nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Facteurs de virulence

11 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Streptococcus pyogenes est décrypté

Caducee.net, le 12 avril 2001 : Une équipe de chercheurs de l'Université d'Oklahoma vient de publier la séquence complète du génome de Streptococcus pyogenes, une bactérie pathogène humaine stricte et responsable de la scarlatine, d'angines, de septicémies, de l'érysipèle, de méningites, d'impétigo ou encore de glomérulonéphrites aiguës. L'analyse de la séquence nucléique indique la présence de 1.752 gènes dont 40 semblent être des facteurs de virulence. […].

Légionellose : les génomes des souches Paris et Lens séquencées

INSERM, Institut Pasteur, CNRS, le 29 septembre 2004 : L'équipe de Carmen Buchrieser, du laboratoire de Génomique des Microorganismes Pathogènes de l'Institut Pasteur (dirigé par Frank Kunst et Philippe Glaser) et associé au CNRS (Unité Génétique des génomes), en collaboration avec la Génopole® Pasteur et le Centre National de Référence des Légionelles (dirigé par Jérôme Etienne, Inserm E-0230, Faculté de Médecine, Lyon), a entrepris de décrypter et de comparer les génomes de deux souches de Legionella : l'une isolée de l'épidémie nosocomiale survenue à l'Hôpital Georges Pompidou en 2000 (souche dénommée « Paris »), l'autre responsable d'une épidémie grave ayant touché 86 personnes et provoqué 17 décès dans le Nord pendant l'hiver 2003-2004 (souche dénommée « Lens »). Les chercheurs visaient ainsi à caractériser les bases génétiques de la virulence de Legionella et à comprendre ce qui différenciait ces souches, qui appartiennent au même sérogroupe, responsable à lui seul de 84 % des cas de légionellose constatés. […].

Infections néonatales : le génome du streptocoque B entièrement séquencé

Institut Pasteur, le 16 septembre 2002 : Streptococcus agalactiae est une bactérie responsable d'infections néonatales sévères, à l'origine de 20% des méningites du nouveau-né. Sa séquence génomique est aujourd'hui publiée dans Molecular Microbiology par l'équipe de Frank Kunst et Philippe Glaser, du Laboratoire de Génomique des Microorganismes Pathogènes de l'Institut Pasteur, et celle de Patrick Trieu-Cuot, du laboratoire mixte Pasteur-Necker de Recherche sur les Streptocoques et Streptococcies. La découverte de nombreux gènes responsables du pouvoir pathogène de cette bactérie devrait faciliter l'identification de nouvelles cibles pour le développement d'un vaccin ou d'antibiotiques spécifiques. […].

Virologie et santé publique : épidémiologie moléculaire et évolution des souches d’entérovirus 71 isolées depuis 1970

Caducee.net, le 27 mars 2000 : Les entérovirus 71, responsables d’épidémies de grande ampleur, notamment en Malaisie en 1997 et à Taïwan en 1998 où ils ont été très meurtriers, devraient faire l’objet d’une surveillance épidémiologique renforcée afin de poursuivre leur caractérisation sur le plan moléculaire et peut-être mieux comprendre l’ensemble des manifestations qui leur sont imputables (syndrome pieds-mains-bouches, rhomboencéphalites, méningites, paralysies flasques, œdèmes pulmonaires hémorragiques, myocardites), déclarent le groupe de B. Brown des Centers for Diseases Control (CDC) d’Atlanta (Georgie, USA) dans le mensuel américain ‘Journal of Virology’ au terme d’une étude sur 133 souches d’entérovirus 71 isolées en Chine, au Canada et en Malaisie. L’intégralité de la séquence du gène viral codant pour la protéine majeure de capside VP1 a été déterminée pour toutes les souches étudiées par ces biologistes moléculaires et virologues. […].

Le génome d'Escherichia coli entéro-hémorragique est séquencé

Caducee.net, le 25 janvier 2001 : Une équipe de chercheurs publie aujourd'hui la séquence du génome d'E. Coli 0157:H7, bactérie bien connue pour être responsable de graves infections gastro-intestinales souvent liées à l'ingestion d'aliments contaminés. L'étude méticuleuse de son génome et sa comparaison avec celui d'une souche non virulente montre la présence de 1.387 gènes supplémentaires. Ces différences nombreuses, qui peuvent expliquer en partie la virulence de ce sérotype, pourraient être exploitées comme outil diagnostique, estiment les auteurs de ce travail. […].

Le staphylocoque doré dévoile ses secrets

Caducee.net, le 20 avril 2001 : Des chercheurs japonais publient dans le dernier Lancet la séquence et l'analyse du génome de deux souches de Staphylococcus aureus, l'une résistante à la méticilline (SARM) et l'autre à la vancomycine (SARV). Ces résultats permettent de mieux comprendre les mécanismes infectieux de la bactérie et définissent de nouvelles cibles pour le développement de nouveaux antibiotiques. […].

La technologie GeneDisc® de Pall est un outil de détection essentiel dans le cadre de l’apparition de la bactérie E.coli

Businesswire, le 10 juin 2011 : Pall's GeneDisc(R)technology is being used by Germany's national reference laboratory to expedite testing of food samples for the toxic strain (STEC) of the pathogen known as E.coli O104:H4. (Photo: Business Wire) […].

19 projets de recherche infirmière et paramédicale retenus dans le cadre d'appel à projet PHRIP 2012

Caducee.net, le 07 décembre 2012 : Fort des succès rencontrés depuis 2009, la DGOS, a reconduit cette année encore l'appel à projet Programme hospitalier de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP). Ce programme a pour objet d'améliorer les connaissances et les pratiques des soins réalisés dans le cadre de l’exercice professionnel des auxiliaires médicaux. […].

Le bore, un élément inattendu dans la communication bactérienne

Caducee.net, le 31 janvier 2002 : Des chercheurs français et américains ont identifié une molécule permettant aux bactéries de communiquer entre elles. Cette molécule, une protéine dite sensorielle, a été déterminée par cristallographie aux rayons X, et présente la particularité de contenir l’élément bore, un atome rarement rencontré dans les fonctions biologiques. Cette découverte pourrait conduire à de nouveaux médicaments antibiotiques. […].

Un ‘îlot de pouvoir pathogène’ a été découvert chez les entérocoques résistants à la vancomycine

Caducee.net, le 13 juin 2002 : L’étude du génome de plusieurs souches d’Enterococcus faecalis vient de montrer que les déterminants de virulence sont situés sur une région bien définie sur le génome. Plusieurs gènes inconnus ont été identifiés dans cette région et semblent particulièrement associés aux isolats pathogènes. Les chercheurs estiment qu’ils définissent de nouvelles cibles thérapeutiques. […].

La peste

C.Perbet, Dr L.Jeannin, le 15 octobre 2001 : La peste a donné lieu à de grandes épidémies historiques et est considérée aujourd'hui comme une maladie réémergente dans le Monde, c'est une maladie à déclaration obligatoire soumise au règlement Sanitaire International. L'Organisation Mondiale de la Santé rapporte chaque année 1 000 à 3 000 cas de peste dans le Monde. Elle est encore présente sous forme de foyers sauvages dans certaines régions d'Iran (Kurdistan), en Inde, Afghanistan, Azerbaïdjan, Russie centrale, Chine, Viet Nam, Afrique de l'Est (Kenya), Madagascar, Amérique du Sud (Brésil), Ouest des Etats-Unis qui pourraient exposer à de nouvelles flambées épidémiques. […].

nuance

Les plus