nuance

Un cas de transmission de lymphome T après une transplantation de moelle osseuse

La transmission de cellules cancéreuses ou précancéreuses lors d'une transplantation est un phénomène rare. Un groupe de médecin décrit dans le NEJM le cas d'une transmission de lymphome T entre deux sœurs au cours d'une transplantation de moelle.

Berg et al. ont suivi le cas d'une patiente de 19 ans traitée par chimiothérapie pour un lymphome anaplasique à grandes cellules. Une récidive a conduit alors à une transplantation de moelle osseuse provenant de sa sœur et a permis une rémission.

Trois ans et demi après la transplantation, le donneur a développé des lésions cutanées. Un lymphome T sous cutané de type panniculite (lié à un réarrangement du gène TCR) a été diagnostiqué. La patiente est décédée après deux ans de chimiothérapie.

Dans l'année qui a précédé ce décès, le receveur a développé des lésions et des nodules sous cutanés comparables à ceux observés chez le receveur. Une analyse approfondie a montré que c'était également un lymphome T sous cutané de type panniculite qui provenait des cellules T transplantées et non pas d'une récidive du lymphome anaplasique à grandes cellules.

Les auteurs soulignent le caractère exceptionnel de ces cas mais estiment qu'une attention particulière devrait être apportée à la recherche de cellules cancéreuses ou précancéreuses lors de la transplantation.

Source : N Engl J Med 2001;345:1458-63.

Descripteur MESH : Transplantation , Lymphomes , Lymphome T , Hématologie , Cellules , Panniculite , Récidive , Attention , Caractère , Moelle osseuse , Recherche , Transplantation de moelle osseuse

nuance

Recherche scientifique: Les +