Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Nucléocapside

6 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Virus de la rougeole : un désordre fonctionnel

Caducee.net, le 08 juin 2011 : Des chercheurs du CEA, du CNRS et de l'Université Joseph Fourier (IBS (1) , UVHCI (2) , AFMB (3) ) viennent d'observer pour la première fois la partie désordonnée de la nucléoprotéine du virus de la rougeole dans un contexte physiologique. En utilisant une combinaison de trois techniques complémentaires (4), la microscopie électronique (EM), la diffusion des rayons X aux petits angles (SAXS) et la résonance magnétique nucléaire (RMN) en solution, ce consortium a pu proposer un modèle intégral de la nucléocapside (5) qui contient l'ARN du virus. Leurs résultats suggèrent que cette partie désordonnée joue un rôle dans l'infection par le virus de la rougeole. Ces travaux sont publiés le 26 mai sur le site de la revue PNAS. […].

#COVID19 : La FDA valide en urgence, le test de l’antigène de LumiraDx qui fournit ses résultats en 12 minutes avec une concordance de 97% avec les tests PCR

#COVID19 : La FDA valide en urgence, le test de l’antigène de LumiraDx qui fournit ses résultats en 12 minutes avec une concordance de 97% avec les tests PCR

PRNEWSWIRE, le 21 août 2020 : LONDRES, 21 août 2020 /PRNewswire/ -- LumiraDx, la société de diagnostic au point d'intervention de nouvelle génération, a annoncé aujourd'hui avoir reçu l'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA - Emergency Use Authorization) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour le test de l'antigène du SRAS-CoV-2 de LumiraDx, qui contribuera à relever le défi mondial consistant à fournir des tests de la COVID-19 rapides et rentables dans les structures de soins de proximité. Le test détecte la protéine de la nucléocapside de l'antigène à partir d'un écouvillon nasal, avec des résultats en moins de 12 minutes après l'application de l'échantillon chez les patients symptomatiques. Lors d'études cliniques, le test de l'antigène du SRAS-CoV-2 de LumiraDx a démontré une concordance positive de 97,6 % par rapport à la PCR (ou ACP pour « Amplification en chaîne par polymérase ») chez les patients testés dans les 12 jours suivant l'apparition des symptômes, ce qui en fait le test antigénique au point d'intervention le plus rapide et le plus sensible actuellement disponible sur le marché. […].

VIH : du zinc pour les enfants

Caducee.net, le 27 novembre 2005 : Une complémentation en zinc peut réduire le risque de pneumonie et diarrhée chez les enfants des pays défavorisés. Une nouvelle étude vient de montrer que cette approche apporte également des effets positifs chez les enfants infectés par le VIH-1. […].

Première mondiale : un test antigénique détecte le #Coronavirus SARS-CoV-2 à partir d’un échantillon de sang

Première mondiale : un test antigénique détecte le #Coronavirus SARS-CoV-2 à partir d’un échantillon de sang

Caducee.net, le 21 septembre 2020 : La société française AAZ, située en Île-de-France, annonce le lancement du premier test au monde qui permet de détecter une infection du Coronavirus SARS-CoV-2 à partir d’un échantillon de sang et l’équipement standard d’un laboratoire d’analyse. Au-delà de son intérêt diagnostic, ce test ouvre la voie à l’intégration dans les analyses de routines de la détection de ce coronavirus dans les laboratoires hospitaliers ou de médecine de ville. […].

Le test salivaire numérique COVID-19 de 25 secondes de Canary, d'une sensibilité de 98 %, obtient le marquage CE

Le test salivaire numérique COVID-19 de 25 secondes de Canary, d'une sensibilité de 98 %, obtient le marquage CE

PRNEWSWIRE, le 15 mars 2021 : - Le test ultra-rapide et non invasif offre une sensibilité de 98 % et une spécificité de 100 % chez les personnes symptomatiques et asymptomatiques infectées par la SARS-CoV-2, y compris les nouveaux variants connus […].

Peut-on faire confiance aux auto-tests de dépistage face aux variants du SARS-CoV-2 ?

Peut-on faire confiance aux auto-tests de dépistage face aux variants du SARS-CoV-2 ?

Académie de Médecine, le 19 avril 2021 : L’émergence de nouveaux variants du SARS-CoV-2 et leur propagation rapide depuis le début de l’année 2021 ont bouleversé la situation épidémiologique de la Covid-19 dans le monde. Porteurs de nombreuses mutations, dont la mutation N501Y qui confère une meilleure transmissibilité, les variants d’intérêt possèdent un avantage sélectif, en particulier le variant dit « britannique », devenu majoritaire en France dans toutes les régions et contribuant à la reprise épidémique actuelle [1]. […].

Les plus