nuance

Transplantation rénale, sarcome de Kaposi et sirolimus

Les traitements immunosuppresseurs sont associés à une augmentation du risque de sarcome de Kaposi chez les patients transplantés. Une étude montre que le sirolimus permet d'éviter la progression du sarcome de Kaposi chez des patients qui ont bénéficié d'une transplantation rénale.

Ces résultats sont rapportés par Stallone et collaborateurs dans la dernière livraison du NEJM. Les auteurs expliquent avoir arrêté la cyclosporine chez 15 transplantés rénaux (greffons fonctionnels) qui avaient développé un sarcome de Kaposi.

Un traitement par sirolimus a été alors initié pour ses propriétés d'immunosuppresseur et son action antitumorale probable. En effet, le suivi a montré chez tous les patients une disparition des lésions dermatologiques du sarcome de Kaposi trois mois après l'initiation du sirolimus. La fonction du greffon n'a pas été compromise par le sirolimus.

Source : NEJM 2005;352:1317-1323

Descripteur MESH : Sarcome de Kaposi , Patients , Sirolimus , Immunosuppresseurs , Risque , Transplantation , Transplantation rénale

nuance

Recherche scientifique: Les +