nuance

Les compléments multivitaminés ou la vitamine E n’ont pas d’effet positif sur les infections respiratoires chez les personnes âgées

D’après une étude néerlandaise récente, les compléments à base de vitamines, sels minéraux et vitamine E ne diminuent ni l’incidence ni la sévérité des infections respiratoires chez les plus de 60 ans. Les compléments en vitamine E pourraient éventuellement avoir un effet négatif.

Judith Graat et des confrères de l’Université de Wageningen aux Pays-Bas ont examiné l’effet des compléments vitaminés dans un groupe de personnes de plus de 60 ans. On avait suggéré qu’un apport complémentaire en vitamines et sels minéraux pouvait contribuer à renforcer la réponse immunitaire en cas d’infection chez ce type de patients.

Cet essai publié dans le dernier numéro du JAMA a été mené selon un protocole en double aveugle, randomisé et avec contrôle placebo. Les investigateurs ont recruté 652 personnes de plus de 60 ans. Ces participants ont reçu des doses physiologiques de multivitamines et minéraux, 200 mg de vitamine E, les deux ou un placebo. En début d’essai, 6 % de sujets avaient une concentration plasmatique en vitamine C inférieure à la normale et 1,3 % une concentration basse en vitamine E.

La durée médiane du suivi était de 441 jours. Selon les auteurs, ce type de complémentation quotidienne et prolongée « ne diminue pas l’incidence et la sévérité des infections respiratoires aiguës » chez ces sujets âgés. Pour la comparaison vitamine E versus pas de vitamine E, la sévérité des infections était plus marquée avec la vitamine E en termes de durée de la maladie, nombre de symptômes, présence de fièvre et réduction de l’activité.

Les auteurs notent que les sujets de l’étude étaient autonomes et bien nourris. « Des études ont rapporté que 50 % des sujets âgés utilisent des compléments alimentaires, les multivitamines, les minéraux et la vitamine E étant les plus employés. Il serait utile d’étudier leurs effets chez les patients avec des concentrations plasmatiques sub-optimales de vitamines. Si nos résultats sont confirmés et que la vitamine E intensifie la sévérité des infections respiratoires, les personnes âgées, particulièrement celles qui sont déjà bien nourries, devraient être prudentes quant à la prise de suppléments de vitamine E. »

Source : JAMA 2002 ;288 :715-21

SR

Descripteur MESH : Vitamine E , Personnes , Minéraux , Vitamines , Sels , Patients , Placebo , Compléments alimentaires , Fièvre , Maladie

nuance

Recherche scientifique: Les +