nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Canaux calciques

10 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Des canaux calciques au cœur d’un mécanisme antidouleur

Caducee.net, le 06 octobre 2003 : Certains canaux calciques - les canaux Ca2+ de type T- bloquent les signaux de douleur provenant des organes internes, expose une étude publiée dans le dernier numéro de la revue Science. Ce mécanisme paraît impliqué dans les douleurs chroniques et offre de nouvelles pistes pour une analgésie robuste, estiment les auteurs. […].

La polykystose rénale se dévoile un peu plus encore

Caducee.net, le 20 mars 2002 : Après les découvertes successives de deux gènes impliqués dans la polykystose rénale autosomique dominante (ADPKD, autosomal dominant polycystic kidney disease), le gène PKD2 en décembre 2000 (voir dépêche) puis le gène PKD1 en février 2002 (voir dépêche), des chercheurs américains ont mis en évidence la fonction de PKD2 dans les cellules épithéliales rénales. […].

Inhibiteurs calciques à libération prolongée et complications cardiovasculaires

Caducee.net, le 29 août 2000 : Une méta-analyse présentée lors du Congrès de l'European Society of Cardiology à Amsterdam indique que les inhibiteurs calciques à libération prolongée présentent plus de risques de complications cardiovasculaires que d'autres hypertenseurs moins coûteux. […].

Une forme de tachycardie serait liée à une mutation génétique

Caducee.net, le 30 janvier 2001 : Une étude internationale parue dans la revue Circulation montre que des mutations sur le gène RyR2 sont responsables de la tachycardie ventriculaire polymorphique familiale. […].

Le losartan plus efficace que l’aténolol dans certains cas

Caducee.net, le 25 septembre 2002 : Le groupe international de recherche pour l’étude LIFE (Losartan Intervention For Endpoint Reduction) a montré que dans le traitement de l’hypertension artérielle systolique isolée (HTASI) avec hypertrophie ventriculaire gauche (HVG), l’emploi du losartan est préférable à celui de l’aténolol en terme de mortalité et morbidité cardiovasculaires. Les résultats sont présentés aujourd’hui dans la revue médicale JAMA. […].

Une analyse récente sur l'hypertension révèle que les traitements antihypertenseurs diffèrent dans leur capacité à préserver la vie

PR Newswire, le 30 août 2010 : STOCKHOLM, August 30, 2010 /PRNewswire/ -- D'après les résultats d'une nouvelle analyse impliquant plus de 200 000 patients qui ont participé à des essais cliniques récents, les traitements antihypertenseurs utilisant les inhibiteurs du système rénine-angiotensine (SRA) diffèrent considérablement dans leur capacité à préserver la vie.[1] Cette nouvelle analyse, présentée aujourd'hui lors du Congrès de la Société Européenne de Cardiologie (ESC), a révélé que les patients recevant un traitement comprenant l'inhibition du SRA par l'intermédiaire du périndopril présentent une amélioration de leur espérance de vie considérablement plus élevée. […].

Les résulats de l'étude ATHENA avec l a dronédarone (Multaq(R)) discutés au Congrès Mondial de Cardiologie

PR Newswire, le 21 mai 2008 : BUENOS AIRES, Argentine, May 21 /PRNewswire/ -- Aujourd'hui au World Congress of Cardiology (WCC), la conférence de presse intitulée 'Nouvelles perspectives de traitement de la fibrillation auriculaire' a soulignée que l'étude clinique ATHENA devrait changer la façon dont les cardiologues envisagent le traitement de la fibrillation auriculaire, l'arythmie cardiaque la plus commune. […].

Merck Serono annonce les résultats de l'étude à long terme réalisée avec le safinamide, administré en complément du traitement par la lévodopa à un stade d'évolution avancé de la maladie de Parkinson

PR Newswire, le 04 novembre 2010 : GENEVE, Suisse, November 4, 2010 /PRNewswire/ -- Merck Serono, division du groupe Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne), et son partenaire Newron Pharmaceuticals S.p.A. ont annoncé aujourd'hui les résultats d'une étude de 18 mois réalisée en double-aveugle et contrôlée par placebo (étude 018), extension d'une étude de Phase III de 6 mois réalisée avec le safinamide (étude 016), dont les résultats ont déjà été rapportés. L'objectif de cette extension était d'évaluer l'efficacité et le profil de tolérance à long terme (24 mois) du safinamide, administré à deux doses différentes (50 mg et 100 mg, en une seule prise quotidienne), en complément du traitement par la lévodopa chez des patients atteints d'une maladie de Parkinson à un stade d'évolution avancé. Bien que le critère principal d'efficacité de l'étude 018 portant sur l'évaluation des dyskinésies après 24 mois de traitement n'ait pas été satisfait, les résultats de l'analyse exploratoire du principal critère secondaire pré-défini sont conformes aux effets sur la fonction motrice observés dans l'étude 016. Les résultats de l'étude 018 confortent également le profil de tolérance du safinamide. […].

Un gène impliqué dans la fibromatose gingivale héréditaire mis en évidence

Caducee.net, le 02 avril 2002 : Des chercheurs américains et brésiliens en parodontologie, reportent dans la revue American Journal of Human Genetics l’identification et la caractérisation d’un gène retrouvé anormal parmi des individus affectés par une forme d’hyperplasie gingivale, la fibromatose gingivale héréditaire (FGH), une maladie rare autosomique dominante. Ce gène, appelé SOS1, est situé sur le bras court du chromosome 2 et se trouve impliqué à l’état normal dans la voie d’activation cellulaire ‘ras’ dépendante participant au développement de la gencive. […].

Maladie de Parkinson : la Commission européenne approuve XadagoMD (safinamide) pour les patients atteints de la maladie de Parkinson à un stade intermédiaire ou avancé

Zambon S.p.A., le 28 février 2015 : « La lévodopa, toujours le traitement de référence en ce qui concerne les symptômes de la maladie de Parkinson, est associée à des complications motrices lorsqu'on l'utilise à long terme, ce qui constitue un important besoin médical non satisfait dans le traitement de la maladie de Parkinson, a déclaré le professeur Werner Poewe, directeur du service de neurologie, Innsbruck Medical University and University Hospital. Le ciblage des systèmes non dopaminergiques représente une nouvelle approche visant à atténuer ces complications motrices, à améliorer l'efficacité de la lévodopa et à éliminer la nécessité d'en augmenter la dose, car on sait que les doses augmentées aggravent les fluctuations motrices. » […].

nuance

Les plus