour sur la contraception : Les avantages du système au lévonorgestrel

FIH, le 01 janvier 2000 : Le dispositif intra-utérin au lévonorgestrel, qui introduit un progestatif directement dans l'utérus, offre non seulement une haute assurance de fiabilité contraceptive, mais plusieurs autres avantages non liés à la contraception. Du fait qu'il libère le lévonorgestrel graduellement, on l'a baptisé «système intra-utérin» ou SIU, au lieu de dispositif intra-utérin (DIU). […].

La greffe de tissu ovarien pose de sérieuses questions éthiques

Caducee.net, le 27 septembre 1999 : Si l'autogreffe de tissu ovarien devait s'avérer une méthode efficace pour sauvegarder la fertilité de femmes devant subir des traitements amputant irrémédiablement leur capital folliculaire, elle pourrait également concerner les patientes soumises à des traitements anticancéreux moins agressifs pour les ovaires ou génétiquement exposées à une ménopause précoce. […].

Oestradiol libre et biodisponible : des marqueurs du déclin cognitif chez les femmes âgées ?

Caducee.net, le 25 août 2000 : Les femmes qui présentent une concentration en œstradiol libre ou biodisponible élevée sont moins nombreuses à présenter un déclin cognitif lors du vieillissement, révèle une étude parue dans le Lancet. […].

La plus importante étude au monde sur l'insulinothérapie complète son recrutement avec 60 000 patients

PR Newswire, le 19 juillet 2010 : ZURICH, July 19, 2010 /PRNewswire/ -- Aujourd'hui, Novo Nordisk a annoncé le recrutement historique du soixante-millième patient dans l'étude A1chieve(R) - une étude d'observation destinée à étudier les effets des insulines modernes dans la gestion du diabète de type 2.(1) […].

GATTEX® (teduglutide) satisfait au critère d’évaluation principal d’efficacité dans une étude pivot de phase 3 sur des patients adultes atteints du syndrome de l'intestin court

Businesswire, le 31 janvier 2011 : L’étude est parvenue à une importance statistique pour le critère d’évaluation principal de l’efficacité, défini comme le pourcentage de patients ayant obtenu une réduction d’au moins 20 % du volume de NP hebdomadaire aux semaines 20 et 24, par rapport à la ligne de base. Dans le cadre d’une analyse avec intention de traiter, 63 % (27/43) des patients sous GATTEX ont réagi par rapport à 30 % (13/43) des patients sous placebo (p=0,002). Les patients traités avec GATTEX pendant 24 semaines ont également obtenu des réductions nettement plus importantes du volume de NP hebdomadaire par rapport au placebo. En moyenne, les patients ayant reçu GATTEX ont connu une réduction de 4,4 litres du volume de NP hebdomadaire à partir d’une ligne de base avant traitement de 12,9 litres ; les patients ayant reçu le placebo ont connu une réduction de 2,3 litres à partir d’une ligne de base avant traitement de 13,2 litres (p inférieur ou égal à 0,001). […].

Un diabétique sur cinq manque jusqu'à 15 heures de travail par mois à cause de l'hypoglycémie

PR Newswire, le 07 juin 2011 : COPENHAGUE, Danemark, June 7, 2011 /PRNewswire/ -- […].

Les plus