Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Antihypertenseurs

24 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Cancer du sein : les traitements antihypertenseurs hors de cause

Caducee.net, le 16 février 2000 : Les traitements antihypertenseurs (inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, béta-bloquants et inhibiteurs calciques) ne modifient pas les risques de cancer du sein. Ce résultat provient d'une enquête épidémiologique publiée dans la dernière parution de Archives of Internal Medicine. […].

Une analyse récente sur l'hypertension révèle que les traitements antihypertenseurs diffèrent dans leur capacité à préserver la vie

PR Newswire, le 30 août 2010 : STOCKHOLM, August 30, 2010 /PRNewswire/ -- D'après les résultats d'une nouvelle analyse impliquant plus de 200 000 patients qui ont participé à des essais cliniques récents, les traitements antihypertenseurs utilisant les inhibiteurs du système rénine-angiotensine (SRA) diffèrent considérablement dans leur capacité à préserver la vie.[1] Cette nouvelle analyse, présentée aujourd'hui lors du Congrès de la Société Européenne de Cardiologie (ESC), a révélé que les patients recevant un traitement comprenant l'inhibition du SRA par l'intermédiaire du périndopril présentent une amélioration de leur espérance de vie considérablement plus élevée. […].

Recommandations sur deux classes de médicaments antihypertenseurs au cours de la grossesse

Caducee.net, le 29 avril 2008 : Les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II) et les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) sont des médicaments approuvés dans diverses indications dont le traitement de l’hypertension artérielle. L’Agence européenne du médicament et l’ensemble des agences européennes ont réévalué les données disponibles au cours de la grossesse. Leur utilisation, déjà contre-indiquée pendant les deuxième et troisième trimestres de la grossesse, est désormais déconseillée au 1er trimestre dans tous les pays de l’Union Européenne. Une lettre sera adressée prochainement par l’Afssaps aux professionnels de santé pour les informer des résultats de cette évaluation. […].

Traitements antihypertenseurs et risque cardiovasculaire : une comparaison

Caducee.net, le 18 décembre 2002 : Le JAMA présente dans son dernier numéro les résultats de l’essai ALLHAT : Antihypertensive and Lipid-Lowering Treatment to Prevent Heart Attack Trial. Les auteurs de cette vaste étude sur différentes classes d’antihypertenseurs estiment que les diurétiques de type thiazide devraient être préférés pour le traitement initial de l’hypertension. […].

The Lancet publie des données décisives démontrant l’efficacité du Darusentan pour le traitement de l’hypertension artérielle résistante

Businesswire, le 15 septembre 2009 : L’étude DAR-311 est un essai de phase III international par groupes parallèles en double aveugle et sous placebo dans lequel 379 patients ont été randomisés pour recevoir pendant une durée pouvant aller jusqu’à 14 semaines des doses quotidiennes de darusentan 50 mg (n = 81), 100 mg (n = 81), 300 mg (n = 85) ou un placebo (n = 132) comme traitement d’appoint aux régimes antihypertenseurs. Les critères d'évaluation d’efficacité co-primaires ont été la variation par rapport à la ligne de base de la PAS en position assise et de la PAD en position assise jusqu’à la semaine 14. Les critères d'évaluation secondaires ont été la variation par rapport à la ligne de base de la PAS et de la PAD moyennes sur 24 heures et le pourcentage de patients atteignant la PAS cible. Les effets indésirables les plus fréquents rapportés par les patients ont été de l’œdème et/ou de la rétention d’eau, des vertiges, des céphalées et de la fatigue. Les résultats de cette étude ont été présentés au vingt-quatrième congrès et exposition annuels de l’American Society of Hypertension, Inc. (ASH 2009) en mai 2009. […].

Les données de l’étude de phase III de Gilead Sciences sur le darusentan indiquent des baisses significatives de la tension artérielle chez les patients souffrant d’hypertension résistante

Businesswire, le 11 mai 2009 : L’étude DAR-311 est un essai de phase III international par groupes parallèles en double aveugle, contrôlé par placebo dans lequel 379 patients ont été randomisés pour recevoir pendant une durée pouvant aller jusqu’à 14 semaines des doses quotidiennes de darusentan 50 mg (n = 81), 100 mg (n = 81), 300 mg (n = 85) ou un placebo (n = 132) comme traitement d’appoint aux régimes antihypertenseurs. Les critères d'évaluation d’efficacité co-primaires ont été la variation par rapport aux valeurs initiales de la tension artérielle systolique (TAS) en position assise et de la tension artérielle diastolique (TAD) en position assise jusqu’à la semaine 14. Les critères d'évaluation secondaires ont été la variation par rapport aux valeurs initiales de la TAS et de la TAD moyennes sur 24 heures et le pourcentage de patients atteignant la TAS cible. Gilead a annoncé les résultats préliminaires de l’étude en avril. […].

Préserver les fonctions cognitives avec un traitement antihypertenseur ?

Caducee.net, le 14 octobre 2002 : Un groupe américain a examiné l’effet des antihypertenseurs sur l’incidence des troubles cognitifs. Sur une population afro-américaine assez âgée, ces traitements semblent associés à une réduction marquée du risque d’altération des fonctions cognitives. […].

L'huile d'olive permettrait de réduire la consommation d'antihypertenseurs

Caducee.net, le 29 mars 2000 : Un régime basé sur un légère réduction de la consommation de graisses saturées et sur la consommation d'huile d'olive permettrait de réduire la consommation d'antihypertenseurs chez des sujets avec une HTA. Telle est la conclusion d'une étude parue dans le dernier numéro de Archives of Internal Medicine et menée par le Dr L. Ferrarra et son équipe de l'Université de Naples. […].

La supériorité des nouveaux antihypertenseurs

Caducee.net, le 10 septembre 2005 : L’essai ASCOT « Anglo-Scandinavian Cardiac OutcomesTrial » a comparé les nouveaux antihypertenseurs à des produits plus anciens. Il montre qu’un traitement par amlodipine et éventuellement perindopril réduit significativement le nombre d’accidents cardiovasculaires et décès comparé à l’aténolol (beta-bloquant) avec ou sans bendroflumethiazide. Les résultats sont publiés dans le Lancet. […].

Antihypertenseurs et risque d’accident cérébrovasculaire ischémique

Caducee.net, le 09 janvier 2001 : Le traitement de l’hypertension artérielle par des diurétiques à bases de thiazide diminue le risque d’accident vasculaire cérébral ischémique, comparé à d’autres substances antihypertensives comme les béta-bloquants, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine ou les inhibiteurs calciques. Les résultats de cette étude américaine sont parus dans Archives of Internal Medicine. […].

Inhibiteurs calciques à libération prolongée et complications cardiovasculaires

Caducee.net, le 29 août 2000 : Une méta-analyse présentée lors du Congrès de l'European Society of Cardiology à Amsterdam indique que les inhibiteurs calciques à libération prolongée présentent plus de risques de complications cardiovasculaires que d'autres hypertenseurs moins coûteux. […].

L’étude de Phase III du darusentan de Gilead contre l’hypertension résistante répond aux critères d’évaluation primaires

Businesswire, le 03 avril 2009 : Dans l’étude DAR-311, des baisses par rapport à la ligne de base de la PAS moyenne en position assise de 8,6 mmHg, 16,5 mmHg, 18,1 mmHg et 18,1 mmHg ont été observées pour les groupes sous placebo et sous darusentan 50 mg, 100 mg et 300 mg, respectivement, après 14 semaines de traitement. Des baisses par rapport à la ligne de base de la PAD moyenne en position assise de 5,3 mmHg, 10,1 mmHg, 9,9 mmHg et 10,7 mmHg ont été observées pour les groupes sous placebo et sous darusentan 50 mg, 100 mg et 300 mg, respectivement, après 14 semaines de traitement. Ces résultats ont été statistiquement significatifs pour tous les groupes sous darusentan (p […].

Un nouveau traitement de l'hypertension artérielle qui agit sur le cerveau

Caducee.net, le 27 mai 2008 : Une enzyme, appelée aminopeptidase A (APA), constitue une cible thérapeutique potentielle pour le traitement de certaines formes d'hypertension artérielle. C'est ce que viennent de montrer Catherine Llorens-Cortes, directrice de l'Unité Inserm 691 "Neuropeptides centraux et régulation hydrique et cardiovasculaire", et son équipe, en collaboration avec l'équipe de Bernard Roques, au sein de l'Unité Inserm 640 "Pharmacologie clinique et génétique". L'APA, est une enzyme capable de produire dans le cerveau l'angiotensine III, l'un des peptides clés du système rénineangiotensine (1) cérébral, dont le rôle consiste à réguler de façon tonique la pression artérielle chez l'animal hypertendu. Les chercheurs montrent que le blocage de l'APA dans le cerveau normalise la pression artérielle dans différents modèles expérimentaux d'hypertension artérielle. Le détail de leurs travaux est publié dans la revue Hypertension datée de mai 2008. […].

Cancer du poumon : La FDA approuve ALUNBRIG® (brigatinib) de Takeda

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 23 mai 2020 : « Nous sommes extrêmement fiers des résultats positifs obtenus par ALUNBRIG pour les patients atteints d’un CPNPC ALK récemment diagnostiqué, en particulier ceux présentant des métastases cérébrales, » a déclaré Teresa Bitetti, présidente, Global Oncology Business Unit, Takeda. « Grâce à son solide programme de développement clinique et aux recherches en cours sur l’ensemble des traitements contre le CPNPC, Takeda s’engage à trouver des solutions pour les personnes atteintes de formes dévastatrices de cancer du poumon, qui ont besoin de nouvelles options thérapeutiques. Nous pensons que l’approbation d’ALUNBRIG est un pas important dans la bonne direction, ainsi qu’un progrès notable pour le portefeuille de traitements contre le cancer du poumon de Takeda. » […].

La Commission européenne approuve l'ALUNBRIG® (brigatinib) dans le cadre d'un cancer du poumon non à petites cellules ALK  chez les patients précédemment traités au crizotinib,...

La Commission européenne approuve l'ALUNBRIG® (brigatinib) dans le cadre d'un cancer du poumon non à petites cellules ALK chez les patients précédemment traités au crizotinib,...

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 29 novembre 2018 : Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE: 4502) a annoncé aujourd'hui que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l'ALUNBRIG (brigatinib) en tant que monothérapie pour le traitement des patients adultes atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) avancé à kinase positive du lymphome anaplasique (ALK ) ayant précédemment suivi un traitement au crizotinib. La décision fait suite à un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) daté du 20 septembre 2018. […].

Les dépenses de santé s’élèvent à 199,3 milliards d’euros en 2017

Les dépenses de santé s’élèvent à 199,3 milliards d’euros en 2017

DREES, le 14 septembre 2018 : La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie « Les dépenses de santé en 2017 ». Ce panorama retrace les comptes de la santé et analyse de façon détaillée la consommation finale de soins de santé en France et les financements correspondants, qu’ils relèvent de l’Assurance maladie, de l’État, des collectivités locales, des organismes complémentaires ou directement des ménages. Les principaux résultats sont replacés dans une perspective internationale. En outre, l’édition 2018 propose un éclairage sur les dépenses de prévention sanitaire en France ainsi qu’un éclairage sur les principaux résultats du Baromètre d’opinion de la DREES sur l’accès aux soins et l’Assurance maladie. […].

Takeda présente les résultats mis à jour de l'essai pivot ALTA de Phase 2 pour l'ALUNBRIGTM (brigatinib) contre le cancer du poumon non à petites cellules ALK positif

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 16 octobre 2017 : L'étude ALTA randomisée de Phase 2 est conçue pour évaluer l'efficacité et l'innocuité de l'ALUNBRIG avec deux schémas posologiques. Les patients ont soit reçu 90 mg d'ALUNBRIG en prise quotidienne unique (n = 112; 90 mg; groupe A) ou 180 mg en prise quotidienne unique après une période préparatoire de sept jours à 90 mg en prise quotidienne unique (n=110; 180 mg; groupe B). […].

Takeda va présenter un portefeuille élargi de produits oncologiques, via des présentations de données lors des prochaines réunions médicales

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 28 mai 2017 : « La présence de Takeda Oncology à ces prochaines réunions médicales démontre que nous nous efforçons constamment de proposer des innovations aux patients atteints d’un cancer », a déclaré Christophe Bianchi, M.D., président de Takeda Oncology. « Les données que nous présentons soulignent l’intensité et l’ampleur de notre portefeuille récemment élargi, qui inclut dorénavant à la fois les malignités hématologiques et les tumeurs solides, avec la récente homologation d’ALUNBRIG™ (brigatinib) pour le traitement du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) métastatique, et nous rapproche de notre objectif qui est de guérir le cancer. » […].

Les plus

12