nuance

Un programme d’intervention peut améliorer les troubles du sommeil du nourrisson et le moral des mères

Une étude randomisée australienne visant à évaluer les effets d’un programme d’informations sur le sommeil du nourrisson chez les enfants avec des troubles du sommeil et également chez leur mères atteintes de dépression, montre un bénéfice à deux mois chez l’enfant et la mère, mais pas à quatre mois.

Des chercheurs du Royal Children’s Hospital (Melbourne, Australie) ont inclus dans leur étude 156 mères ayant des enfants entre 6 et 12 mois atteints selon elles de troubles sévères du sommeil.

Les mères testées ont bénéficié chacune de trois consultations dont le but était de leur délivrer des conseils et des informations sur la gestion du sommeil de leur enfant, notamment des méthodes pour contrôler leurs cris.

Les mères du groupe contrôle ont également reçu des informations sur le sommeil de l’enfant, mais pas de conseils sur la gestion de leurs troubles du sommeil.

Les mères du groupe d’intervention ont vu une baisse significative des troubles du sommeil de leurs enfants ainsi que de leur état dépressif (sur l’échelle de dépression post-natale d’Edimbourg), pendant les deux mois suivant le début de l’étude.

En revanche, à quatre mois, les effets du programme d’intervention n’ont plus été significativement différents de ceux observés parmi le groupe contrôle, sauf pour les mères atteintes d’une forte dépression.

Source: BMJ 4 mai 2002;324:1062-5

PI

Descripteur MESH : Sommeil , Troubles du sommeil , Nourrisson , Moral , Mères , Dépression , Australie , Enfant , Méthodes

nuance

Recherche scientifique: Les +