Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Neuropsychologie

6 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les troubles de la mémoire des patients alcooliques sous-estimés

Caducee.net, le 27/05/2008 : Boire pour oublier ? Avec pour risque la survenue de réels troubles de la mémoire. Si on estimait jusqu'alors que seuls les patients alcooliques présentant un « syndrome de Korsakoff » avaient des pertes de mémoire significatives, une équipe du laboratoire « Neuropsychologie cognitive et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine » (Unité Inserm U923), à Caen, vient de montrer que les autres patients alcooliques présentent également des troubles plus ou moins graves des différentes composantes de la mémoire. Sachant qu'en France deux millions de personnes sont alcoolo-dépendantes, les chercheurs estiment indispensable la mise en place d'une évaluation neuropsychologique systématique des patients alcooliques. Ces travaux sont publiés dans l'édition de juillet de Alcoholism : Clinical and Experimental Research. […].

Les bases cérébrales de l’expérience consciente du mouvement

CNRS, le 01/12/2003 : Certaines régions du cerveau sont importantes pour accomplir un mouvement et pour son apprentissage. Cela pose aux chercheurs la question de savoir comment nous devenons conscients de nos propres mouvements. C’est le but de l’expérience menée par l’équipe de neuropsychologie d’Angela Sirigu à l’Institut des sciences cognitives (CNRS – université de Lyon 1) en collaboration avec un médecin de l’hôpital neurologique de Lyon et des chercheurs italiens et anglais. Les auteurs concluent dans la revue Nature Neuroscience de janvier 2004 qu’une région spécifique, le cortex pariétal, est impliquée dans l’accès à la conscience de nos propres mouvements. […].

Bilinguisme: comment une même région du cerveau intègre et différencie deux langages sur la base de la phonétique

Caducee.net, le 28/02/2002 : C’est probablement parce qu’une même région cérébrale dédiée au traitement de la phonétique paraît impliquée dans l’apprentissage concomitant de deux langues très tôt durant l’enfance, que les personnes bilingues arrivent à filtrer les mots de l’une ou l’autre des langues sans difficulté et évitent ainsi les interférences entre elles. Ce sont les conclusions d’une étude publiée dans Nature, montrant par IRM que les mots seraient filtrés et analysés de manière phonétique, évitant ainsi les confusions. […].

Nouveaux résultats dans la recherche sur la démence : une étude majeure montre que la prise à long terme d'extrait spécial de Ginkgo Biloba , EGb 761® , protège contre la maladie d'Alzheimer

Businesswire, le 22/06/2010 : « Les résultats de l'étude GuidAge sont remarquables », selon le professeur Michael Habs, Directeur général chez Dr. Willmar Schwabe GmbH & Co. KG, à Karlsruhe, fabricant du EGb 761® (Tebonin®, en pharmacie uniquement). « C'est la toute première fois qu'un médicament révèle un effet protecteur contre la maladie d'Alzheimer. Les multiples effets de l'extrait de plante semblent avoir une influence positive sur les processus développementaux complexes de la démence. » […].

Les zones motrices du cerveau fonctionnent par anticipation

CNRS, le 11/11/2004 : Dans cette expérience, le sujet visionne deux vidéos. Dans l'une, il voit une main posée près d'un objet vert et sait que la main va saisir l'objet. Dans l'autre, la main est près d'un objet rouge et ne bougera pas. L'activité cérébrale (par électroencéphalogramme) et l'activité musculaire du sujet sont enregistrées simultanément. Durant la première partie de la séquence vidéo, le sujet voit strictement la même chose sur les deux films : une main immobile. Mais il est préparé à observer ensuite un mouvement ou non. […].

Risque de démence et perte de mémoire seraient corrélés au niveau de vie

Risque de démence et perte de mémoire seraient corrélés au niveau de vie

PRNEWSWIRE, le 03/08/2022 : SAN DIEGO, 3 août 2022 /PRNewswire/ -- Une privation socioéconomique, qui peut comprendre des désavantages liés au quartier et de faibles salaires persistants, est associée à un risque de démence plus élevé, à une performance cognitive plus faible et à un déclin plus rapide de la mémoire selon plusieurs études rapportées aujourd'hui à l'Alzheimer's Association International Conference® (AAIC®) 2022 qui s'est tenue à San Diego et virtuellement. […].

Les plus