Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Permanence des soins

36 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Evaluation du nouveau dispositif de permanence des soins en médecine ambulatoire

, le 05 avril 2006 : L'inspection générale de l'administration (IGA) et l'inspection générale des affaires sociales (IGAS) ont été chargées d'une mission visant à évaluer le nouveau dispositif de permanence des soins en médecine ambulatoire issu des dispositions des décrets des 15 septembre 2003 et 7 avril 2005 et des stipulations de l'avenant n° 4 à la convention nationale des médecins. […].

La CSMF recommande le 116 117 en plus du 112 pour différencier les urgences vitales de la permanence des soins en médecine générale

La CSMF recommande le 116 117 en plus du 112 pour différencier les urgences vitales de la permanence des soins en médecine générale

Caducee.net, le 07 décembre 2018 : Le ministère de la Santé et le ministère de l’Intérieur avaient commandité en début d’année un rapport visant à évaluer l’application du référentiel d’organisation du secours d’urgence à la personne et de l’aide médicale urgente. Confié à l’Inspection générale de l’administration (IGA) et l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), ce rapport préconise la disparition des trois numéros d’urgence (15, 17, 18) au profit du numéro européen le 112. […].

Enquête approfondie sur le fonctionnement de la permanence des soins durant la canicule d'août 2003

Ministère de la Santé, le 16 septembre 2003 : Dans son rapport remis le 8 septembre dernier au Ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées, la mission d'expertise et d'évaluation du système de santé pendant la canicule d'août, coordonnée par le Dr Françoise Lalande, relevait " des carences de la présence médicale libérale " dans de nombreux départements et surtout dans les grandes agglomérations. D'autres informations, comme le nombre des télétransmissions, semblent toutefois ne pas faire état d'une défaillance des médecins libéraux durant cette période. […].

Les jeunes généralistes interviennent sur les questions d'installation et de permanence de soins

SNJMG, le 25 février 2002 : Le SNJMG est satisfait d'avoir été invité par les ministères pour représenter les jeunes généralistes lors des discussions sur l'évolution du système de santé. Toutefois, le SNJMG s'inquiète de ne pas avoir vu aborder, lors de la réunion du 20 février, la problématique des aides à l'installations. En effet, le 11 février, les représentants du SNJMG avaient exposé leur profonde inquiétude quant aux obligations opposables pour bénéficier des aides à l'installation et leurs réserves sur certaines modalités de la permanence des soins. […].

Accord obtenu entre l'Etat, l'Ordre des médecins et l'assurance maladie sur la permanence des soins

Ministère de la santé, le 02 mars 2002 : Elisabeth GUIGOU, Ministre de l'Emploi et de la Solidarité, et Bernard KOUCHNER, Ministre délégué à la Santé, se félicitent de l'accord obtenu entre l'Etat, l'Ordre des médecins et l'assurance maladie sur la permanence des soins. Cet accord fait suite à la réunion du 20 février dernier présidée par les ministres. […].

Permanence des Soins et urgences en Aquitaine : l’Urmla fait le point et fédère !

Caducee.net, le 12 novembre 2008 : Dans un contexte de grandes incertitudes (projet de loi Hôpital, Patients, Santé, territoires (HPST) et projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), l’Union régionale des médecins libéraux d’Aquitaine (URMLA*) a réuni un très beau parterre de professionnels, le 11 octobre à Bordeaux, pour sa première journée de réflexion et d’échanges sur la permanence des soins en Aquitaine (gardes médicales, organisation des secours d’urgence). […].

Colloque sur les urgences du 6 juillet 2000

Caducee.net, le 07 juillet 2000 : En présence du Professeur Glorion, Martine Aubry réaffirme devant les Directeurs d’ARH sa décision de régler le problème des urgences françaises, notamment en appliquant l’article 77 du code de déontologie médicale : "dans le cadre de la permanence des soins, c’est un devoir pour tout médecin de participer aux services de garde de jour et de nuit". Ce colloque s’est voulu être un lieu de rencontre et de réflexion sur la manière de régler les soins non programmés, notamment par le biais de rapports d’expériences particulières. […].

Démographie médicale : Double langage ?

Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes,, le 06 mars 2002 : Le SNJMG se félicite de la publication ce jour au Journal Officiel du décret portant création de l'Observatoire de la démographie des professions de santé et de l'évolution de leurs métiers. Selon ce décret, l' observatoire sera notamment chargé de "rassembler, d'expertiser et de tirer les enseignements des connaissances relatives à la démographie des professionnels de santé, aux contenus de leurs métiers et à leurs évolutions". […].

Signature de 8 accords conventionnels importants pour les médecins généralistes et spécialistes.

CNAMTS, le 03 août 2004 : Au terme d’une séance de négociation conventionnelle avec les syndicats médicaux représentatifs, plusieurs chantiers conventionnels ont été menés à leur terme. […].

Le gouvernement élude les revendications des syndicats qui manifestaient le 4 décembre

Le gouvernement élude les revendications des syndicats qui manifestaient le 4 décembre

Caducee.net, le 09 décembre 2021 : Le 4 décembre, 7 organisations syndicales représentant les professionnels de santé libéraux et hospitaliers manifestaient devant le ministère de la Santé contre la « casse du système de santé » et contre les mesures coercitives qui planent sur les soignants. S’ils ont bien été reçus, « de façon succincte », leurs revendications ont été poliment éludées. Les syndicats envisagent donc d’autres mobilisations dans les mois qui viennent pour peser de tout leur poids sur les programmes des candidats à l’élection présidentielle. […].

Crise des Urgences : vers un durcissement du conflit

Crise des Urgences : vers un durcissement du conflit

Caducee.net, le 20 juin 2019 : En dépit du déblocage de 70 millions d’euros par le gouvernement pour endiguer la crise des urgences, les signaux émis par les corps intermédiaires semblent indiquer qu’on se dirige vers un durcissement du conflit. Si les syndicats appellent à la mobilisation le 2 juillet prochain et à l’intensification de la grève, la Fédération Hospitalière de France suggère de son côté au gouvernement de revoir en profondeur sa copie pour prendre en compte tous les paramètres de l’équation. […].

Les jeunes généralistes vigilants sur l'avenir de leur profession

Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes, le 13 février 2002 : La réunion du 11 Février 2002 organisée à l'initiative de la DHOS sous la présidence de Madame la Ministre Elisabeth Guigou et de Monsieur le Ministre Bernard Kouchner et rassemblant des délégations des syndicats de généralistes séniors réprésentatifs ( MG-France et UNOF-CSMF), de deux membres des coordinations de généralistes, de 2 membres du SNJMG et des représentants du Conseil National de l'Ordre des Médecins […].

CONSEIL de l’UNCAM : Orientations pour la négociation conventionnelle avec les médecins

AMELI, le 11 novembre 2004 : Une négociation importante va s’ouvrir avec les syndicats représentatifs du corps médical. Elle a pour objet de traduire dans les faits, les orientations découlant de la loi du 13 ao ût 2004, qui fixent le cadre de la réforme de l’assurance maladie. […].

Protection des soignants libéraux en temps de guerre sanitaire : retour sur le rôle du « Seigneur du Château »

Protection des soignants libéraux en temps de guerre sanitaire : retour sur le rôle du « Seigneur du Château »

Fabrice Di Vizio, le 14 juillet 2020 : La fourniture de matériel de protection individuel contre les virus respiratoires hautement pathogènes est-elle une obligation qui incombe aux professionnels de santé libéraux ou aux pouvoirs publics ? Me Fabrice Di Vizio fait le point sur cette question de droit pour le moins épineuse. […].

#SegurDeLaSante : Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins dénoncent un simulacre de négociation

#SegurDeLaSante : Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins dénoncent un simulacre de négociation

APH-JM, le 15 juillet 2020 : Les composantes de l’union syndicale Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins ont pris part à l’intégralité du Ségur de la Santé : participation aux 6 semaines de réunions quotidiennes, écriture de contributions sur les quatre piliers, négociations avec l’équipe Ségur et le ministre des Solidarités et de la Santé. APH et JM dénoncent un simulacre de négociation, les écartant d’une post-ultime réunion où ont été décidées des mesures qui ne nous semblent pas être le choc d’attractivité tant attendu pour l’hôpital : augmentation de l’indemnité de service public et création de trois échelons de fin de carrière particulièrement juteux. […].

Négociation conventionnelle : le SML milite pour une revalorisation de la consultation des médecins libéraux

Négociation conventionnelle : le SML milite pour une revalorisation de la consultation des médecins libéraux

SML, le 25 septembre 2020 : Le ministre de la Santé, interrogé par le Quotidien du Médecin dans le cadre des négociations conventionnelles veut « adresser un signal fort » à la médecine de ville, tout en fermant porte à la moindre revalorisation de la consultation médicale. Dans un communiqué le SML dénonce une main tendue vide. […].

De 35 % à 52 % de pertes financières pour les jeunes médecins généralistes libéraux durant le confinement

De 35 % à 52 % de pertes financières pour les jeunes médecins généralistes libéraux durant le confinement

Caducee.net, le 20 mai 2020 : Malgré leurs efforts de réorganisation des soins ambulatoires pour faire face à la crise sanitaire du COVID-19, les jeunes médecins généralistes ont été durement touchés financièrement durant les mois de mars et avril 2020. Selon un sondage* du syndicat ReAGJIR rendu public le 19 mai, ils auraient subi en moyenne des pertes de chiffre d’affaires comprises entre 35 % et 52 %. […].

Le Plan « Investir pour l’hôpital » en Nouvelle-Aquitaine

Le Plan « Investir pour l’hôpital » en Nouvelle-Aquitaine

ARS AQUITAINE, le 05 février 2020 : Fin 2019, le Premier ministre et la ministre des Solidarités et de la Santé ont annoncé le Plan « Investir pour l’hôpital », un nouveau volet de « Ma Santé 2022 », la stratégie nationale de transformation du système de santé (amorcée en 2017). Ce plan vient compléter le Plan de « Refondation des urgences » annoncé au mois de septembre 2019. Pour répondre aux difficultés exprimées par les équipes hospitalières ces derniers mois, la ministre a souhaité une mise en œuvre accélérée des mesures « Investir pour l’hôpital » dès la fin 2019 et le début 2020 pour qu’elles se traduisent rapidement dans le quotidien des soignants et pour l’ensemble du système hospitalier. […].

Les plus

12