nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Syndrome

723 résultats triés par date
affichage des articles n° 253 à 271

Le SRAS véhiculé par des aérosols

Caducee.net, le 24 mars 2005 : Deux nouvelles études suggèrent que la dissémination aérienne du virus responsable du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est possible. Le contact direct par des gouttelettes contaminées ne serait donc pas le seul mode de transmission. […].

La ventilation mécanique à un volume courant plus faible entraîne une moindre mortalité dans l’ALI et l’ARDS

Caducee.net, le 20 avril 2000 : Chez les patients avec lésion pulmonaire aiguë (ALI) et syndrome de détresse respiratoire aiguë (ARDS), la ventilation à volume courant (VC) inférieur à celui habituellement utilisé entraîne une moindre mortalité et augmente le nombre de jours sans utilisation du respirateur, indique une étude publiée sur le site Web de l’hebdomadaire médical américain ‘The New England Journal of Medicine’. Les éditeurs ont décidé de sa publication sur l’Internet avant même sa parution dans la revue papier au vu de son importance immédiate dans la prise en charge des patients hospitalisés en unité de soins intensifs pour insuffisance respiratoire aiguë. […].

L'analyse rétrospective des données cliniques de l'étude de phase III portant sur le REVLIMID®(MDS-004) signale une amélioration considérable de la survie et de la réduction des risques de progression de la maladie chez les patients ...

Businesswire, le 07 décembre 2010 : L'analyse rétrospective des données cliniques de l'étude de phase III portant sur le REVLIMID®(MDS-004) signale une amélioration considérable de la survie et de la réduction des risques de progression de la maladie chez les patients atteints de syndromes myélodysplasiques associés à une anomalie chromosomique à délétion 5q […].

La Fondation Galien annonce les vainqueurs de la récompense internationale du Prix Galien 2018

La Fondation Galien annonce les vainqueurs de la récompense internationale du Prix Galien 2018

The Galien Foundation, le 29 novembre 2018 : DAKAR, Sénégal, 29 novembre 2018 /PRNewswire/ -- La nuit dernière, le Comité international du Prix Galien a annoncé les contributions brillantes visant à améliorer la santé et le bien-être des populations d'Afrique. Les vainqueurs de cette année représentent les progrès réalisés en matière de diabétologie, d'amyotrophie spinale, et de syndrome d'immunodéficience acquise. Cet événement inaugural a été organisé par Macky Sall, président du Sénégal. […].

Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité: les volumes cérébraux sont plus petits et ne varient pas dans le temps

Caducee.net, le 09 octobre 2002 : Une étude américaine cas/contrôles comparative conduite par le NIH américain auprès d’une cohorte d’adolescents atteints de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), montre que les enfants avec ce syndrome présentent initialement des plus petits volumes cérébraux que les autres. Le développement du cerveau est fixé dès le départ, n’est pas progressif et est indépendant d’un quelconque traitement médical. […].

Virologie et santé publique : épidémiologie moléculaire et évolution des souches d’entérovirus 71 isolées depuis 1970

Caducee.net, le 27 mars 2000 : Les entérovirus 71, responsables d’épidémies de grande ampleur, notamment en Malaisie en 1997 et à Taïwan en 1998 où ils ont été très meurtriers, devraient faire l’objet d’une surveillance épidémiologique renforcée afin de poursuivre leur caractérisation sur le plan moléculaire et peut-être mieux comprendre l’ensemble des manifestations qui leur sont imputables (syndrome pieds-mains-bouches, rhomboencéphalites, méningites, paralysies flasques, œdèmes pulmonaires hémorragiques, myocardites), déclarent le groupe de B. Brown des Centers for Diseases Control (CDC) d’Atlanta (Georgie, USA) dans le mensuel américain ‘Journal of Virology’ au terme d’une étude sur 133 souches d’entérovirus 71 isolées en Chine, au Canada et en Malaisie. L’intégralité de la séquence du gène viral codant pour la protéine majeure de capside VP1 a été déterminée pour toutes les souches étudiées par ces biologistes moléculaires et virologues. […].

La sévérité du SRAS est liée à la pollution

Caducee.net, le 19 novembre 2003 : La pollution de l’air est un facteur aggravant pour les patients infectés par le virus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Les patients avec un SRAS et qui viennent de régions particulièrement polluées présentent un risque de décès deux fois plus élevé. […].

Prévention du cancer du col de l'utérus: halte à l’immobilisme

Prévention du cancer du col de l'utérus: halte à l’immobilisme

CNGOF, le 30 novembre 2015 : Longtemps attendue par les professionnels de santé et tout particulièrement défendue par le CNGOF, la mise en œuvre du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus au niveau national a été annoncée dans le plan cancer III en avril 2014 (1). Où en est-on fin 2015 ? […].

REVLIMID® reçoit l'homologation pour le traitement des syndromes myélodisplasiques à délétion 5q au Japon

Businesswire, le 20 août 2010 : Cette homologation de REVLIMID est basée sur les résultats de sécurité et d'efficacité de plusieurs essais internationaux menés sur des patients atteints de SMD à délétion 5q, qui ont servi de base à l'homologation réglementaire du produit dans 19 pays au monde. […].

Cancer du rein avancé : CABOMETYX® (cabozantinib) bientôt disponible

Cancer du rein avancé : CABOMETYX® (cabozantinib) bientôt disponible

Caducee.net, le 30 janvier 2018 : La filiale française d’Ipsen (Euronext: IPN; ADR: IPSEY) annonce la publication prochaine au Journal Officiel pour CABOMETYX® (cabozantinib) dans le cadre de son Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de son inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux ainsi que sur la liste des spécialités agréées à l’usage des collectivités. […].

Présentation à l'ASH des données cliniques de deux études de phase II évaluant l'administration de REVLIMID® en association avec le rituximab chez des patients atteints de lymphome non hodgkinien indolent

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Dans la première étude, le traitement au lénalidomide et à la dexaméthasone à faible dose associée au rituximab a été évalué sur des patients atteint de lymphome B indolent récurrent ou réfractaire ou de lymphome à cellules du manteau auparavant résistant au rituximab. L'étude de phase II a présenté un taux de réponse globale (ORR) moyen de 58 % (14/24) avec un suivi médian de 13,3 mois (3,1-28,8). Les réponses par sous-type spécifique de cancer se sont étendues de 67 % (2/3) d'ORR chez les patients atteints d'un petit lymphome lymphocytique à 60 % (9/15) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome nodulaire et 60 % (3/5) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome à cellules du manteau. […].

Takeda présentera un portefeuille croissant et diversifié de produits oncologiques lors de prochains congrès scientifiques

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 20 mai 2019 : « Nous sommes impatients de présenter à l'ASCO et à l'AEH des données qui illustrent les progrès continus de notre portefeuille – aussi bien dans le cadre de la recherche clinique qu'en situation réelle – pour les tumeurs solides et les cancers du sang », a déclaré Phil Rowlands, Ph.D., responsable de l’unité thérapeutique Oncologie chez Takeda. « Ces données démontrent notre engagement constant à l'égard de la découverte, du développement et de la distribution de médicaments pour les patients atteints de cancers. » […].

Une injection à action prolongée (IAP) d'olanzapine permet de maintenir les bienfaits du traitement de la schizophrénie pendant une période pouvant atteindre six mois

PR Newswire, le 03 septembre 2008 : BARCELONE, Espagne, September 3 /PRNewswire/ -- Présentés aujourd'hui dans le cadre d'un important congrès médical à Barcelone, les résultats finaux d'une étude de 24 semaines laissent penser que les doses thérapeutiques de recherche de l'injection à action prolongée (IAP) d'olanzapine permettraient de maintenir les bienfaits du traitement pendant une période pouvant atteindre six mois. Une évaluation des données d'innocuité recueillies dans le cadre de l'ensemble des essais cliniques sur l'IAP a également été présentée dans le cadre de ce congrès. […].

Une étude intergroupe de phase III (CALGB 100104) indique que l'administration ininterrompue de Revlimid® présente un avantage en termes de survie générale pour les patients atteints de myélome multiple

Businesswire, le 06 mai 2011 : En avril 2011, au suivi médian de 28 mois, les patients recevant un traitement ininterrompu de REVLIMID (lénalidomide), à la suite d'une autotransplantation de cellules souches (ASCT), ont présenté une amélioration statistiquement significative en termes de survie générale (SG), avec un taux de 90 % (208 patients sur 231), contre 83 % (190 patients sur 229) dans le groupe randomisé pour recevoir le placébo (non ajusté, p=0,018) HR 0,51 (CI 95 % = 0,26 à 1,014), malgré près de 80 % des patients (86 sur 110) étant passés à un traitement ininterrompu à la lénalidomide au moment de la levée de l'insu. D'autres analyses des données de SG initiales, présentées par le CALGB au moment de la levée de l'insu, ont indiqué un taux de SG de 94 % (218 patients sur 231) dans le bras Revlimid continu, contre 89 % (204 patients sur 229) dans le bras placébo (p=0,05). […].

Présentation, lors du congrès annuel de l'ASCO, de données relatives à l'association du REVLIMID® et du Rituxan® pour le traitement du lymphome à cellules B non hodgkinien indolent non traité

Businesswire, le 06 juin 2010 : Les patients ayant participé à l'étude étaient atteints d'un LNH indolent de stade III ou I non traité mesurable (>1,5 cm). 87 % des 30 patients pour lesquels les scores de l'index pronostique international des lymphomes folliculaires(FLIPI) étaient disponibles, étaient classifiés à risque intermédiaire ou élevé et, pour 73 % d'entre eux, la moelle osseuse était atteinte. Les patients ont été traités avec une dose quotidienne de 20 mg de lénalidomide aux jours 1 à 21 tous les 28 jours et avec une dose de 375 mg/m2 de rituximab au jour 1 de chaque cycle, pendant 6 cycles. […].

L'étude de phase III évaluant le traitement au REVLIMID® chez des patients présentant des risques élevés de myélome multiple couvant a indiqué une réduction statistiquement significative du risque de progression de la maladie

Businesswire, le 06 décembre 2010 : L'étude de phase III multicentrique, randomisée, ouverte a évalué si un traitement précoce au REVLIMID et à la dexaméthasone chez des patients présentant des risques élevés de myélome multiple couvant asymptomatique retardait l'évolution en maladie symptomatique par rapport à des patients observés, n'ayant pas suivi ce traitement. […].

Les résultats actualisés d’une étude clinique de phase III sur le traitement continu avec REVLIMID® montrent une amélioration statistiquement notable du taux de survie sans progression de la maladie chez les ...

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Les résultats actualisés d’une étude clinique de phase III sur le traitement continu avec REVLIMID® montrent une amélioration statistiquement notable du taux de survie sans progression de la maladie chez les patients récemment diagnostiqués avec un myélome multiple […].

Présentation de données sur le traitement au REVLIMID® de patients atteints de myélome multiple, évaluant les taux de survie avec des doses faibles et élevées de dexaméthasone en fonction de l'âge

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Cette analyse a été effectuée pour déterminer l'effet sur la survie parmi 445 patients atteints de NDMM qui ont été randomisés pour recevoir un traitement Rd ou RD, puis répartis en deux groupes d'âges : moins de 65 ans et 65 ans et plus. […].

nuance

Les plus