nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Prions

38 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Une preuve directe du caractère infectieux du prion

Caducee.net, le 28 juillet 2000 : De nouvelles recherches sur des levures confirment que les prions peuvent agir comme des agents infectieux en propageant des changements de conformations dans des cellules saines. Cette étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Californie montre également que l'accumulation de protéines anormales ne nécessite pas de génome particulier. […].

Les cellules dendritiques impliquées dans la neuro-transmission du prion chez la souris

Caducee.net, le 12 septembre 2001 : L’INSERM a réuni ce matin rue de Tolbiac à Paris la presse dans le cadre d’une Action Thématique Concertée (ATC) sur le prion. L’invité d’honneur était le docteur Pierre Aucouturier, immunologiste à l’unité Inserm 25 qui venait présenter ses derniers travaux sur le rôle des cellules dendritiques dans le transfert vers le cerveau des agents responsables des encéphalopathies spongiformes subaiguës transmissibles (ESST), autrement dit les prions. […].

Des peptides synthétiques pour ramener le prion infectieux à la raison

Caducee.net, le 14 janvier 2000 : Des chercheurs suisses et américains ont identifié des peptides synthétiques capables de convertir le prion pathologique en prion normal en rétablissant son état biochimique et structural d’origine. Cette découverte, publiée dans le Lancet daté du 15 janvier, représente une nouvelle approche thérapeutique dans les maladies à prions. […].

Le prion détectable dans les produits sanguins

Caducee.net, le 03 septembre 2005 : Des chercheurs viennent de décrire pour la première fois la mise au point d'un test capable de détecter le prion dans le sang. Ce test est basé sur l'amplification de la protéine prion PrPSc et devrait faciliter l'étude et le suivi des prions et pathologies associées. […].

Détermination de la structure tridimensionnelle du prion humain

Caducee.net, le 05 janvier 2000 : Une équipe de chercheurs suisses rapportent dans la dernière livraison des Proceedings (PNAS) avoir déterminer par résonance magnétique nucléaire (RMN) la structure moléculaire de la protéine humaine prion, notamment responsable de la maladie de Creutzfeldt-Kacob. […].

Un mécanisme commun pour les maladies dues à une mauvaise conformation protéique ?

Caducee.net, le 04 avril 2002 : Des pathologies comme la maladie d'Alzheimer ou les encéphalopathies spongiformes sont liées à la formation d'agrégats protéiques. Le passage des protéines d'une conformation tridimensionnelle normale à une conformation anormale peut initier cette agrégation et donner naissance à des structures cytotoxiques. Deux articles qui paraissent aujourd'hui dans Nature détaillent ces évènements et leurs conséquences. Ainsi, on peut légitimement envisager que ces pathologies partagent une origine commune, liée à une erreur dans l'acquisition de la structure spatiale des protéines. […].

Achèvement réussi du développement clinique d'Uniplas®

Businesswire, le 26 août 2010 : Uniplas® est un pool de plasma humain novateur, traité par solvant/détergent, exempt de prion, applicable de façon universelle, convenant à tous les groupes sanguin et utilisé pour la perfusion. Uniplas® peut être administré à tous les patients, quel que soit leur groupe sanguin, évitant ainsi les risques et conséquences graves pouvant résulter de la transfusion d'une unité de plasma incompatible. Uniplas® est obtenu par le mélange optimal de plasma de différents groupes sanguins afin de neutraliser les anticorps anti A et anti B non désirés (à la fois de classe IgM et IgG) en liant à des substances A et B libres. Lors des transfusions de plasma, l'incompatibilité entre donneur et patient survient lorsque le plasma du donneur contient des anticorps contre les antigènes A ou B du receveur. Par conséquent, la transfusion d'un tel plasma incompatible peut avoir de graves conséquences pour les patients. À l'heure actuelle, seul le plasma du groupe sanguin AB peut être utilisé comme plasma universel car il ne contient pas d'anticorps anti A ni anti B. Cependant, la disponibilité de plasma AB est limitée, seulement 3 à 5 % des Blancs ou Afro-américains ont ce groupe sanguin. À part les retards de transfusion, les erreurs de correspondance lors de la transfusion de plasma incompatible peuvent être tout autant critiques et parfois fatales pour le receveur, et de tels risques seraient éliminés par l'utilisation d'un plasma universel. […].

Une maladie génétique infectieuse ?

Caducee.net, le 09 février 2009 : Serait-il possible d'attraper une maladie génétique par contamination ? En étudiant la maladie de Huntington, des chercheurs du Laboratoire d'enzymologie et biochimie structurales du CNRS, en collaboration avec l'équipe du Pr Ron Kopito de l'Université de Stanford, ont montré que la forme de la protéine huntingtine normale peut acquérir une forme anormale sans que le gène qui la code soit modifié. Ces chercheurs ont observé que des agrégats de huntingtine, caractéristiques de la maladie de Huntington, sont capables d'induire l'agrégation de la forme normale de la protéine. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Cell Biology de février 2009. […].

« Une médecine sans médecins ne peut être la solution aux difficultés démographiques actuelles » #PLFSS

« Une médecine sans médecins ne peut être la solution aux difficultés démographiques actuelles » #PLFSS

Caducee.net, le 08 novembre 2021 : Le CNOM et les 6 syndicats de médecins libéraux ont affiché une unité rare pour exprimer leur opposition contre les articles 40 et 41 du PLSS 2022 qui offrent la possibilité aux infirmières en pratique avancée d’établir des primoprescriptions et aux patients d’accéder directement aux masseurs kinésithérapeutes et aux orthoptistes sans passer par leur médecin traitant. […].

Prion : un traitement efficace chez la souris pourrait être utilisable chez l’homme

Caducee.net, le 19 juillet 2002 : Un groupe de chercheurs allemands a mis au point une approche thérapeutique qui permet d’allonger très significativement l’espérance de vie de souris expérimentalement infectées par une souche de prion responsable de tremblante. Les résultats pourraient constituer une nouvelle voie thérapeutique pour les maladies à prion chez l’homme. […].

L'implant et son temps

Dr J. Fain , le 15 juin 2003 : Partir d'un détail, et en déduire l'ordre du monde, est un pari et un parti certes classique, mais cependant hasardeux. Et pourtant... considérons l'implant: nul acte peut-être n'est plus le reflet de l'évolution de notre spécialité, de notre mentalité, de notre société.  […].

La maladie de Creutzfeldt-Jakob en France, 1992 - 2002

INVS, le 12 décembre 2004 : Un réseau national de surveillance de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) a été mis en place en France au début des années 90 dans un double objectif : mieux connaître l’incidence et les facteurs de risque des différentes formes de cette maladie ; disposer d’un système d’alerte susceptible de détecter l’émergence d’une forme de MCJ due à l’agent de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Ce réseau est opérationnel depuis 1992 et intégré dans le réseau de surveillance européen (EuroCJD), initié en 1993. […].

Second Sight annonce les premiers implants commerciaux du système de prothèse rétinienne Argus® II en France

Second Sight Medical Products, Inc., le 24 février 2015 : En 2014, Argus II est devenu le premier appareil médical à bénéficier du programme Forfait Innovation, permettant ainsi à une sélection d’hôpitaux en France d’offrir un « accès précoce » à ce traitement innovant pour les patients souffrant d’une RP à un stade avancé. Forfait Innovation fournit un support dédié aux patients ayant reçu l’implant Argus II, finançant les coûts de l’implantation et les frais d’hospitalisation des patients. 36 patients atteints de RP en France peuvent désormais bénéficier de cette technologie déterminante avec cette première étape de remboursement national. […].

Un nouveau médicament pour traiter les amyloses?

Caducee.net, le 16 mai 2002 : Maladie d’Alzheimer, diabète de type 2,… Autant de pathologies menant à des amyloses, caractérisées par des dépôts fibrillaires insolubles dans les tissus, provoquant leur lésions et l’apparition des symptômes. La protéine SAP (serum amyloid P component) participe à la formation de ces réseaux en se liant fortement aux fibrilles et en les stabilisant. Une équipe internationale menée par Mark Pepys du Royal Free and University College Medical School (Londres) a mis au point un composé prévenant l’attachement de SAP aux fibrilles et réduisant ainsi la dégradation des organes provoquée par l’accumulation anormale des réseaux amyloïdiens. […].

Nouvelle ressource en ligne pour les personnes souffrant de la maladie de Parkinson, leurs familles et leurs aidants

PR Newswire, le 14 septembre 2009 : FLORENCE, Italie, September 14 /PRNewswire/ -- Lundbeck et Teva annoncent aujourd'hui le lancement du site http://www.myPDinfo.com destiné à répondre aux questions courantes que l'on se pose après un diagnostic de maladie de Parkinson. Destiné aux personnes souffrant de la maladie de Parkinson, à leurs familles et à leurs auxiliaires de vie, ce nouveau site fournit des informations sur la maladie elle-même, sur de nombreux aspects du traitement et sur la gestion pratique de la maladie : médicaments, chirurgie, régime, exercices/physiothérapie, soutien moral, etc. […].

Lancement de la campagne « Life With Parkinson's » de l'EPDA en dix langues pour améliorer la connaissance de la maladie de Parkinson à travers l'Europe

PR Newswire, le 08 juin 2009 : PARIS, June 8 /PRNewswire/ -- L'« European Parkinson's Disease Association » (EPDA) (Association européenne contre la maladie de Parkinson) annonce le lancement aujourd'hui de plusieurs versions en diverses langues de sa campagne paneuropéenne de prise de conscience, « Life with Parkinson's » (vivre avec la maladie de Parkinson) à l'occasion du Congrès international de la maladie de Parkinson et des troubles de la motricité. La campagne est conçue pour améliorer la compréhension de tous les aspects de la maladie de Parkinson. Elle est destinée à un public très varié, y compris les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, leurs familles et amis, les professionnels de la santé et les décideurs, et vise à permettre une meilleure identification des symptômes et un recours à l'avis médical le plus précoce possible. Les outils d'information sont à présent disponibles en anglais, français, allemand, grec, italien, norvégien, roumain, espagnol, suédois et turc, et l'EPDA espère rendre l'information disponible en d'autres langues supplémentaires très prochainement. […].

Creutzdfeldt-Jakob : du prion détecté dans les muscles et la rate

Caducee.net, le 05 novembre 2003 : Le prion est détectable dans le muscle et la rate de patients atteints d’une forme sporadique de maladie de Creutzdfeldt-Jakob (MCJ sporadique), révèle une étude publiée dans le New England Journal of Medicine du 6 novembre. C’est la première fois que l’on rapporte la présence du prion dans ces tissus chez ces patients. […].

Identifier le prion dans l’épithélium olfactif

Caducee.net, le 20 février 2003 : Une des limitations de l’étude de la maladie de Creutzfeldt–Jakob est que le diagnostic définitif ne peut être posé que par un examen cérébral post-mortem. Une étude vient de montrer qu’il serait possible de détecter le prion pathologique (PrPSc) dans l’épithélium olfactif des patients vivants. […].

nuance

Les plus

123