nuance

Augmentation substantielle de l’obésité infantile depuis 1984

Au royaume Uni, la prévalence de l’obésité (basée sur l’index de masse corporelle) chez l’enfant est faible, mais elle a augmenté substantiellement depuis 1984 , selon une étude anglaise parue dans le Bristish Medical Journal. Selon les auteurs, cette évolution pose un sérieux problème de santé publique et reflète probablement l’obésité qui sera rencontrée plus tard chez l’adulte.

En se basant sur les définitions internationales du surpoids (overweight) et de l’obésité (obesity) publiées en 2000, les Drs S. Chinn et R. Rona ont étudié les prévalence du surpoids et de l’obésité et la variation de celles-ci chez des enfants de race blanche, vivant au Royaume-Uni, en se basant sur les données de trois études transversales indépendantes réalisées en 1974, 1984 et 1994.

Sont entrés dans l’étude un total de 10.414 garçons et 9.735 filles vivant en Angleterre et 5.385 garçons et 5.219 filles vivant en Ecosse, âgés de 4 à 11 ans.

Les auteurs ont observé peu de changement au niveau de la prévalence du surpoids et de l’obésité de 1974 à 1984.

Entre 1984 et 1994, la prévalence du surpoids est passée de 5,4 % à 9,0 % pour les garçons anglais (augmentation de 3,6 % ; IC 95 % = 2,3 %-5 %) et elle est passée de 6,4 % à 10,0 % pour les garçons écossais (augmentation de 3,6 % ; IC 95 % = 1,9 %- 5,4 %).

Pour les filles, entre 1984 et 1994, la prévalence du surpoids est passée de 9,3 % à 13,5 % en Angleterre (augmentation de 4,1 % ; IC 95 % = 2,4 %-5,9 %) et elle est passée de 10,4 % à 15,8 % en Ecosse (augmentation de 5,4 % ; IC 95 % = 3,2 %-7,6 %).

Cette augmentation est plus importante pour la tranche d’âge la plus élevée (9-11 ans). Quant à la prévalence de l’obésité, elle a évolué de manière identique, augmentant de 1,7 % pour les garçons anglais, 2,1 % pour les garçons écossais, 2,6 % pour les filles anglaises et 3,2 % pour les écossaises.

Selon les auteurs, la question du surpoids et de l’obésité est, en Grande Bretagne, un problème de santé publique majeur. Cette tendance de l’obésité à augmenter reflète probablement l’obésité qui sera rencontrée chez l’adulte et la morbidité qui lui est associée.

Source : BMJ 2001 ; 322 : 24-26

Descripteur MESH : Santé , Santé publique , Prévalence , Surpoids , Angleterre , Études transversales , Morbidité

nuance

Recherche scientifique: Les +