nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Ritonavir

40 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le lopinavir-ritonavir donne de bons résultats lors de l’initiation d’un traitement contre le VIH

Caducee.net, le 27 juin 2002 : Un essai sur le traitement initial de l’infection par le VIH montre qu’une combinaison avec le lopinavir-ritonavir a une activité antirétrovirale supérieure à une combinaison avec du nelfinavir. Le lopinavir paraît bien toléré. […].

Nouveaux résultats sur le traitement initial et optimal de l’infection par le VIH-1

Caducee.net, le 16 mai 2008 : Une trithérapie par efavirenz et deux NRTI est associée à un plus faible taux d’échec virologique qu’un traitement par lopinavir-ritonavir plus deux NRTI, montre un nouvel essai clinique publié dans le NEJM. Un traitement alternatif associant lopinavir-ritonavir plus efavirenz est aussi efficace que l’association efavirenz plus deux NRTI mais les résultats ont montré dans ce cas une augmentation des résistances virales. […].

Gilead présente des données montrant l’activité d’amplification pharmacocinétique du GS 9350

Businesswire, le 11 février 2009 : « Ces données représentent la première étape majeure du développement clinique par Gilead d’un nouveau régime à base d’intégrase, en un seul comprimé pour une prise unique par jour, pour le VIH », a déclaré le docteur Norbert Bischofberger, vice-président directeur, service Recherche et développement et cadre supérieur scientifique chez Gilead Sciences. « Les résultats indiquent également que le GS 9350 est prometteur comme alternative autonome au ritonavir pour les patients recevant des traitements à base d'inhibiteurs de protéase HIV amplifiés. » […].

Le schéma thérapeutique à comprimé unique « Quad » de Gilead pour le traitement du VIH maintient une suppression virale élevée pendant 48 semaines dans une étude de Phase II

Businesswire, le 16 septembre 2010 : Les données de 48 semaines de cette étude de Phase II (Étude 236-0104) étendent les résultats positifs de 24 semaines annoncés en février 2010 lors de la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI). Les taux d’innocuité, de tolérabilité et d’abandon étaient similaires entre les deux bras de l’étude, mais les événements indésirables du système nerveux central (SNC), y compris les rêves anormaux/cauchemars, les étourdissements et l’anxiété, étaient moins nombreux chez les patients recevant le Quad que chez ceux recevant l’Atripla. […].

Haute incidence d’hépatotoxicité sévère chez les patients sous antirétroviraux

Caducee.net, le 06 janvier 2000 : Une hépatotoxicité survient fréquemment chez les patients VIH+ recevant des antirétroviraux, mais le risque varie nettement avec le médicament prescrit, indique une étude américaine publiée dans le JAMA. Elle souligne que le risque d’hépatotoxicité sévère est cinq fois plus élevé pour les patients sous ritonavir, alors que le risque est similaire pour le nelfinavir, l’indinavir, le saquinavir et les analogues nucléosidiques. […].

La Commission européenne approuve REYATAZ(R) (sulfate d'atazanavir 100 mg, 150 mg, 200 mg, 300 mg) en association avec d'autres produits médicaux antirétroviraux dans le cadre du traitement des adultes infectés par le VIH-1 n'ayant jamais été traités

PR Newswire, le 24 juin 2008 : PARIS, June 24 /PRNewswire/ -- La Commission européenne a autorisé la mise sur le marché de REYATAZ(R) (sulfate d'atazanavir à 300 mg une fois par jour), administré en association avec le ritonavir à 100 mg une fois par jour, et pris en association avec d'autres produits médicaux antirétroviraux dans le cadre du traitement d'adultes infectés par le virus de l'immunodéficience humaine-1 (VIH-1) n'ayant jamais reçu de traitement antirétroviral. Cette décision signifie que la mise en marché de REYATAZ(R) pour le traitement des patients n'ayant jamais reçu de traitement antirétroviral est autorisée dans les 27 pays membres de l'Unions européenne. […].

Paxlovid : 35 industriels signent des accords pour produire des versions génériques de l'antiviral de Pfizer

Paxlovid : 35 industriels signent des accords pour produire des versions génériques de l'antiviral de Pfizer

PRNEWSWIRE, le 17 mars 2022 : GENÈVE, 17 mars 2022 /PRNewswire/ -- Le Medicines Patent Pool (MPP) annonce aujourd'hui la signature d'accords avec 35 fabricants de médicaments génériques pour la production d'une version générique du nirmatrelvir, le traitement oral de Pfizer contre la COVID-19 qui, en association avec une faible dose de ritonavir, pourra être distribué dans 95 pays à revenus faible et intermédiaire. […].

Le mécanisme de résistance à l'insuline chez les patients sous inhibiteur de la protéase du VIH identifié

Caducee.net, le 31 mai 2000 : Les inhibiteurs de la protéase du VIH tels que l'indinavir, le ritonavir et l'amprenavir sont capables d'inhiber la protéine Glut4, un transporteur du glucose qui permet, sous la stimulation de l'insuline, son stockage dans le muscle et le tissus adipeux. Cet effet pourrait être responsable d'une complication iatrogène majeure observée chez les patients sous antiprotéase. […].

Gilead lance un programme clinique de Phase III destiné à évaluer un schéma posologique « Quad » d’un seul comprimé par jour contre le VIH

Businesswire, le 14 avril 2010 : « Nous avons le plaisir d’annoncer que le programme clinique Quad de Phase III a débuté », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président exécutif, Recherche et développement et directeur scientifique chez Gilead Sciences. « Les résultats d’efficacité et d’innocuité issus de l’étude de Phase II semblent indiquer que le schéma Quad pourrait représenter une nouvelle option significative pour les patients atteints du VIH. Nous nous réjouissons à l’idée de continuer à définir le profil clinique du Quad dans un nombre plus vaste de patients au cours des essais de Phase III. » […].

L’elvitégravir antirétroviral expérimental à dose unique quotidienne de Gilead non-inférieur au raltégravir, deux fois par jour à 48 semaines

Businesswire, le 21 juillet 2011 : « Parce que de nombreux patients pré-traités atteints du VIH ont développé une résistance aux antirétroviraux disponibles aujourd’hui, identifier de nouvelles options thérapeutiques à partir de l’inhibiteur de l’intégrase est essentiel, » a déclaré le professeur Jean-Michel Molina, PhD, chercheur principal, Hôpital Saint Louis à Paris et à l’Université de Paris 7. « Ces données suggèrent que l’elvitégravir peut être une option efficace pour les patients et peut également avoir le potentiel d’un dosage quotidien unique plus pratique dans le cadre d’une thérapie combinée pour le VIH. » […].

Gilead initie un essai clinique de Phase II avec un régime posologique à base d’intégrase en comprimé unique pris une fois par jour pour le traitement du VIH

Businesswire, le 19 avril 2009 : L’initiation de cette étude de Phase II est une étape importante dans le développement de notre régime posologique à base d’intégrase en comprimé unique pris une fois par jour contre le VIH », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président exécutif du service de recherche et développement et directeur scientifique de Gilead Sciences. « Le régime posologique à comprimé unique d’Atripla est devenu la norme de soin pour de nombreux patients, notamment ceux qui n’ont pas encore subi de traitement. Si son efficacité et son innocuité peuvent être démontrés, ce nouveau régime à comprimé unique a le potentiel de fournir une alternative importante pour ces patients. » […].

Les enfants d'Ouganda sont parmi les premiers à recevoir le nouveau comprimé pédiatrique Aluvia(R) (lopinavir/ritonavir) d'Abbott

PR Newswire, le 01 décembre 2007 : KAMPALA, Ouganda, December 1 /PRNewswire/ -- Abbott met aujourd'hui à disposition des enfants ougandais atteints du VIH/sida sa nouvelle co-formulation pédiatrique lopinavir/ritonavir (LPV/r) plus faiblement dosée, connue dans les pays en voie de développement sous le nom d'Aluvia(R) et Kaletra(R) dans les pays développés - une étape dont la compagnie espère qu'elle commencera à améliorer la vie des 2,3 millions d'enfants atteints du VIH/sida dans le monde. Le LPV/r est recommandé par l'Organisation mondiale de la Santé pour le traitement des enfants qui ne répondent plus aux médicaments de première ligne contre le VIH. […].

Un exemple réussi de trithérapie après une transfusion de globules rouges contaminés par le VIH

Caducee.net, le 06 juillet 2000 : L'initiation rapide d'une trithérapie chez un patient transfusé avec du sang contaminé par le VIH semble avoir empêché l'infection. La trithérapie avait débuté 50 heures après la transfusion et avait duré 9 mois. […].

Janssen reçoit un avis favorable du CHMP pour le SYMTUZA™, premier régime thérapeutique à comprimé unique à base de darunavir pour le traitement du VIH

Janssen, le 27 juillet 2017 : En cas d'approbation, il s'agirait du seul RCU à base de darunavir indiqué pour le traitement de l'infection au virus de l'immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez les adultes et les adolescents âgés de 12 et plus avec un poids corporel d'au moins 40 kg, avec des tests génotypiques pour en guider l'utilisation. Ce RCU combine l'efficacité et la durabilité éprouvées du darunavir au profil rénal et de densité minérale osseuse amélioré du F/TAF, en comparaison avec le F/TDF (fumarate de ténofovir disoproxil), et sera le seul traitement capable de fournir les avantages d'un RCU en terme d'observance, couplé à la barrière génétique élevée à la résistance qu'offre le darunavir. […].

Evaluation nationale de la prise en charge thérapeutique des expositions au VIH : impact des recommandations d’avril 2003

Florence Lot, Christine Larsen, Béatrice Basselier, Caroline Semaille, le 11 novembre 2004 : En 1998, les recommandations françaises en matière de prophylaxie antirétrovirale après exposition professionnelle au VIH chez le personnel de santé ont été étendues aux rapports sexuels, aux partages de matériel d’injection chez les usagers de drogues et aux expositions « autres », telles que piqûres par seringue abandonnée, contacts cutanés sanguins ou morsures lors de bagarres. […].

Le service du gouvernement américain responsable de la pharmacovigilance (FDA) approuve Complera™ de Gilead Sciences, un nouveau régime posologique complet à dose unique et journalière contre l'infection au VIH-1 chez les adultes naïfs...

Businesswire, le 13 août 2011 : Le service du gouvernement américain responsable de la pharmacovigilance (FDA) approuve Complera™ de Gilead Sciences, un nouveau régime posologique complet à dose unique et journalière contre l'infection au VIH-1 chez les adultes naïfs de traitement […].

Protéases du VIH-1 et résistance : des effets variables selon les sous-types de VIH-1 ?

Caducee.net, le 04 juillet 2002 : Une étude enzymologique de la protéase du VIH-1 laisse entendre que les polymorphismes de la protéase des sous-types africains pourraient amplifier les effets des mutations de résistance. […].

Etats-Unis : Mise à jour des recommandations pour le traitement de l'infection par le VIH

Caducee.net, le 06 février 2001 : L'Institut National américain pour la Santé (National Institutes of Health, NIH) a annoncé la publication d'une mise à jour des "Recommandations pour l'utilisation des agents antirétroviraux chez les adultes et adolescents infectés par le VIH". Elles reviennent notamment sur les critères retenus pour décider de l'initiation d'un traitement antirétroviral. […].

nuance

Les plus

123