Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Péricardite

13 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

La mononucléose infectieuse

F.Campagne, le 15 novembre 2000 : Définition […].

Myocardites et péricardites post-vaccinales : peu fréquentes et d’évolution favorable selon Epi-Phare

Myocardites et péricardites post-vaccinales : peu fréquentes et d’évolution favorable selon Epi-Phare

EPI-PHARE, le 08 novembre 2021 : Depuis juillet 2021, les myocardites et les péricardites sont considérées comme des effets indésirables pouvant survenir suite à une vaccination contre le COVID-19 par un vaccin à ARN messager (Pfizer-BioNTech ou Moderna), notamment chez les hommes jeunes. Des données récentes suggèrent que le risque de myocardite et péricardite pourrait être plus élevé après le vaccin Moderna, particulièrement après la seconde dose, qu’après vaccination par le vaccin Pfizer-BioNTech. L’objectif de ce travail était de mesurer l’association entre les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna et le risque de myocardite et péricardite à l’échelle de l’ensemble des personnes âgées de 12 à 50 ans en France. […].

Covid-19 : Une étude danoise confirme le risque de myocardite bénigne en lien avec la vaccination à ARN messager

Covid-19 : Une étude danoise confirme le risque de myocardite bénigne en lien avec la vaccination à ARN messager

Caducee.net, le 05 janvier 2022 : Selon une étude danoise publiée en décembre 2021, les risques de myocardite ou de myopéricardite semblent être environ trois à quatre fois plus élevés pour les personnes qui reçoivent le vaccin Moderna comparativement à celles qui reçoivent le vaccin de Pfizer. Ces événements indésirables demeurent néanmoins très rares et bénins dans leur immense majorité. […].

Les manifestations articulaires de type inflammatoire associées à la maladie de Lyme sont une réalité dans le Béarn

Caducee.net, le 31 mai 2000 : Bien que d’expression principalement neurologique, la maladie de Lyme ne doit pas être ignorée devant les manifestations articulaires de type inflammatoire, concluent des rhumatologues du centre hospitalier de Pau au terme d’une étude rétrospective de 21 cas observés dans cet établissement durant 6 ans (1993-1999). […].

Précisions sur les aspects cliniques et biologiques de la fièvre hémorragique avec syndrome rénal dans les Ardennes en 1997-99

Caducee.net, le 11 juillet 2000 : Au total, 48 observations de la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR) ont été coligées dans le département des Ardennes de janvier 1997 à décembre 1999 dont 40 sur l’année 1999, rapportent dans la revue Médecine et Maladies Infectieuses des médecins de l’hôpital Corvisart de Charleville-Mézières et des chercheurs du Centre National de Référence pour les fièvres hémorragiques de l’Institut Pasteur de Paris. […].

Les résulats de l'étude ATHENA avec l a dronédarone (Multaq(R)) discutés au Congrès Mondial de Cardiologie

PR Newswire, le 21 mai 2008 : BUENOS AIRES, Argentine, May 21 /PRNewswire/ -- Aujourd'hui au World Congress of Cardiology (WCC), la conférence de presse intitulée 'Nouvelles perspectives de traitement de la fibrillation auriculaire' a soulignée que l'étude clinique ATHENA devrait changer la façon dont les cardiologues envisagent le traitement de la fibrillation auriculaire, l'arythmie cardiaque la plus commune. […].

De nouvelles données montrent que l'administration d'AGGRASTAT® dans l'ambulance, à des patients atteints d'une crise cardiaque aiguë, accompagnée des soins standard

Businesswire, le 31 août 2008 : Les donnés provenant de l'essai clinique ouvert et en double aveugle, contrôlé par placebo, multinational, intitulé « Évaluation 2 en cours du tirofiban dans l'infarctus du myocarde (On-TIME) » auprès de 1398 patients randomisés, ont indiqué que le traitement par AGGRASTAT®, un inhibiteur de la glycoprotéine membranaire IIb/IIIa , en association avec le triple traitement standard, a substantiellement réduit l'incidence de la déviation résiduelle du segment ST par rapport au placebo ou sans traitement par AGGRASTAT® après une angioplastie coronaire primaire auprès de patients atteints d'infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST (STEMI) (3,7 ± 5,2 mm contre 4,8 ± 6 mm, p […].

De nouvelles données signalent que l'AGGRASTAT, un anticoagulant, ®, diminue l'incidence des crises cardiaques chez les patients répondant mal au traitement à base d'Aspirine ou de Clopidogrel, après une angioplastie coronaire élective

Businesswire, le 02 septembre 2008 : "Ces constatations sont significatives en ce sens que nous démontrons une preuve de concept pour une nouvelle stratégie de traitement dans un segment patients dont les besoins n'ont pas encore été satisfaits jusqu'à présent- la gestion du risque croissant d'évènements thrombotiques dus à l'absence de réponse des patients aux médicaments antiplaquettaires oraux standards tels l'Aspirine ou le Clopidogrel," a déclaré le Docteur Marco Valgimigli, Chaire de Cardiologie de l'Université de Ferrara (Italie) et chercheur principal chargé de l'étude 3T/2R (Tailoring Treatment with Tirofiban in patients showing Resistance to aspirin and/or Resistance to clopidogrel- Adapter le traitement à base de Tirofiban des patients résistants à l'Aspirine et/ou au Clopidogrel). […].

Sanofi-aventis lance un nouveau registre majeur incluant plus de 10 000 patients souffrant de Fibrillation Atriale dans le monde

PR Newswire, le 16 novembre 2009 : PARIS, France, November 16 /PRNewswire/ -- Sanofi-aventis (EURONEXT: SAN et NYSE: SNY) annonce aujourd'hui le lancement du registre RealiseAF (Real Life global Survey Evaluating patients with Atrial Fibrillation). Ce registre international, observationnel et transversal, sera conduit chez des patients souffrant de fibrillation atriale (FA). Cette maladie peut engager le pronostic vital des patients en augmentant le risque d'hospitalisation, d'accident vasculaire cérébral (AVC) et de mortalité. En étudiant plus de 10 000 patients dans 27 pays, RealiseAF permettra d'obtenir une photographie de l'impact réel de la FA dans le monde. […].

Les infections invasives à méningocoques en France, en 2003

Anne Perrocheau, le 11 novembre 2004 : Les infections invasives à méningocoques (IIM) sont des infections graves qui affectent le plus souvent des personnes jeunes et en bonne santé apparente. […].

Traitement précoce de la Covid-19 : la colchicine offre un espoir à confirmer

Traitement précoce de la Covid-19 : la colchicine offre un espoir à confirmer

Caducee.net, le 26 janvier 2021 : L’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) a annoncé par voie de communiqué de presse le 23 janvier avoir identifié la colchicine comme « le seul médicament oral efficace pour traiter les patients non -hospitalisés » de la Covid-19. Cette annonce, largement médiatisée, offre un espoir réel de mettre dans le maigre arsenal thérapeutique des médecins contre la COVID-19 un traitement précoce, bon marché et plutôt bien toléré en dépit de sa marge thérapeutique étroite. Mais la communication de l’ICM reste à ce stade reste trop vague et les résultats obtenus sont d’autant plus à nuancer que l’étude n’a pas pu aller à son terme et que de l’aveu même de ses promoteurs, le niveau de signification statistique n’a pas été atteint. […].

L’EMA valide le vaccin Spikevax de Moderna chez les 12-17 ans

L’EMA valide le vaccin Spikevax de Moderna chez les 12-17 ans

Caducee.net, le 26 juillet 2021 : Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA recommande depuis le 23 juillet d’étendre l’indication du vaccin anti covid-19 de Moderna désormais appelé Spikevax aux enfants âgés de 12 à 17 ans. Le schéma vaccinal est identique aux adultes et prévoit deux injections intra musculaires dans la partie supérieure du bras. […].

Comirnaty, le vaccin anti covid-19 de Pfizer & BioNtech définitivement approuvé par la FDA

Comirnaty, le vaccin anti covid-19 de Pfizer & BioNtech définitivement approuvé par la FDA

Caducee.net, le 27 août 2021 : Le 23 aout dernier, la FDA a annoncé avoir pleinement approuvé Comirnaty le vaccin de l’alliance Pfizer & BioNTech contre la covid-19 pour les personnes de plus de 16 ans. Si ce vaccin ne disposait jusqu’alors que d’une autorisation d’urgence, ce nouveau statut permet aux autorités américaines de rendre la vaccination obligatoire pour certaines parties de la population. […].

Les plus