nuance

Les statines contre la sclérose en plaques ?

Une étude publiée dans la revue Neurology indique que les statines pourraient exercer une action bénéfique dans la lutte contre la progression de la sclérose en plaques. Des expériences menées in vitro à partir de cellules de patients mettent en avant les propriétés immunomodulatrices de ces molécules.

Des données récentes laissent penser que les statines peuvent moduler les réponses immunes, expliquent le Dr Archelos (Université Karl Franzens, Autriche) et ses confrères dans leur article. Ce groupe de chercheurs autrichiens et allemands a étudié l’impact des statines sur diverses réponses immunes dans la sclérose en plaques (SEP), comparant ces effets à ceux induits par l’interféron –beta1b classiquement utilisé contre la maladie.

Des cellules mononucléés de sang périphérique ont été prélevées chez 74 patients atteints de SEP et 25 donneurs sains. Les trois statines testées étaient la lovastatine, la simvastatine et la mévastatine en présence ou non d’interféron.

Selon les commentaires du Dr Archelos, « Notre étude montre que les statines modifient plusieurs molécules du système immunitaire impliquées dans la progression de la SEP, indépendamment de l’utilisation d’interféron ». Il estime que « les effets anti-inflammatoires des statines sont remarquables, et encore plus efficaces lorsqu’ils sont combinés à l’interféron beta ».

Globalement, cette étude indique que ces agents pharmacologiques bien décrits pourraient être utiles seuls ou combinés à l’interféron beta pour la prise en charge de la SEP. Cependant, bien que ces résultats soient encourageants, les auteurs soulignent que les mécanismes précis de ces effets ne sont pas connus.

Source : American Academy of Neurology. Neurology 2002;59:990-7

SR

Descripteur MESH : Sclérose , Sclérose en plaques , Cellules , Patients , In vitro , Lutte , Autriche , Lovastatine , Maladie , Précis , Sang , Simvastatine , Système immunitaire

nuance

Recherche scientifique: Les +