nuance

Streptococcus pyogenes est décrypté

Une équipe de chercheurs de l'Université d'Oklahoma vient de publier la séquence complète du génome de Streptococcus pyogenes, une bactérie pathogène humaine stricte et responsable de la scarlatine, d'angines, de septicémies, de l'érysipèle, de méningites, d'impétigo ou encore de glomérulonéphrites aiguës. L'analyse de la séquence nucléique indique la présence de 1.752 gènes dont 40 semblent être des facteurs de virulence.

Le résultat et l'analyse du séquençage sont publiés dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences du 10 avril. L'équipe du Dr Joseph Ferreti a ainsi décodé 1.852.442 paires de bases sur le chromosome circulaire de S. pyogenes.

Parmi les 1752 gènes potentiels identifiés, un tiers environ ne répondent à aucune fonction a priori connue. Par ailleurs, plus 40 gènes codent vraisemblablement pour des facteurs de virulence. "Nous ne savions rien de l'existence de plusieurs de ces gènes", a déclaré le Dr Ferretti.

D'autres gènes semblent impliqués dans des mécanismes "d'imitation moléculaire des caractéristiques de l'hôte" ajoutent les auteurs. Ils sont à l'origine de protéines très proches de protéines humaines et pourraient expliquer des réactions immunitaires contre l'hôte (glomérulonéphrite aiguë).

Enfin, les chercheurs ont noté la présence de gènes provenant de bactériophages. Ces séquences contiennent au moins six facteurs de virulence différents ce qui souligne l'importance des bactériophages dans le transfert de gènes et la propagation de gènes de virulence.

Avec ces séquences à disposition, les chercheurs espèrent notamment identifier de nouveaux antigènes utilisables pour la mise au point d'un vaccin.

Source : Proc Natl Acad Sci USA 2001;98(8):4658-63.

Descripteur MESH : Bactériologie , Gènes , Virulence , Facteurs de virulence , Érysipèle , Génome , Impétigo , Oklahoma , Scarlatine , Bactériophages , Protéines , Antigènes , Glomérulonéphrite , Transfert

nuance

Recherche scientifique: Les +