nuance

Précisions sur les aspects cliniques et biologiques de la fièvre hémorragique avec syndrome rénal dans les Ardennes en 1997-99

Au total, 48 observations de la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR) ont été coligées dans le département des Ardennes de janvier 1997 à décembre 1999 dont 40 sur l’année 1999, rapportent dans la revue Médecine et Maladies Infectieuses des médecins de l’hôpital Corvisart de Charleville-Mézières et des chercheurs du Centre National de Référence pour les fièvres hémorragiques de l’Institut Pasteur de Paris.

Ces patients,12 femmes et 36 hommes, d’âge moyen 36,5 ans, présentaient le plus souvent (34 cas sur 48) un syndrome fébrile algique dont 18 évocateurs de FHSR. Il pouvait aussi s’agir d’un tableau pseudo-chirurgical (n=3), respiratoire (n=3), myalgies isolées (n=2), d’un tableau septique sévère (n=1), d’une hépatite d’allure virale (n=1), d’une complication hémorragique (hématémèse) ou diabétique.

La prise a été hospitalière dans 39 cas dont 23 cas en service de maladies infectieuses et 13 en néphrologie.

Selon les cas, le tableau clinique associait une fièvre élevée, des troubles de l’accommodation, une toux sèche, une gêne respiratoire, une pharyngite, des douleurs abdominales, des nausées ou vomissements, une diarrhée, une photophobie, des signes hémorragiques discrets, une hypotension, une bradycardie, des sensations de malaise.

« Le tableau clinique est moins sévère lorsque la poussée épidémique de 1996 », ont noté le Dr C. Penalba et ses collègues.

Ils précisent que avoir observé une thrombopénie dans 75 % des cas, une protéinurie dans 70,5 %, une élévation de la créatinine dans 46,8 %, une méturie microscopique dans 43 %, une hyperleucocytose dans 44,7 %.

La CRP est élevée dans 43 %. Les transaminases sont supérieures à 2 fois la normale dans 38 % des cas.

Quant à la radiographie pulmonaire, elle est normale dans 60 % des cas. En cas d’anomalie, il s’agit de surcharge, d’œdème interstitiel ou d’un discret épanchement pleural. Une pneumopathie atypique a été constatée.

Enfin, les explorations complémentaires montrent 1 péricardite, 3 élévations modérées de la protéinorachie, 2 antrobulbites et un syndrome de Mallory-Weiss.

Source : Médecine et Maladies infectieuses, 2000, 365.

Descripteur MESH : Syndrome , Fièvre , Fièvre hémorragique avec syndrome rénal , Médecins , Paris , Transaminases , Bradycardie , Toux , Thrombopénie , Radiographie , Protéinurie , Photophobie , Pharyngite , Péricardite , Patients , Néphrologie , Médecine , Hyperleucocytose , Hommes , Hépatite , Hématémèse , Femmes , Épanchement pleural , Diarrhée , Créatinine

nuance

Recherche scientifique: Les +