nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Rétinite

18 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le valganciclovir pour le traitement de la rétinite à cytomégalovirus (CMV)

Caducee.net, le 11 avril 2002 : Le valganciclovir est un médicament contre la rétinite à CMV qui peut être administré par voie orale. Un nouvel essai indique qu'il est aussi efficace que le ganciclovir, traitement de référence administré par perfusion intraveineuse. […].

Neurotech annonce que le recrutement pour les Phases 2 et 3 des essays cliniques sur la rétinite pigmentaire et pour la Phase 2 de l'essai clinique sur la dégénérescence maculaire liée à l'âge de forme sèche est terminé

PR Newswire, le 06 novembre 2007 : LINCOLN, Rhode Island, November 6 /PRNewswire/ -- Neurotech Pharmaceuticals, Inc., une société de biotechnologie qui met au point des traitements visant à permettre aux personnes souffrant de maladies chroniques de la rétine de conserver la vision, a annoncé aujourd'hui que le recrutement pour les trois essais cliniques en cours est terminé. Chaque essai évalue le NT-501, le produit vedette de la société, dans le contexte du traitement de la perte de la vision liée à la rétinite pigmentaire (RP) et à la dégénérescence maculaire liée à l'âge de forme sèche (DMLA de forme sèche). Le NT-501 est un implant de polymère intraoculaire contenant des cellules et conçu pour libérer une protéine thérapeutique à long terme et de façon continue, le facteur neurotrophique ciliaire (CNTF), directement à l'arrière de l'oeil par le biais de la technologie des cellules encapsulées (Encapsulated Cell Technology - ECT), propriété exclusive de la société. […].

Neurotech obtient de la FDA des désignations de produit à développement accéléré pour le NT-501 dans deux indications - la rétinite pigmentaire et la dégénérescence maculaire liée à l'âge sèche

PR Newswire, le 03 septembre 2008 : LINCOLN, Rhode Island, September 3 /PRNewswire/ -- Neurotech Pharmaceuticals, Inc., une société privée de biotechnologie se consacrant au développement de thérapies oculaires pour le traitement d'affections rétiniennes chroniques, a annoncé aujourd'hui que la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis a accordé une désignation de développement accéléré pour le NT-501 dans le traitement de la perte visuelle associée à deux indications : la rétinite pigmentaire (RP) et la dégénérescence maculaire liée à l'âge sèche (DMLA sèche). Le NT-501 est un implant intraoculaire en polymère contenant des cellules, conçu pour fournir une diffusion continue et à long terme du facteur neurothrophique ciliaire (CNTF), une protéine thérapeutique, directement à l'arrière de l'oeil grâce à la technologie exclusive d'encapsulation cellulaire de la société. Le CNTF, un facteur neurotrophique bien établi, sauve les photorécepteurs rétiniens en train de mourir et les protège contre la dégénérescence. […].

Une nouvelle piste thérapeutique pour la rétinite pigmentaire

CNRS, INSERM, le 28 juin 2004 : Une équipe de chercheurs (CNRS-Inserm-Paris VI-Université Louis Pasteur) menée par José-Alain Sahel et Thierry Léveillard (Unité mixte Inserm-Paris VI "Laboratoire de Physiopathologie Cellulaire et Moléculaire et de la Rétine") , a identifié une nouvelle protéine nécessaire à la survie de certains photorécepteurs, essentiels à l'acuité visuelle. Cette avancée résulte d'une stratégie originale de génomique fonctionnelle menée depuis plus de 6 ans comprenant le criblage de 200 000 protéines. Elle ouvre des perspectives thérapeutiques pour les maladies liées à la dégénérescence de ces cellules, telles que les rétinopathies pigmentaires. Ces maladies, entraînant la cécité, ne bénéficient actuellement d'aucun traitement. Le détail de ces recherches, menées en étroite collaboration avec Novartis Ophthalmics et les Novartis Institutes for Biomedical Research et financées notamment grâce aux dons du Téléthon, sera publié dans la revue Nature Genetics de juillet 2004 (accessible en ligne dès le 27 juin) . […].

Une nouvelle piste thérapeutique pour la rétinite pigmentaire

CNRS, INSERM, le 28 juin 2004 : Une équipe de chercheurs (CNRS-Inserm-Paris VI-Université Louis Pasteur) menée par José-Alain Sahel et Thierry Léveillard (Unité mixte Inserm-Paris VI "Laboratoire de Physiopathologie Cellulaire et Moléculaire et de la Rétine") , a identifié une nouvelle protéine nécessaire à la survie de certains photorécepteurs, essentiels à l'acuité visuelle. Cette avancée résulte d'une stratégie originale de génomique fonctionnelle menée depuis plus de 6 ans comprenant le criblage de 200 000 protéines. Elle ouvre des perspectives thérapeutiques pour les maladies liées à la dégénérescence de ces cellules, telles que les rétinopathies pigmentaires. Ces maladies, entraînant la cécité, ne bénéficient actuellement d'aucun traitement. Le détail de ces recherches, menées en étroite collaboration avec Novartis Ophthalmics et les Novartis Institutes for Biomedical Research et financées notamment grâce aux dons du Téléthon, sera publié dans la revue Nature Genetics de juillet 2004 (accessible en ligne dès le 27 juin) . […].

Innovation pour le traitement de la cécité au CHU de Bordeaux

Innovation pour le traitement de la cécité au CHU de Bordeaux

Caducee.net, le 05 novembre 2014 : Le service d’ophtalmologie du CHU de Bordeaux est l’un des 3 centres en France référents (avec le CHU de Strasbourg et le CHNO des Quinze-Vingts à Paris) sur une étude clinique destinée aux non-voyants atteints de rétinite pigmentaire. […].

Optelec innove sur le marché des aides optiques en offrant une solution alliant un fort contraste et un faible grossissement

Businesswire, le 09 février 2010 : Face à la progression régulière du nombre de patients atteints de dégénérescence maculaire humide liée à l’âge (DMLA) et de rétinite pigmentaire (RP), de nombreuses avancées médicales ont été réalisées et les spécialistes de la rétine ont fait évoluer les nouvelles procédures médicales de traitement vasculaire rétinal. […].

Gilead prolonge son financement au centre de recherche scientifique Gilead à l’Institut de chimie organique et de biochimie de Prague

Businesswire, le 06 mai 2011 : En 1991 et 1992, Gilead a conclu des accords de licence avec l’IOCB à Prague et avec l’Institut de recherche médicale Rega de l’Université catholique de Louvain, en Belgique, couvrant une large gamme d’analogues de nucléotides biologiquement actifs. Plusieurs de ces composés nucléotidiques découverts grâce aux efforts de collaboration de recherche du Dr. Antonín Holý, de l’IOCB, et du Dr. Erik De Clercq, de l’Institut Rega, ont été développés par Gilead pour produire le Vistide® (cidofovir par injection) pour le traitement de la rétinite CMV chez les patients atteints du SIDA, le Viread® (fumarate de ténofovir disoproxil) pour le traitement de l’infection au VIH et à l’hépatite chronique B et le Hepsera® (adéfovir dipivoxil) pour le traitement de l’hépatite chronique B. […].

Les atteintes oculaires au cours de l’infection par le VIH au CHU de Casablanca

Caducee.net, le 17 avril 2000 : Contrairement à certaines séries africaines, les patients marocains VIH+ présentent plus de complications rétiniennes, notamment des lésions de rétinite à CMV, rapporte une étude parue dans le Bulletin de la Société de Pathologie Exotique, menée par des médecins du CHU de Casablanca. […].

Étude mondiale de Retina Implant de la micro-puce Alpha IMS publiée dans Vision Research

Caducee.net, le 21 mai 2015 : Retina Implant AG, le développeur leader d'implants sous-rétiniens destinés aux patients atteints d'une cécité due à une rétinite pigmentaire (RP), a annoncé aujourd'hui la publication des données de l'essai clinique mondial de la société impliquant sept sites dans cinq pays. L'étude, publiée dans l'édition mai 2015 de la revue examinée par des pairs Vision Research, présente les résultats visuels de 29 patients atteints de retinite pigmentaire à un stade tardif et de dystrophie cônes-bâtonnets implantés de l'implant sous-rétinien Alpha IMS. […].

Neurotech annonce l'ouverture de son site de production BPF à Cumberland (Rhode Island)

PR Newswire, le 21 octobre 2008 : CUMBERLAND, Rhode Island, October 21 /PRNewswire/ -- Neurotech Pharmaceuticals, Inc., une société privée de biotechnologie se consacrant au développement de thérapies oculaires pour le traitement d'affections rétiniennes chroniques, a annoncé aujourd'hui l'ouverture de son nouveau site de production BPF (bonnes pratiques de fabrication) de 27 000 pieds carrés (2 500 m2) à Cumberland (Rhode Island). […].

Second Sight : l’œil bionique Argus II déjà implanté chez 18 patients en France dans le cadre du Forfait Innovation

Second Sight, le 25 janvier 2016 : Second Sight Medical Products, Inc. (Nasdaq: EYES) (« Second Sight »), société qui conçoit, développe et commercialise des prothèses visuelles implantables permettant de restituer une partie de la fonction visuelle chez des patients non-voyants, annonce aujourd’hui que la moitié des patients français éligibles ont été implantés en 14 mois. Ces 18 personnes ont reçu le système d’œil bionique Argus II grâce au Forfait Innovation lancé en août 2014 par Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des femmes. […].

Second Sight annonce les premiers implants commerciaux du système de prothèse rétinienne Argus® II en France

Second Sight Medical Products, Inc., le 24 février 2015 : En 2014, Argus II est devenu le premier appareil médical à bénéficier du programme Forfait Innovation, permettant ainsi à une sélection d’hôpitaux en France d’offrir un « accès précoce » à ce traitement innovant pour les patients souffrant d’une RP à un stade avancé. Forfait Innovation fournit un support dédié aux patients ayant reçu l’implant Argus II, finançant les coûts de l’implantation et les frais d’hospitalisation des patients. 36 patients atteints de RP en France peuvent désormais bénéficier de cette technologie déterminante avec cette première étape de remboursement national. […].

Second Sight étend son essai clinique international portant sur l’implant rétinien Argus II

Businesswire, le 19 novembre 2008 : « Nous sommes très encouragés par les résultats que nous avons constatés chez les dix-sept personnes qui ont participé à l’étude jusqu’à présent », a déclaré le Dr Robert Greenberg, PhD, président-directeur général de Second Sight. « Actuellement, nous élargissons notre recrutement pour l’essai afin de consolider nos données, de faire une démonstration des bénéfices cliniques encore plus significative et de lancer la procédure de demande d’autorisation de mise sur le marché. » […].

Un dispositif médical révolutionnaire donne de l’espoir pour les maladies associées à la cécité

Businesswire, le 05 mai 2009 : La nouvelle thérapie ScyFIX 700 est immédiatement disponible à la vente sur ordonnance d’un ophtalmologiste dans tous les pays qui reconnaissent la marque CE. […].

Des cellules souches de primates transformées en neurones dopaminergiques

Caducee.net, le 29 janvier 2002 : Des chercheurs japonais décrivent pour la première fois une technique très efficace capable de générer de neurones dopaminergiques à partir de cellules souches embryonnaires de primates. Leurs résultats devraient faciliter la recherche sur les maladies neurodégénératives et leur traitement par thérapie cellulaire. […].

La vision assistée par ordinateur au service des malvoyants

Caducee.net, le 09 novembre 2001 : Un chercheur de l’université de Cornell aux Etats Unis est en train de développer un système de simulation informatique de ce que perçoivent les personnes souffrant d’une acuité visuelle réduite. James Ferwerda, psychologue expérimental et informaticien à la fois, modélise ainsi sur ordinateur à partir de ces simulations, des images du monde réel capables d’être comprises par ces personnes. […].

Santé Canada autorise le système de prothèse rétinienne Argus II de Second Sight pour le traitement de la dégénérescence rétinienne externe

Second Sight Medical Products, Inc., le 12 janvier 2015 : Le système Argus II, implanté dans plus de 100 personnes dans le monde, est la seule prothèse rétinienne autorisée par Santé Canada et par la U.S. Food and Drug Administration (FDA) et la première prothèse rétinienne autorisée dans le monde. Le système induit une perception visuelle chez les personnes aveugles en fournissant des impulsions électriques qui stimulent les cellules résiduelles de la rétine, produisant une perception de schémas de lumière dans le cerveau. L’Argus II a le potentiel d’offrir des capacités visuelles qui changent la vie à ceux dont la vision fonctionnelle résiduelle est limitée ou inexistante. L’implant Argus II peut améliorer la capacité d’une personne aveugle à mener ses activités quotidiennes habituelles, par exemple, reconnaître des formes ou de gros objets, localiser des gens, identifier l’emplacement des seuils de porte, et suivre des lignes ou des rebords. Au bout du compte, il permet aux porteurs de l’Argus II de mener leur vie quotidienne avec plus de confiance. […].

nuance

Les plus