nuance

Apport du gadolinium dans la distinction des lésions ischémiques myocardiques par IRM

L'utilisation d'agents de contraste à base de gadolinium en IRM permet de visualiser les régions myocardiques non viables. L'intensité de leur signal est largement supérieure à celle des zones viables. Selon une étude américaine, cette technique d'imagerie pourrait aider à identifier les patients qui bénéficieront d'une procédure de revascularisation.

L'identification des dommages myocardiques réversibles et irréversibles revêt une importance particulière dans la maladie coronarienne. Une équipe de cardiologues, scientifiques et physiciens publie dans le dernier numéro du New England Journal of Medicine une étude sur l'utilisation d'agents de contraste à base de gadolinium en IRM.

Kim et al ont étudié 50 patients avec une maladie coronarienne et un dysfonctionnement ventriculaire. Une IRM avec un agent de contraste à base de gadolinium a été réalisée chez ces patients avant la mise en œuvre d'une procédure de revascularisation.

Un signal de très forte intensité a été retrouvé chez 80 % des patients. L'intensité du signal de ces régions était multiplié par un facteur supérieur à 5 par rapport aux autres régions. L'intensité du signal était inversement liée à la restauration d'une fonction dans ces régions après la revascularisation.

Selon les résultats présentés, une amélioration de la contractilité a été observée dans 78 % des régions qui n'émettaient pas cet "hypersignal" avant la revascularisation. Parallèlement, la fonction contractile n'a été améliorée que dans 1 des 58 régions avec un hypersignal qui couvrait plus de 75 % du tissu.

Le Dr G. Beller (University of Virginia Health System) note que les produits de contrastes utilisés dans cette étude sont biologiquement inertes. "Ils diffusent vraisemblablement dans l'espace interstitiel, où leur sortie est retardée dans les zones de lésion myocardique irréversible".

Selon les auteurs de ce travail, "une dysfonction myocardique réversible peut être identifiée par IRM [contrast-enhanced MRI] avant la revascularisation coronaire".

Source : N Engl J Med 2000;1445-53, 1488-90. Northwestern University

Descripteur MESH : Gadolinium , Cardiologie , Radiologie , Patients , Maladie , Maladie coronarienne , Restauration , Travail

nuance

Recherche scientifique: Les +