nuance

Alzheimer : élucider les mécanismes précoces de propagation de la protéine Tau

illustrationLancé en 2021 par la Fondation Alzheimer et le Fonds de Dotation Clinatec, l’appel à projets ALZTEC INNOVATION PROGRAM est destiné à booster les développements technologiques au bénéfice des malades d’Alzheimer. Les deux organismes annoncent aujourd’hui les lauréats : les docteurs Marie-Claude Potier de l’Institut du Cerveau et Pascal Mailley du CEA-LETI pour leur projet collaboratif visant à élucider les mécanismes de propagation de la protéine Tau dans le cerveau des patients ; une protéine directement impliquée dans la formation de la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer, qui touche 1 200 000 personnes en France, reste aujourd’hui sans solution thérapeutique. Un défi majeur pour notre société, les patients, leurs aidants et leurs familles.

Le FDD Clinatec et la Fondation Alzheimer ont lancé en 2021 l’appel à projets ALZTEC INNOVATION PROGRAM destiné à favoriser les développements technologiques au bénéfice des malades d’Alzheimer. Parce que promouvoir l’innovation est leur mission commune, les deux partenaires ont la volonté d’accélérer le développement d’outils, de synergies entre les différents acteurs de l’écosystème, et le transfert de technologie, pour prévenir les conséquences de la maladie d’Alzheimer et ainsi améliorer la vie quotidienne des patients et de leurs familles.

Les docteurs Marie-Claude Potier de l’Institut du Cerveau (Paris) et Pascal Mailley du CEA-LETI (Grenoble), lauréats de cet appel à projets innovant, vont donc mettre leurs expertises en commun dans le cadre du projet de recherche collaboratif « Comprendre la vulnérabilité des cellules neuronales face à la protéine Tau pathologique dans la maladie d’Alzheimer, en combinant RNAseq et RT-QuIC dans les neurones uniques ». Un financement de 200 000 euros sur deux ans est accordé à ce projet.

Description du projet lauréat du programme ALZTEC 2021 :

La maladie d’Alzheimer est caractérisée par une accumulation avec le temps de protéines anormales dans le cerveau, les protéines ß— amyloïde et Tau. Ces protéines se propagent dans le cerveau à travers des cellules, les neurones, par leurs connexions. Cependant, toutes les cellules du cerveau ne sont pas affectées et nous ignorons encore largement pourquoi certaines cellules sont plus vulnérables que d’autres. Pour répondre à cette question, les équipes développeront une nouvelle technologie qui combinera l’analyse de l’expression des gènes et la détection de la protéine Tau pathologique individuellement dans chaque neurone. En comparant les gènes exprimés dans les cellules exposées à la protéine Tau pathologique, les équipes seront en mesure d’identifier les gènes et les voies spécifiquement associés à la vulnérabilité et à la résistance aux premières étapes de la maladie. Cela permettra de développer des biomarqueurs très précoces de la maladie et de nouvelles cibles thérapeutiques capables de limiter la propagation délétère de Tau dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

À propos de la Fondation Alzheimer

Créée en 2008, la Fondation Alzheimer finance des projets de recherche audacieux et innovants permettant de mieux comprendre les mécanismes de la maladie, de trouver de nouveaux traitements et de faire reculer l’âge d’apparition des premiers symptômes.

Reconnue d’utilité publique, la Fondation Alzheimer est le premier financeur non gouvernemental de la recherche sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées en France sur les 10 dernières années. Son modèle économique lui permet de reverser 100 % des dons qu’elle perçoit directement aux chercheurs.

Pour donner un futur à notre mémoire, la Fondation Alzheimer, articule son action autour de trois axes :

  • Soutenir la recherche française en sciences fondamentales, cliniques et translationnelles, et en sciences humaines et sociales
  • Accélérer les transferts des découvertes en stimulant l’innovation
  • Informer le grand public par l’information et la sensibilisation à la prévention,

en engageant tous les acteurs nationaux et internationaux en capacité de lutter contre la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.fondation-alzheimer.org

À propos du Fonds de Dotation Clinatec

Le Fonds de Dotation Clinatec a été créé en 2014 pour collecter des fonds extérieurs afin de soutenir les projets innovants de Clinatec (Centre de recherche Edmond J. Safra). Le Fonds de Dotation a lancé une campagne de mécénat « Les malades n’ont pas le temps d’être patients » avec pour objectif de récolter 30 M€. Le Fonds de Dotation Clinatec est infiniment reconnaissant à l’ensemble de ses mécènes pour leur soutien. Plus d’informations sur le Centre de recherche : www.clinatec.fr

Clinatec, Centre de recherche biomédicale Edmond J Safra, a été créé par le Professeur Benabid, co-inventeur de la neurostimulation profonde, technologie stoppant les symptômes de la maladie de Parkinson. À Clinatec, les micronanotechnologies et l’élec­tronique sont mises au service de la santé et des patients. Médecins, technologues, chercheurs, et biologistes ont pour ambition, via la technologie, de mieux prévenir, diagnostiquer et traiter les maladies neurodégénératives, le cancer, l’épilepsie et les handicaps moteurs lourds.

Crédit photo : DepositPhotos

Descripteur MESH : Cerveau , Maladie , Maladie d'Alzheimer , Organismes , Recherche , Cellules , Patients , Technologie , Protéines , Gènes , France , Temps , Maladie de Parkinson , Neurones , Transfert , Mémoire , Thérapeutique , Amyloïde , Recherche biomédicale , Maladies neurodégénératives , Sciences humaines , Vie , Aidants , Médecins , Santé , Paris , Face

nuance

Recherche scientifique: Les +