nuance

#COVID19 : les nuages de fumée de tabac et de vape potentiellement contagieux selon le CNCT

illustrationLe tabagisme et le vapotage passifs pourraient selon le Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) augmenter les risques de contamination de COVID-19. Le CNCT exhorte les fumeurs et les vapoteurs à arrêter leur pratique addictive pour eux même et plus encore pour leur entourage. À défaut, il recommande une distance de sécurité de 10 mètres avec leurs proches pour éviter tout risque de contamination.

Fumer augmente les risques

L’épidémie actuelle de COVID-19, conduit à des atteintes respiratoires qui peuvent être sévères, voire fatales.
Pour le CNCT, il est maintenant clairement démontré que les fumeurs présentent un risque majoré de contracter cette maladie et de développer une forme grave. D’une part, par ce que fumer altère les défenses immunitaires et les capacités pulmonaires, et que, d’autre part, les fumeurs portent régulièrement leurs doigts potentiellement porteurs de virus à la bouche, porte d’entrée fréquente du virus. 

De plus, les fumeurs infectés par le coronavirus sont des contaminateurs potentiellement majeurs de leur entourage par tabagisme passif, du fait de leur toux fréquente et de la présence dans la fumée de tabac de particules sur lesquelles se fixent les virus qui peuvent alors être inhalés par l’entourage. Enfin, ces particules potentiellement contagieuses se déposent sur les meubles, tapis, vêtements …  et sont à l’origine du tabagisme ultra-passif, par inhalation suite à leur relargage  dans l’air et par ingestion, en particulier pour les petits enfants qui se lèchent les doigts.

Si les risques du vapoteur sont moins certains face au covid-19, les vapeurs exhalées par les vapoteurs sont potentiellement contaminantes.

En effet, pour le CNCT, il est certain, que les particules présentes dans la vapeur exhalée par les vapoteurs infectés par le coronavirus sont potentiellement porteuses du virus et peuvent être à l’origine de contaminations par vapotages passif et ultra-passif au même titre que pour le tabagisme [1] [2].

Concernant à la fois le tabagisme et le vapotage passifs à l’extérieur, les nuages de fumée et de vape produits sont détectés jusqu’à 10 mètres autour de l’usager. Dès lors que ces nuages sont potentiellement contagieux, une telle distance de sécurité doit être respectée.

Dans cette perspective, le Pr Yves Martinet, président du Comité National Contre le Tabagisme lance cet appel : 

« Fumeurs, vapoteurs, pour vous et votre entourage, arrêtez le plus vite possible. Sinon, ne fumez pas et ne vapotez pas au domicile. Si vous sortez, sortez seul et à distance minimale de 10 mètres de toute personne et de toute habitation.
Arrêter de fumer n’est pas facile. Pour vous faire aider, appelez Tabac-Info-Service au 3989 ou contactez votre médecin, votre pharmacien ou un addictologue ». 


 

[1]Aerodynamic Characteristics and RNA Concentration of SARS-CoV-2 Aerosol in Wuhan Hospitals during COVID-19 Outbreak, Yuan Liu, Zhi Ning et al, BiorXiv, March 2020https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.03.08.982637v1, 

[2] Aerosol and surface stability of SARS-Cov-2 as compared with SARS-Cov-1, Correspondence New England Journal of Medicine, March 2020, https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMc2004973 .

À propos du CNCT :
Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

https://cnct.fr/

 

Descripteur MESH : Fumée , Tabac , Tabagisme , Risque , Sécurité , Virus , Doigts , Coronavirus , Face , Bouche , Toux , Maladie , Vapeur , Vêtements

nuance

Epidémiologie: Les +