nuance

Vaccination COVID des 5-11 ans, les infirmières puéricultrices en première ligne

illustrationÀ la suite des recommandations du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) et de la Haute Autorité de santé (HAS), depuis le 22 décembre 2021, la vaccination anti-covid est accessible aux enfants de 5 à 11 ans.

Cette classe d’âge est aujourd’hui celle qui a le plus fort taux d’incidence. Face à la contagiosité du variant Omicron, le ministère des Solidarités et de la santé intensifie ses messages pour inciter à la vaccination contre la Covid 19. L’arrêté du 26 janvier 2022 modifiant l’arrêté du 1er juin 2021, autorise de nouvelles catégories de professionnels de santé, dont la profession infirmière, à prescrire et à administrer le vaccin pédiatrique contre la Covid-19. L’ANPDE rappelle que vacciner un enfant n’est jamais un acte anodin, et que les Infirmières Puéricultrices Diplômées d’Etat (IPDE) mobilisent leurs compétences pour garantir la vaccination des plus jeunes.

Vacciner un enfant n’est pas un acte anodin !

La pandémie que nous vivons n’aura rien épargné aux enfants. Un portfolio de fiches techniques du ministère « vaccination anti covid des enfants de 5 à 11 ans », c’est bien, un. e puériculteur. trice, c’est mieux !

L’enfant n’est pas un petit adulte !

Depuis le début de la campagne de vaccination, les adultes se posent des questions, ils ont besoin de comprendre et ressentent le besoin d’être rassurés. Pourquoi en serait-il autrement pour les enfants ? Les questions sont différentes, les priorités sont autres et pour autant l’enfant a besoin d’être écouté, entendu et accompagné, au regard de ses capacités de discernement.

Un des principaux droits de l’enfant est le celui d’être soigné(e) et de bénéficier de soins et de traitement adaptés à son âge. Pour cela, il est indispensable que les soignant. e. s aient acquis des connaissances sur l’enfant, ses besoins et ses étapes de développement. L’ANPDE rappelle donc une nouvelle fois que, depuis 2009, les infirmiers sont formés exclusivement aux soins des adultes, le cursus ne comprenant aucun module de pédiatrie.

Les infirmières puéricultrices (infirmières spécialisées en pédiatrie, rappelons-le) jouent donc un rôle essentiel dans la vaccination actuellement.

En ville, en PMI… Une présence des IPDE sur l’ensemble du territoire pour garantir une couverture vaccinale des enfants

L’ANPDE précise que les Infirmières Puéricultrices Diplômées d’Etat accompagnent déjà les familles pour l’ensemble des vaccinations de leur enfant, que ce soit dans les services de Protection Maternelle et Infantile (PMI) ou en exercice libéral. Les IPDE permettent une prise en soin holistique lors de la vaccination des enfants. Elles les accompagnent en les rassurant, en les aidant à comprendre les différentes étapes de ce geste.

L’ANPDE encourage les parents à faire appel à des infirmières puéricultrices pour la vaccination de leur enfant, et demande expressément aux centres de vaccination pédiatriques d’employer des IPDE. Elle enjoint également le ministère des Solidarités et de la Santé à mentionner à l’avenir les IPDE comme soignants ressources dans la mise en œuvre de vaccination des enfants.

 

ANPDE

Crédit photo : DepositPhotos

Descripteur MESH : Vaccination , Santé , Conseil , Enfant , Pédiatrie , Soins , Face , Parents , Rôle , Protection maternelle , Infirmiers

nuance

Pratique médicale: Les +