nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Transplantation rénale

30 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

La transplantation rénale en France : des besoins toujours croissants

BMS, le 16 octobre 2015 : L’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) correspond au stade des maladies rénales où la destruction des reins est telle que la survie est menacée à court terme.14 A ce stade, la capacité de filtration est inférieure à 15 % de la normale pour l’ensemble des reins.14 Il faut alors avoir recours à un traitement de suppléance, la greffe de rein ou la dialyse. La transplantation rénale serait le meilleur traitement pour les patients qui peuvent en bénéficier : elle apporte à la fois une meilleure qualité de vie et une plus longue espérance de vie pour les patients.3, 12. En 2014, 3 232 patients ont bénéficié d’une greffe de rein en France, soit une hausse de 36 % depuis 20051, 10. […].

Des anticorps pour limiter le risque de rejet après une greffe de rein

Caducee.net, le 22 avril 2003 : Des anticorps dirigés contre le récepteur de l’interleukine-2 peuvent réduire de moitié le risque de rejet après une transplantation rénale, indique une récente méta-analyse. […].

Sangamo annonce l'autorisation britannique d'un essai clinique de phase 1/2 évaluant la thérapie cellulaire CAR-Treg TX200 dans le cadre de la transplantation rénale

Sangamo Therapeutics, Inc., le 19 novembre 2019 : « Le fait d'être la première société à tester un candidat CAR-Treg chez l'homme constitue une étape majeure pour Sangamo, ainsi qu'un nouveau défi passionnant pour la thérapie cellulaire. Nous considérons que le programme TX200 se révélera précieux dans le cadre de l'expansion de nos connaissances sur la sécurité et le mécanisme d'action des cellules CAR-Treg, et de leur pertinence en clinique », a déclaré Adrian Woolfson, BM, BCh, PhD, directeur de la recherche et du développement chez Sangamo. « Cette approche innovante et personnalisée en matière de thérapie cellulaire pour la transplantation rénale incompatible HLA-A2 est conçue pour aider à réguler le système immunitaire de l'organisme de manière spécifique et locale, afin de promouvoir l'acceptation d'un organe de la part d'un donneur immunologiquement incompatible. Au-delà de la transplantation, nous entendons explorer le potentiel des CAR-Tregs dans le cadre de plusieurs maladies auto-immunes et inflammatoires. » […].

Transplantation rénale, 20 ans de progrès

Transplantation rénale, 20 ans de progrès

Pr François Kleinclauss, le 16 novembre 2016 : Vingt ans après une première rétrospective sur la transplantation rénale [1], l'AFU consacre à nouveau son rapport annuel à ce sujet. En deux décennies la pratique a beaucoup évolué. Le Pr François Kleinclauss, urologue, chef de service du CHRU de Besançon et co-auteur de ce travail avec les Prs Marc-Olivier Timsit (HEGP) et Rodolphe Thuret (CHU Montpellier), fait le point. […].

Des résultats préliminaires sur la transplantation d'organe chez des patients infectés par le VIH

Caducee.net, le 28 février 2002 : D'après une étude présentée à la 9° Conférence sur les Rétrovirus et les Maladies Opportunistes, les patients porteurs du VIH et stabilisés ont un taux de survie à un an après une transplantation rénale ou hépatique comparable à celui de patients non infectés. […].

Urologie : CHU de Bordeaux , 1er centre international développant le traitement chirurgical conservateur du cancer du rein en ambulatoire.

Urologie : CHU de Bordeaux , 1er centre international développant le traitement chirurgical conservateur du cancer du rein en ambulatoire.

CHU BORDEAUX, le 09 mars 2017 : Le service d’urologie, andrologie et transplantation rénale du Pr Jean-Marie Ferrière au CHU de Bordeaux, est le 1er centre à l’échelon international à avoir adapté la technique de néphrectomie partielle robotique pour proposer aux patients une prise en charge en ambulatoire1. […].

Transplantation rénale, sarcome de Kaposi et sirolimus

Caducee.net, le 31 mars 2005 : Les traitements immunosuppresseurs sont associés à une augmentation du risque de sarcome de Kaposi chez les patients transplantés. Une étude montre que le sirolimus permet d'éviter la progression du sarcome de Kaposi chez des patients qui ont bénéficié d'une transplantation rénale. […].

La Commission européenne accorde 5,9 millions d'euros à Opsona Therapeutics pour le développement clinique des son candidat-médicament tête de série OPN-305

PR Newswire, le 06 mai 2011 : DUBLIN, May 6, 2011 /PRNewswire/ -- Opsona Therapeutics, une société de développement de médicaments se concentrant sur les approches thérapeutiques novatrices visant à traiter les maladies auto-immunes et inflammatoires, a annoncé aujourd'hui qu'elle recevra 5,9 millions d'euros, l'une des bourses les plus importantes jamais accordées par le Programme-cadre de recherche et de développement FP7 de l'Union européenne, pour diriger un consortium européen de groupes de recherche et cliniques (MABSOT*), dans le cadre du développement d'essais cliniques de son candidat-médicament tête de série OPN-305 dans la transplantation d'organes solides. Ces études se concentreront spécifiquement sur le Retard de fonction du greffon (RFG), une complication grave de la période postopératoire immédiate dans la transplantation rénale. Un essai de phase 1 impliquant des volontaires en bonne santé devrait débuter cet été. Suite à la réussite de cet essai de phase 1 cette année, le consortium prévoit de réaliser une étude prospective randomisée contrôlée de phase 2 sur la prévention du RFG, qui devrait débuter en 2012. […].

Le CHU de Nantes annonce sa 5000ème greffe de rein

Le CHU de Nantes annonce sa 5000ème greffe de rein

CHU NANTES, le 22 juillet 2015 : Avec cette 5000e greffe, le CHU de Nantes se situe parmi les tous premiers centres européens de transplantation rénale et pancréatique. […].

Une nouvelle procédure de greffe rénale éviterait le traitement immunosuppresseur à long terme

Caducee.net, le 24 avril 2002 : Des chercheurs du centre médical de l’université de Stanford (Californie, EU) ont mis au point une nouvelle approche de transplantation rénale visant à éviter un traitement immunosuppresseur à long terme au receveur. L’idée de la technique est de fournir au receveur préalablement immunodéprimé des cellules souches hématopoïétiques du donneur afin de permettre un minimum de rejet de greffe ainsi que la possibilité d’élargir le nombre de greffons potentiellement transplantables. […].

Alexion lance l'essai d'homologation multinational de l'éculizumab pour la prévention du retard de fonctionnement du greffon (RFG) après une transplantation rénale

Alexion Pharmaceuticals, Inc., le 25 août 2014 : Il existe dans le monde un besoin médical non satisfait de thérapies novatrices pour les patients présentant un risque élevé de RFG car aucun traitement n'a été approuvé pour prévenir le RFG après une transplantation rénale6. Dans la plupart des cas, le RFG entraîne des lésions d'ischémie-reperfusion (LIR). Les LIR sont issues d'un ensemble de processus qui se manifestent à la suite de la reprise de circulation sanguine dans une zone qui était jusqu'alors mal irriguée7. L'activation incontrôlée du complément liée aux LIR jouerait un rôle essentiel dans le développement du RFG8-11 […].

L’âge et la prise d’immunosuppresseurs ou de corticoïdes oraux sont les principaux facteurs de risques de formes sévères de Covid-19 avec un schéma vaccinal complet

L’âge et la prise d’immunosuppresseurs ou de corticoïdes oraux sont les principaux facteurs de risques de formes sévères de Covid-19 avec un schéma vaccinal complet

EPI PHARE, le 11 février 2022 : Dans la continuité de ses études sur la surveillance épidémiologique des vaccins contre le Covid-19, qui ont notamment confirmé l’efficacité importante de la vaccination, le groupement d’intérêt scientifique EPI-PHARE (Cnam et ANSM), a analysé les caractéristiques associées aux risques résiduels d’hospitalisation et de décès hospitalier liés au Covid-19 dans la population française présentant un schéma vaccinal complet au 31 juillet 2021. […].

Le service de Néphrologie du CHU de Lyon fait peau neuve

Le service de Néphrologie du CHU de Lyon fait peau neuve

Caducee.net, le 30 janvier 2018 : Après 6 mois de travaux, le service Néphrologie de l’hôpital Femme Mère Enfant-HCL dispose de 2 nouveaux postes fixes d’hémodialyse, ce qui porte le total à 6. Un poste supplémentaire peut être mobilisé en cas de besoin. […].

Transplantation rénale : évaluation d'un traitement immunosuppresseur

Caducee.net, le 17 juillet 2000 : Un groupe américain a comparé l'efficacité du sirolimus (rapamycine) et de l'azathioprine, tous deux en association avec la ciclosporine et la prednisone, dans la prévention des rejets lors des transplantations rénales. Les résultats du Rapamune US Study Group indiquent que le sirolimus réduit la fréquence et la sévérité des rejets aigus mais les auteurs ajoutent que les doses optimales restent à définir. […].

L'emploi d'hydroxyéthylamidon au cours du sepsis est un facteur de risque d'insuffisance rénale aiguë

Caducee.net, le 23 mars 2001 : Une étude française menée dans trois unités de soins intensifs a comparé les conséquences de l'administration d'hydroxyéthylamidon (HEA) versus gélatine sur des patients en choc septique. Publiée dans le Lancet, cette étude montre que l'HEA est associé à un risque plus élevé d'insuffisance rénale. […].

MSD annonce les résultats de l'étude de phase 2/3 du traitement expérimental de l'hépatite C chronique grazoprevir/elbasvir chez les patients atteints d'insuffisance rénale chronique avancée

MSD, le 23 avril 2015 : « Il existe un besoin médical non satisfait relatif au traitement de l'infection au virus de l'hépatite C chronique chez les patients atteints d'insuffisance rénale chronique avancée », a déclaré le docteur Howard Monsour, Jr., chef du service d'hépatologie au Houston Methodist Hospital, à Houston, au Texas. « Dans cet essai, le premier évaluant un schéma thérapeutique oral, sans ribavirine, chez des patients atteints d'IRC n'ayant jamais été traités et ayant reçu un traitement, la prise conjointe de grazoprevir et d'elbasvir pendant 12 semaines a été efficace dans cette population de l'étude atteinte d'une infection au VHC de génotype 1. » […].

L'opaganib de RedHill Biopharma démontre une diminution significative de la fibrose rénale

L'opaganib de RedHill Biopharma démontre une diminution significative de la fibrose rénale

RedHill Biopharma Ltd., le 08 septembre 2021 : RedHill Biopharma Ltd. (Nasdaq: RDHL) (« RedHill » ou la « Société »), une entreprise biopharmaceutique spécialisée, a annoncé aujourd'hui les résultats d'une nouvelle étude préclinique démontrant l'efficacité de l'opaganib (ABC294640)[1] dans la diminution significative de la fibrose rénale dans un modèle de fibrose interstitielle rénale par obstruction urétérale unilatérale. Les rapports suggèrent que plus de 20 % des patients hospitalisés en raison de la COVID-19 présentent une insuffisance rénale aiguë[2]. […].

Un essai clinique confirme que l'approche diagnostique CoviDTH pour dépister la réponse immunitaire à médiation cellulaire T au SRAS-CoV-2 est sûre et efficace chez l'homme

BioVaxys Technology Corp., le 04 août 2021 : Yvelise Barrios, MD, PhD , immunologiste et experte de premier plan dans l'utilisation clinique de l'hypersensibilité retardée (« DTH »), le mécanisme sous-tendant l'outil de diagnostic CoviDTH , rejoint BioVaxys en tant que conseillère scientifique […].

12
nuance

Les plus