nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Pénis

18 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Fréquence comparée des carcinomes intra-épithéliaux et des cancers invasifs de la vulve, du vagin et du pénis en Ile-de-France

Caducee.net, le 31 juillet 2000 : La corrélation entre l’âge d’apparition et de développement des carcinomes intra-épithéliaux de la vulve et du pénis suppose un facteur étiologique commun, indique les auteurs de l’enquête PETRI (Prévention et Epidémiologie des Tumeurs en région Ile-de-France) portant sur 423 cas et à laquelle ont participé des laboratoires d’anatomie pathologique privés et publics de Paris et des 7 départements d’Ile-de-France. […].

Des facteurs environnementaux semblent impacter la taille du pénis, des bras et des jambes

Caducee.net, le 05 mars 2012 : Selon une étude italienne, l'homme moderne aurait subi des modifications importantes dans les proportions de son système squelettique mais également dans la taille de son pénis en seulement 60 ans. […].

Apricus Biosciences choisit un fabricant pour Vitaros®, son médicament pour le traitement de la dysfonction érectile nouvellement approuvé au Canada

Businesswire, le 02 décembre 2010 : Vitaros se différencie d’autres médicaments existants pour le traitement de la DE, tels que Viagra®, Cialis® et Levitra® de deux manières. Tout d’abord, il est appliqué directement sur le pénis sous forme de crème, au lieu d’être absorbé systémiquement sous forme de pilule. « Son application topique contribue à réduire les effets indésirables et permet aux hommes qui ne peuvent pas prendre les médicaments existants, ou qui ne régissent pas bien à ceux-ci, de disposer d’une alternative adaptée aux besoins des patients. Vitaros est le premier traitement topique de la DE à agir sur le plan clinique avec un excellent profil d’effets indésirables », a déclaré le Dr. Bassam Damaj, président et directeur général d’Apricus Biosciences. […].

FAQ sur les méthodes naturelles de planification familiale

FIH, le 01 janvier 2000 : Qu'appelle-t-on méthodes naturelles de planification familiale ? Abstinence périodique : Cette appelation désigne un groupe de méthodes fondées sur l'absence de relations sexuelles pendant la phase fertile du cycle (quand la femme peut concevoir). La phase fertile est identifiée au moyen de l'observation, de l'enregistrement et de l'interprétation des signes et symptômes naturels associés au cycle menstruel. Ces moyens regroupent la méthode dite du calendrier (rythme), la méthode de la glaire cervicale (ou de l'ovulation) et la méthode des temperatures. Retrait (coït interrompu) : Le rapport sexuel est interrompu, et le pénis est retiré du vagin avant l'éjaculation. […].

FAQ sur les préservatifs

FIH, le 01 janvier 2000 : Que sont les préservatifs masculins ?Le préservatif masculin est une gaine très fine, généralement en caoutchouc (latex), qui se place sur le pénis en érection avant l'acte sexuel. Il constitue la seule méthode de contraception qui protège contre les MST, y compris le VIH.  […].

Circoncision : risque réduit d'infection par le VIH ? Il faudra d'autres études pour mieux examiner le lien entre circoncision et prévention contre le VIH.

FIH, le 01 janvier 2000 : Dans quelques pays, la circoncision masculine est de plus en plus fréquente, car les hommes entendent dire qu'elle réduit le risque de contracter le VIH. Si certains éléments existent pour étayer cette croyance, il ne semble pas pourtant qu'une promotion de la circoncision soit une bonne stratégie pour freiner l'épidémie. […].

Micropénis congénital : mieux vaut garder son identité

Caducee.net, le 23 janvier 2002 : Une étude prospective réalisée par des chercheurs de l’école de médecine John Hopkins aux Etats Unis semble montrer que les garçons nés avec un micropénis assument mieux leur sexualité et leur vie d’adulte s’ils conservent leur genre masculin que s’ils modifient leur corps pour acquérir les caractéristiques féminines. […].

Perturbateurs endocriniens : la reproduction en péril ?

Perturbateurs endocriniens : la reproduction en péril ?

AFU, le 11 septembre 2019 : Depuis les années 1990, les scientifiques observent des anomalies de l’appareil génital mâle et de la reproduction au sein de la faune sauvage. Ces défauts se retrouvent également chez l’homme. Parmi les facteurs d’explication, les perturbateurs endocriniens. L’Association Française d’Urologie a profité des Journées d’Andrologie et de Médecine Sexuelle (JAMS), les 6 et 7 septembre 2019, pour faire le point. […].

Farce de scientifiques : les faux Prix Nobel

Caducee.net, le 01 octobre 1999 : Comme chaque année, des scientifiques farçeurs de l’Université de Harvard ont attribué des Prix Nobel bidon, baptisés “Ig Nobel Prize”, à des chercheurs ayant réalisé un travail farfelu ou dont il serait vain de chercher à reproduire les résultats. Cette année, un médecin norvégien est l’heureux lauréat du Prix Nobel Ig de médecine. […].

Puberté précoce centrale : la triptoréline mise sur le marché aux Etats-Unis

Debiopharm International SA, le 03 octobre 2017 : ATLANTA, Géorgie et LAUSANNE, Suisse, October 3, 2017 /PRNewswire/ --Arbor Pharmaceuticals, LLC, laboratoire pharmaceutique spécialisé basé aux Etats-Unis, et Debiopharm International SA, société de Debiopharm Group™, groupe international de sociétés biopharmaceutiques basé en Suisse, ont annoncé aujourd'hui que Triptodur™ (triptoréline) est dès à présent commercialisé aux Etats-Unis pour le traitement des patients pédiatriques âgés de deux ans et plus diagnostiqués avec une puberté précoce centrale (PPC), maladie rare touchant un sur 5000 à 10 000 enfants.1 […].

Prévention du cancer du col de l'utérus: halte à l’immobilisme

Prévention du cancer du col de l'utérus: halte à l’immobilisme

CNGOF, le 30 novembre 2015 : Longtemps attendue par les professionnels de santé et tout particulièrement défendue par le CNGOF, la mise en œuvre du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus au niveau national a été annoncée dans le plan cancer III en avril 2014 (1). Où en est-on fin 2015 ? […].

Mise-à-jour sur la contraception : Les besoins en contraception passé la quarantaine

FIH, le 01 janvier 2000 : Après quarante ans, les femmes et les hommes continuent à être féconds et sexuellement actifs et jusqu'à cinquante pour cent des femmes peuvent tomber enceintes bien au-delà de 40 ans. Toutefois, les risques de santé liés à la grossesse augmentent considérablement pour ce groupe d'âge, comparés aux risques courus par les femmes plus jeunes. Les avantages et inconvénients des différentes méthodes de contraception, y compris la stérilisation, sont discutés dans ce bulletin.  […].

Un tableau sur les infections courantes de l'appareil reproducteur

FIH, le 01 janvier 2000 : Une description concise de onze infections courantes de l'appareil reproducteur, y compris les maladies sexuellement transmissibles d'origine bactérienne et virale. Les onze infections présentées sont le sida (VIH), la vaginose bactérienne, la candidose, le chancre mou, la Chlamydia, la blennorragie, l'herpès, le papillomavirus humain, l'hépatite à virus B, la syphilis et la trichomonase. Les considérations en matière de contraception sont aussi résumées. […].

Programmes de santé reproductive pour hommes

FIH, le 01 janvier 2000 : Renoncer aux comportements non bénéfiques […].

Les risques pour la santé reproductive des hommes

FIH, le 01 janvier 2000 : Les maladies, les cancers et l'exposition aux toxines de l'environnement menacent la fertilité des hommes. Plusieurs dangers menacent la santé reproductive de l'homme. Certains, comme les maladies sexuellement transmissibles (MST), peuvent être évités. Mais, à partir du moment où les moyens de protection sont inconnus ou indisponibles, ou s'ils échouent ou ne sont pas utilisés, les MST mettent en danger non seulement la fertilité et la santé de l'homme mais aussi celles de son partenaire. […].

Les attitudes influencent l'usage des méthodes

FIH, le 01 janvier 2000 : Les scientifiques examinent pourquoi et comment les couples utilisent les méthodes de barrière. […].

Circoncision, HPV et cancer du col

Caducee.net, le 11 avril 2002 : La circoncision pourrait réduire le risque d'infection par le HPV (human papillomavirus) chez les hommes et celui du cancer du col utérin chez leur partenaire, indique une étude parue dans le New England Journal of Medicine. […].

Des maladies discutables et discutées

Caducee.net, le 11 avril 2002 : Le British Medical Journal vient de publier les résultats d'un sondage sur les termes de "maladie" et "non-maladie". Plus largement, cette enquête pose la question de la définition d'une maladie et sur la tendance actuelle à classer certains problèmes sous le terme de maladie. […].

nuance

Les plus