Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Lymphomes

221 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Présentation à la Conférence internationale sur le lymphome malin des données de phase II évaluant les bénéfices cliniques de REVLIMID® associé au rituximab chez les patients atteints de lymphomes indolents...

Businesswire, le 19 juin 2011 : Présentation à la Conférence internationale sur le lymphome malin des données de phase II évaluant les bénéfices cliniques de REVLIMID® associé au rituximab chez les patients atteints de lymphomes indolents à grandes cellules B non traités […].

Présentation à l'ASH des données cliniques de deux études de phase II évaluant l'administration de REVLIMID® en association avec le rituximab chez des patients atteints de lymphome non hodgkinien indolent

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Dans la première étude, le traitement au lénalidomide et à la dexaméthasone à faible dose associée au rituximab a été évalué sur des patients atteint de lymphome B indolent récurrent ou réfractaire ou de lymphome à cellules du manteau auparavant résistant au rituximab. L'étude de phase II a présenté un taux de réponse globale (ORR) moyen de 58 % (14/24) avec un suivi médian de 13,3 mois (3,1-28,8). Les réponses par sous-type spécifique de cancer se sont étendues de 67 % (2/3) d'ORR chez les patients atteints d'un petit lymphome lymphocytique à 60 % (9/15) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome nodulaire et 60 % (3/5) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome à cellules du manteau. […].

Les puces à ADN pour le pronostic des lymphomes B diffus à grandes cellules

Caducee.net, le 20 juin 2002 : Une nouvelle étude réalisée sur 240 patients confirme l’intérêt des puces à ADN (microarrays) dans le pronostic des lymphomes B diffus à grandes cellules (DLBCL). Le profil d’expression d’un petit groupe de gènes est apparu clairement lié à la survie après la chimiothérapie. La valeur prédictive de ces signatures est indépendante de celle de l’index pronostique international (IPI). […].

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® (brentuximab védotine) pour le traitement des patients adultes atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV CD30  non précédemment traité en combinaison avec de l'AVD

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® (brentuximab védotine) pour le traitement des patients adultes atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV CD30 non précédemment traité en combinaison avec de l'AVD

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 15 décembre 2018 : « Pour un grand nombre de patients atteints d'un lymphome hodgkinien non précédemment traité, diagnostiqué en phase IV de la maladie, la progression se produira avec les traitements actuels, ce qui souligne un véritable besoin non satisfait dans cette population », déclare Anna Sureda, D.M., Ph.D., cheffe du service d'hématologie et du programme de greffe hématopoïétique de cellules souches, à l'Institut Català d'Oncologia - hôpital Duran i Reynals. « Dans l'étude clinique ECHELON-1, ADCETRIS en combinaison avec de l'AVD a réduit de 29 pour cent le risque de progression, de décès ou la nécessité d'un traitement anticancer ultérieur chez les patients atteints d'une maladie en phase IV en comparaison avec l'ABVD, une norme de soin actuelle. S'il est approuvé pour cette indication, ADCETRIS pourrait offrir une importante option thérapeutique novatrice pour les patients non précédemment traités atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV en Europe ». […].

Le BiovaxID®, un vaccin anticancer personnalisé ciblant les lymphomes à cellules B est disponible en Europe dans le cadre d’un programme d’accès compassionnel

Businesswire, le 29 juin 2009 : Selon un hématologiste de renommée mondiale et un pionnier de la recherche sur le lymphome, le professeur Volker Diehl, M.D., Ph.D., professeur de médecine à l’Université de Cologne : « Avec la mise à disposition de ce vaccin réellement spécifique au patient, je crois que les hématologistes disposent maintenant d’une nouvelle option de traitement sécurisé du lymphome susceptible d’améliorer les chimiothérapies et les traitements par anticorps monoclonaux existants. Ce traitement vise à agir sur le système immunitaire du patient lui-même pour qu’il identifie et attaque sélectivement les cellules cancéreuses, ce qui résulte en des rémissions pouvant se prolonger plus longtemps. Jusqu’à ce jour, le lymphome folliculaire est un cancer sanguin que l’on considère comme généralement incurable et fatal. C’est avec de grands espoirs et attentes que j’accueille favorablement une approche thérapeutique aussi personnalisée et visant à répondre à un besoin urgent non pris en charge. » Le professeur Dr. Diehl, qui a fondé le groupe d’études Hodgkin allemand) s’est vu décerné la Bundesverdienstkreuz (Ordre du mérite de la République fédérale d’Allemagne) par le gouvernement allemand pour ce qu’il a accompli au long de sa vie dans le domaine de la recherche sur le lymphome. […].

Le Journal of Clinical Oncology signale que le REVLIMID® agit contre le lymphome non-Hodgkinien agressif récidivant/réfractaire (LNH)

Businesswire, le 01 septembre 2008 : D'après cette publication, sur 49 patients éligibles pour l'évaluation de la réponse au traitement dans le cadre de cette étude, 35% présentaient une réponse objective et, parmi ceux-ci, 12% une réponse complète ou complète non-confirmée. Cette activité a également été relevée dans d'autres sous-types de lymphomes, dont le lymphome diffus à grandes cellules b, le lymphome folliculaire de grade 3 et le lymphome transformé. […].

Évaluation de REVLIMID®chez les patients atteints du lymphome diffus à grandes cellules B de phénotype GCB ou non-GCB

Businesswire, le 07 juin 2010 : Les chercheurs ont analysé rétrospectivement des données communes de patients en provenance de nos centres universitaires du monde entier, à la recherche de résultats cliniques différents parmi les patients atteints de lymphome à grandes cellules B de phénotype centre germinatif (GCB) ou non centre germinatif (non-GCB), suivant une thérapie de sauvetage à base de lénalidomide. La série de données initiales comprenait 40 patients atteints de LDGCB en rechute ou réfractaire, 23 d'entre eux étant atteints de lymphome de phénotype centre germinatif (GCB) et 17, de lymphome de phénotype non centre germinatif (non-GCB). […].

Réponse positive de la FDA concernant l'évaluation spéciale de protocole de l'essai clé de TopoTarget sur l'utilisation du belinostat dans le traitement du lymphome T périphérique

PR Newswire, le 06 septembre 2008 : COPENHAGUE, Danemark, September 6 /PRNewswire/ -- TopoTarget A/S (OMX: TOPO) a annoncé qu'elle avait reçu de la FDA une réponse positive concernant l'évaluation spéciale de protocole d'un essai de phase III portant sur l'emploi du belinostat dans le traitement du lymphome T périphérique (PTCL). Cet essai clé demandera le recrutement d'environ 120 patients et débutera au T4 de 2008. En juin, la désignation d'examen accéléré a été accordée pour la mise au point du belinostat dans ce type de traitement, ce qui appuie la stratégie d'introduction rapide sur le marché de TopoTarget. À l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement standard approuvé pour le traitement du lymphome T périphérique. […].

Le premier groupe de recherche coopérative sur les lymphomes de l'adulte choisit REVLIMID® pour une étude importante menée sur la première population touchée par la maladie

Businesswire, le 09 décembre 2008 : Le Professeur Bertrand Coiffier, Chef du service d'hématologie aux Hospices Civils de Lyon, France, directeur de recherche pour cette étude, a déclaré : « Les taux de réponse constatés à ce jour sont plutot encourageants avec la monothérapie REVLIMID chez les patients ayant suivi des prétraitements lourds parmi un éventail de sous-types de lymphomes. Les taux de réponse observés avec REVLIMID combinés avec son profil unique en tant qu'agent cancéreux immunothérapeutique offrent un potentiel de prolongement de la survie de ces patients par un traitement d'entretien. » […].

Apport de la combinaison rituximab + chimiothérapie CHOP dans le traitement du lymphome non hodgkinien (LNH) diffus à grandes cellules B

Caducee.net, le 05 décembre 2000 : L'analyse préliminaire d'un essai de phase III montre que la combinaison rituximab + CHOP (cyclophaophamide, doxorubicine, vincristine, prednisone) donne de meilleurs résultats que la chimiothérapie CHOP chez des sujets âgés et atteints d'un LNH diffus à grande cellules B de stade II à IV. Ces résultats indiquent que le traitement des lymphomes agressifs pourrait être amélioré par l'utilisation du rituximab, anticorps monoclonal dirigé contre l'antigène CD 20 exprimé dans plus de 95 % des cellules B des lymphomes non hodgkiniens. […].

Un cas d’acromégalie causé par la sécrétion d’hormone de croissance par un lymphome non-hodgkinien

Caducee.net, le 23 juin 2000 : Des médecins allemands rapportent dans la dernière livraison du New England Journal of Medicine l’observation d’un patient présentant un lymphome non-hodgkinien récurrent et une acromégalie causée par la production ectopique d’hormone de croissance par ce même lymphome. […].

Genmab modifie l'étude pivot de l'ofatumumab dans le traitement du lymphome non hodgkinien en une étude à un seul volet

PR Newswire, le 27 septembre 2007 : COPENHAGUE, September 27 /PRNewswire/ -- Genmab A/S (OMX : GEN) a annoncé aujourd'hui qu'elle a modifié le modèle d'une étude pivot continue de l'ofatumumab (HuMax-CD20(R)) dans le traitement du lymphome non hodgkinien folliculaire réfractaire au rituximab en un essai à un seul volet qui comprendra désormais 81 patients environ. Tous les patients recevront une perfusion de 300 mg d'ofatumumab suivie par 7 perfusions hebdomadaires de 1 000 mg d'ofatumumab. Le modèle de l'étude originale comprenait 162 patients, qui auraient reçu une perfusion de 300 mg d'ofatumumab suivie par 7 perfusions hebdomadaires de 500 mg ou de 1 000 mg d'ofatumumab. Il s'agit de la première étude de l'ofatumumab destinée aux patients souffrant du lymphome folliculaire réfractaire au rituximab. […].

Essai de phase II de l'ISTODAX® sur des patients atteints d'un lymphome périphérique à cellules T (PTCL) réfractaire ou en rechute : une analyse secondaire des patients atteints des sous-types de PTCL...

Businesswire, le 13 décembre 2011 : Essai de phase II de l'ISTODAX® sur des patients atteints d'un lymphome périphérique à cellules T (PTCL) réfractaire ou en rechute : une analyse secondaire des patients atteints des sous-types de PTCL les plus courants est présentée à l'ASH […].

 Le CT-P10, un biosimilaire du rituximab, validé dans une étude de phase 3 pour le traitement du lymphome folliculaire à un stade avancé

Le CT-P10, un biosimilaire du rituximab, validé dans une étude de phase 3 pour le traitement du lymphome folliculaire à un stade avancé

Celltrion Healthcare, le 05 décembre 2018 : Celltrion Healthcare présente des résultats positifs pour le CT-P10, un biosimilaire du rituximab, dans le traitement du lymphome folliculaire à un stade avancé à l’occasion du congrès 2018 de la Société américaine d'hématologie. L’efficacité et l’innocuité du CT-P10 ont été évaluées dans le cadre d’une étude randomisée, en double aveugle, de Phase III ayant évalué la survie globale (SG), la survie sans progression de la maladie (SSPM) et la réponse durable en comparaison du rituxan biologique de référence. La durée de suivi médiane était de 23 mois.i […].

Présentation, lors du congrès annuel de l'ASCO, de données relatives à l'association du REVLIMID® et du Rituxan® pour le traitement du lymphome à cellules B non hodgkinien indolent non traité

Businesswire, le 06 juin 2010 : Les patients ayant participé à l'étude étaient atteints d'un LNH indolent de stade III ou I non traité mesurable (>1,5 cm). 87 % des 30 patients pour lesquels les scores de l'index pronostique international des lymphomes folliculaires(FLIPI) étaient disponibles, étaient classifiés à risque intermédiaire ou élevé et, pour 73 % d'entre eux, la moelle osseuse était atteinte. Les patients ont été traités avec une dose quotidienne de 20 mg de lénalidomide aux jours 1 à 21 tous les 28 jours et avec une dose de 375 mg/m2 de rituximab au jour 1 de chaque cycle, pendant 6 cycles. […].

Genmab amorce une étude de phase II sur l'ofatumumab dans le lymphome diffus à grandes cellules B

PR Newswire, le 13 décembre 2007 : COPENHAGUE, Danemark, December 13 /PRNewswire/ -- Genmab A/S (OMX : GEN) a annoncé aujourd'hui que des centres d'études ont été mis en place et sont prêts à procéder à l'inscription de patients dans une étude de phase II sur l'ofatumumab (HuMax-CD20(R)) visant à évaluer le traitement du lymphome diffus à grandes cellules B (DLBCL) rémittent chez des patients non éligibles pour une transplantation de cellules souches ou ayant rechuté suite à une telle transplantation. Quelque 75 patients seront inscrits dans cette étude menée conjointement par Genmab et GlaxoSmithKline (GSK). Genmab recevra un paiement d'étape d'environ 87,2 millions DKK de la part de GSK au traitement du premier patient dans l'étude, ce qui devrait survenir dans un avenir proche. […].

La domination soutenue de Rituxan/MabThera entraînera une importante croissance annuelle de 3,6 pour cent du marché des médicaments contre le lymphome non hodgkinien

PR Newswire, le 21 octobre 2008 : WALTHAM, Massachusetts, October 21 /PRNewswire/ -- Decision Resources, l'une des plus importantes sociétés de consultation et de recherche concernant les questions pharmaceutiques et des soins de santé, estime que, jusqu'à 2017, l'augmentation de la pénétration du marché de Rituxan, par Biogen Idec, Genentech, Chugai et Zenyaku Kogyo, et de MabThera, par Roche, surtout au sein du marché des médicaments contre la leucémie lymphoïde chronique, entraînera une importante croissance annuelle de 3,6 pour cent du marché des médicaments contre le lymphome non hodgkinien. […].

Un cas de transmission de lymphome T après une transplantation de moelle osseuse

Caducee.net, le 15 novembre 2001 : La transmission de cellules cancéreuses ou précancéreuses lors d'une transplantation est un phénomène rare. Un groupe de médecin décrit dans le NEJM le cas d'une transmission de lymphome T entre deux sœurs au cours d'une transplantation de moelle. […].

Les plus