nuance

L’emploi d’antibiotiques contre l’acné pourrait augmenter le risque infectieux

Des personnes soignées par antibiothérapie pour le traitement de l’acné pendant plus de six semaines avaient deux fois plus tendance à développer dans l’année des infections des voies respiratoires supérieures comparées à des sujets traités pour acné mais sans antibiotique, indique une étude parue dans l’édition de septembre des Archives of Dermatology.

Margolis et collaborateurs (Université de Pennsylvanie) ont comparé l’incidence des infections respiratoires chez des personnes de 15 à 35 ans traitées pour acné (base de données anglaise) par antibiotiques ou non.

Parmi 118496 personnes avec un acné, 71,7% ont reçu un traitement antibiotique topique ou systémique pendant plus de six semaines. Durant la première année, 15,4% de la totalité des patients ont eu au moins une infection des voies respiratoires supérieures. Le risque de présenter ce type d’infection était 2,15 fois plus élevé chez les sujets qui avaient bénéficié d’un traitement antibiotique, soulignent les chercheurs.

Tout en insistant sur l’importance de la balance bénéfice/risque de tels traitements, les auteurs ajoutent que les patients acnéiques forment un groupe de choix pour l’étude des effets de l’antibiothérapie sur le long terme et particulièrement pour l’évaluation de l’acquisition d’une résistance bactérienne croissante au cours du traitement.

Source : Arch Dermatol. 2005; 141:1132-1136

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Risque , Personnes , Archives , Patients , Base de données , Infection , Pennsylvanie , Reproduction

nuance

Recherche scientifique: Les +