nuance

Le staphylocoque doré dévoile ses secrets

Des chercheurs japonais publient dans le dernier Lancet la séquence et l'analyse du génome de deux souches de Staphylococcus aureus, l'une résistante à la méticilline (SARM) et l'autre à la vancomycine (SARV). Ces résultats permettent de mieux comprendre les mécanismes infectieux de la bactérie et définissent de nouvelles cibles pour le développement de nouveaux antibiotiques.

Dans leur publication, Kuroda et al. reviennent sur l'histoire de S. aureus. Les souches de S. aureus. résistantes à la méticilline sont devenues depuis les années 70 une source majeure d'infections nosocomiales. Ces infections pouvaient être prises en charge avec la vancomycine mais un premier cas de résistance à cet antibiotique a été isolé en 1997.

Les auteurs ont séquencé le génome d'un SARM isolé en 1982 (N135) et d'un SARV isolé en 1987 (Mu50). L'analyse des séquences génomiques montrent que de nombreux gènes ont été acquis par transfert horizontal. Par ailleurs, l'essentiel des gènes de résistance aux antibiotiques est porté par des plasmides ou des "éléments génétiques mobiles –transposons- dont un îlot de résistance unique", précisent les chercheurs.

On trouve également trois régions distinctes nommées "îlots de pathogénicité" et qui sont respectivement responsables de la synthèse d'entérotoxines, d'exotoxines ou de protéines impliquées dans le syndrome toxique. Plus de 70 nouveaux facteurs de virulence potentiels ont été identifiés.

Les auteurs ont également observé que les gènes codant les "superantigènes" étaient dupliqués plusieurs fois, ce qui, selon les auteurs, expliquerait "pourquoi S. aureus est capable d'infecter des hommes avec des fonds génétiques différents, provoquant des réactions immunitaires graves".

Source : Lancet 2001;357:1225-40.

Descripteur MESH : Génétique , Vancomycine , Génome , Méticilline , Gènes , Hommes , Virulence , Transfert , Syndrome , Superantigènes , Protéines , Plasmides , Éléments , Histoire , Facteurs de virulence , Exotoxines , Entérotoxines

nuance

Recherche scientifique: Les +