nuance

Analyse globale des contaminants chimiques dans le saumon d'élevage: l'AFSSA maintient ses recommandations

La Revue Science a publié le vendredi 9 janvier une étude sur « l’analyse globale des contaminants chimiques dans le saumon d’élevage ». Cette étude porte sur plus de 700 saumons d’élevage et sauvages achetés dans plusieurs villes d’Europe et d’Amérique du Nord (dont 3 achetés à Paris).

Compte tenu des résultats obtenus sur les contaminations de ces saumons en dioxine, PCB et pesticides, l’étude recommande en conclusion de ne pas consommer plus d’une fois par mois du saumon d’élevage (soit 200 grammes par mois).

Cette étude qui inclut un grand nombre de résultats au niveau mondial, n’apporte pas d’éléments spécifiques nouveaux sur la présence de dioxines, PCB et pesticides dans le saumon, poisson gras dont on sait par de nombreuses études et données recueillies qu’il fixe ce type de contaminants.

Les résultats de l’étude Science sont cohérents avec les résultats des plans de surveillance menés par le Ministère de l’Agriculture, de l’alimentation, de la pêche et des affaires rurales (qui portent sur 21 saumons d’élevage européens prélevés en 2003) pour ce qui est des dioxines (dioxine et PCB-dioxine like) avec 2,8 picogrammes par gramme de poids frais (France) contre 2 picogrammes par gramme de poids frais (étude Science) sachant que la teneur maximale européenne (qui, elle, ne comprend pas les PCB – dioxine like) se situe à 4 picogrammes par gramme de poids frais.

Pour ce qui est des PCB, les résultats font apparaître des différences avec 17 nanogrammes par gramme de poids frais (plans de surveillance France) contre près de 40 nanogrammes par gramme de poids frais (étude Science). Cependant, ces résultats sont difficilement comparables dans la mesure où la liste des molécules analysées dans l’étude américaine n’est pas précisée. Le plan de surveillance français prend en compte 7 molécules spécifiques. Il n’existe pas de norme européenne dans ce domaine. En ce qui concerne la dieldrine, cette molécule (de la famille des organochlorés) est interdite en France depuis 1972 et en Europe depuis 1993 compte tenu de sa persistance dans l’environnement. Elle est néanmoins analysée dans le cadre de plans de surveillance et aucune non conformité n’est apparue par rapport à la limite maximale de résidus. Le toxaphène, insecticide retiré du marché au niveau mondial, n’est pas analysé au niveau français.

La méthode d’évaluation des consommations à ne pas dépasser sur laquelle s’appuie l’étude de Science dans ses conclusions et recommandations repose sur une approche récente mathématique de l’Agence américaine de Protection de l’Environnement (EPA). Il s’agit d’une approche différente de celle qui est reconnue par les organismes chargés de la santé publique et de la protection du consommateur et utilisée par l’OMS et les agences nationales de sécurité sanitaire des aliments en Europe.

Il semble nécessaire à l’Afssa de discuter au niveau européen et international de la validité et la pertinence des modèles mathématiques utilisés dans le domaine de la protection du consommateur.

L’Agence continue d’étudier les résultats des plans de surveillance sur les poissons qui lui ont été transmis fin 2003 afin de faire un point actualisé sur l’ensemble des données en France et de proposer une teneur maximale en PCB dans les poissons dans le prolongement de sa proposition récente de dose journalière tolérable.

Si l’ensemble de ces données souligne l’importance de la surveillance des contaminants et des efforts pour les réduire dans la filière poisson, il paraît non fondé à l’Agence, à ce stade, de revenir sur ses évaluations et recommandations antérieures, au seul vu de cette étude.

L’Afssa rappelle en conséquence sa recommandation de consommer, dans le cadre d’une alimentation équilibrée, du poisson au moins deux fois par semaine en alternant les espèces (grasses, non grasses) afin de bénéficier des effets protecteurs des acides gras Omega 3 présents dans les poissons gras, dont le saumon.

Descripteur MESH : Saumon , Science , Villes , Paris , France , Poissons , Dioxines , Europe , Pesticides , Organismes , Sécurité , Santé publique , Santé , Acides , Mathématiques , Famille , Dieldrine , Aliments , Acides gras

nuance

Epidémiologie: Les +