nuance

L'impact sanitaire de l'alcool et du tabac est 10 fois plus élevé que celui des drogues illégales

illustrationSelon une étude publiée dans la revue "Addiction", l'impact sanitaire de la consommation d'alcool et de tabac est 10 fois plus important que celui des drogues vendues de façon illicite. Et c'est en Europe que les conséquences du tabac et de l'alcool sont particulièrement préoccupantes.

En se basant sur des données datant de 2015 et provenant de l'OMS, de l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime ainsi que de l'Institute for Health Metrics and Evaluation américain, une équipe de scientifiques australiens, anglais, américains et portugais ont pu agréger et analyser les données de consommation de diverses drogues dans 232 pays du monde. Leur but était d'évaluer non seulement leur consommation dans diverses zones géographiques mais aussi leur coût pour la société en termes sanitaires.

Il en ressort au niveau mondial, une prévalence moyenne estimée chez les adultes de :
- 18.3% pour au moins un épisode de consommation excessive d'alcool au cours des 30 derniers jours,
- 15.2 % pour la consommation quotidienne de tabac,
- 3.8 % pour le cannabis,
- 0.77% pour les amphétamines
- 0.37% pour les opioïdes,
et 0.35% pour la cocaïne.

Ces moyennes cachent évidemment de grandes disparités régionales.

L'Europe, mauvaise élève de la consommation d'alcool et de tabac

Avec près de 12 litres d'alcool pur par an et par adulte, la consommation européenne est presque deux fois plus élevée que la moyenne mondiale (6.42 litres) et 12 fois plus que les champions de la catégorie que sont l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient avec moins de 1 litre annuel. La prévalence en Europe de l'Ouest et en Europe centrale pour les épisodes de consommation excessive d'alcool dépasse les 30 %.

Concernant le tabac, plus de 21% des Européens fument quotidiennement, ce qui les place en queue du peloton mondial avec l'Asie du Sud Est où 3 pays comptent à eux seuls 45 % des fumeurs quotidiens (Chine , Inde et Indonésie) .

Pour le cannabis, c'est en Océanie que l'on trouve le plus de consommateurs avec une prévalence de 10,3% alors qu'en Asie elle n'est que de 1.8%.

En dehors du tabac, c'est l'alcool qui entraîne le plus de dépendance au niveau mondial avec plus 63 millions de cas en 2015 et un taux de 843,2 pour 100 000 personnes, suivi par :
- le cannabis (19.8 millions de cas et un taux de 259.3 / 100 000),
- les opioïdes (16.7 millions de cas et 220.4 / 100 000),
- les amphétamines (6.6 millions de cas , 86 / 100 000)
- la cocaïne (3.9 millions de cas , 52.5 / 100 000)

C'est globalement dans les zones du monde à haut revenu et notamment en Amérique du Nord que les taux d'addiction aux drogues illicites sont le plus élevés.

En ce qui concerne la mortalité c'est haut la main que le tabac décroche le pompon puisque le taux de mortalité attribuable au tabac est de 110,7 décès pour 100 000 personnes, contre 33 pour l'alcool et 6.9 pour l'ensemble des autres substances.

Les auteurs de l'étude ont pu estimer l'impact sanitaire de la consommation de drogues sur la vie en bonne santé de la population humaine avec le score DALY (Disability-Adjusted Life Year).  Il ont pu conclure que si les drogues illégales avaient couté pas moins de 27 millions d'années de vie en bonne santé à l'ensemble de population humaine en 2015, c'est bien le tabac et l'alcool qui avaient le plus fort impact sanitaire avec la perte de plus de 250 millions de ces années soit près de 10 fois plus.

« En termes de décès et de misère causés par les addictions, l'Europe est la pire région du monde, principalement à cause de l'alcool et du tabac. Les gouvernements doivent prendre cela beaucoup plus au sérieux. Cette problématique doit devenir un enjeu électoral » selon le Pr Robert West, un des auteurs de l'étude, dont les propos sont rapportés par Le quotidien du Médecin.

Les auteurs estiment qu'il leur faudra à l'avenir disposer de données plus fiables dans certains pays et pour certaines drogues afin de pouvoir dégager des tendances plus précises et affiner leur analyse.

 

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/add.14234

 

Descripteur MESH : Tabac , Europe , Addiction , Cannabis , Prévalence , Vie , Mortalité , Personnes , Population , Cocaïne , Asie , Santé , Queue , Revenu , Océanie , Indonésie , Nations Unies , Moyen Orient , Main , Inde , Crime , Chine , Amphétamines , Amérique du Nord , Afrique du Nord , Afrique , Adulte

nuance

Epidémiologie: Les +