nuance

Une preuve directe du caractère infectieux du prion

De nouvelles recherches sur des levures confirment que les prions peuvent agir comme des agents infectieux en propageant des changements de conformations dans des cellules saines. Cette étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Californie montre également que l'accumulation de protéines anormales ne nécessite pas de génome particulier.

Dans leur publication parue dans le dernier numéro de Science, H. Sparrer et ses collègues rappellent que l'hypothèse du prion –comme agent infectieux- "n'a jamais été démontrée in vitro en créant de nouveaux matériels infectieux à partir de protéine pure". C'est maintenant chose faite.

Les prions existent chez la levure. Dans le cas d'un phénotype nommé [PSI+] la protéine prion est un facteur de terminaison de la transcription nommé Sup35p. Dans certains cas, des modifications de Sup35p (prion) conduisent à la formation d'agrégats "auto-réplicatifs" de Sup35p.

L'idée des chercheurs était d'inoculer le prion Sup35p à des levures saines. Dans leurs expériences, les auteurs ont exprimé le prion de levure Sup35p dans des bactéries puis l'on purifié. Le prion Sup35p purifié a alors été introduit (en faible quantité) dans le cytoplasme des levures saines.

Cette inoculation du prion Sup35p a conduit à l'apparition du caractère [PSI+], avec comme résultat l'autopropagation d'agrégats de Sup35. Ce caractère a été transmis aux cellules filles.

"Nos résultats fournissent une preuve directe de l'hypothèse du prion : c'est à dire qu'une protéine, en vertu de sa capacité à se propager dans une conformation altérée, peut agir comme un agent infectieux", indiquent les chercheurs.

Il semblerait donc que la piste d'un agent infectieux conventionnel (avec un génome) dans les maladies à prions soit à écarter.

Source : Science 2000:289:595-599

Descripteur MESH : Caractère , Levures , Prions , Cellules , Génome , Californie , Protéines , Bactéries , Cytoplasme , In vitro , Maladies à prions , Phénotype , Science , Terminaison de la transcription

nuance

Recherche scientifique: Les +