nuance

Diminution de la consommation de drogue chez les jeunes au Royaume-Uni

Selon un article du British Medical Journal, la consommation de drogue chez les adolescents a nettement diminué depuis 1995. Ainsi, le pourcentage d'adolescents ayant déjà consommé une drogue illicite est passé, chez les filles, de 39,8 % en 1995 à 33 % en 1999 et chez les garçons de 45 % à 39,5 %. Cette diminution concerne la plupart des drogues mais la consommation d'héroïne, qui reste marginale, a augmenté chez les deux sexes : elle est passée d'environ 1,5 % en 1955 à 3,5 % en 1999.

M. Plant et P. Miller (Alcohol and Health Research Centre d'Edinbourg) ont interrogé en 1999 1.280 garçons et 1.361 filles âgés de 15 à 16 ans et scolarisés au Royaume-Uni. Les données ont été comparées à celles recueillies lors d'une étude européenne menée en 1995.

En 1999, le cannabis était la drogue la plus utilisée et 36,5 % des adolescents déclaraient avoir fumé un joint au moins une fois. "Les colles et les solvants avaient été utilisées par 18,6 % d'entre eux, le LSD (lysergide) par 5,2 %, les amphétamines par 8,9 % et l'ecstasy par 5,0 %", précisent les auteurs.

On note des différences régionales, notamment en Ecosse où la proportion d'adolescents ayant déjà consommé du cannabis, des drogues illicites en général et des amphétamines était plus importante. De plus, l'usage de solvants ou de colles était plus répandu en Irlande du Nord.

"Ces diminutions sont peut-être temporaires, mais elles sont frappantes", concluent les auteurs.

Source : BMJ 2000;320:1536-37

Descripteur MESH : Héroïne , Amphétamines , Cannabis , Solvants , Irlande , Irlande du Nord , Lysergide , Plant

nuance

Recherche scientifique: Les +