Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Troubles de la mémoire

20 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les troubles de la mémoire des patients alcooliques sous-estimés

Caducee.net, le 27/05/2008 : Boire pour oublier ? Avec pour risque la survenue de réels troubles de la mémoire. Si on estimait jusqu'alors que seuls les patients alcooliques présentant un « syndrome de Korsakoff » avaient des pertes de mémoire significatives, une équipe du laboratoire « Neuropsychologie cognitive et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine » (Unité Inserm U923), à Caen, vient de montrer que les autres patients alcooliques présentent également des troubles plus ou moins graves des différentes composantes de la mémoire. Sachant qu'en France deux millions de personnes sont alcoolo-dépendantes, les chercheurs estiment indispensable la mise en place d'une évaluation neuropsychologique systématique des patients alcooliques. Ces travaux sont publiés dans l'édition de juillet de Alcoholism : Clinical and Experimental Research. […].

La position de la tête pendant le sommeil a un impact potentiel sur la maladie neurodégénérative

Advanced Brain Monitoring, Inc., le 20/02/2019 : « Nous avons comparé les schémas de sommeil à domicile, des patients atteints de troubles de la mémoire résultant de maladies neurodégénératives, à un groupe important de personnes âgées ayant une cognition normale », a déclaré Daniel J. Levendowski, premier auteur de l’étude et président d’Advanced Brain Monitoring. « Dormir plus de 2 heures en decubitus dorsal (allongé sur le dos et visage vers le haut) était un marqueur nocturne important qui caractérisait les personnes souffrant de troubles de la mémoire, après avoir pris en compte des facteurs tels que l’âge, le sexe, le ronflement, l’apnée obstructive du sommeil, et les mouvements nocturnes. » […].

Cambridge Cognition vise à transformer les soins neurologiques par une évaluation cognitive basée sur une tablette PC

Businesswire, le 08/09/2011 : Au cours des 25 dernières années, les tests cognitifs par écran tactile de Cambridge Cognition, connus sous le nom de CANTAB®, ont été cités dans plus de 700 publications révisées par leurs pairs et utilisés dans le monde entier dans la recherche universitaire et par les industries pharmaceutique et nutraceutique, dans de nombreux essais cliniques et recherches. Désormais et pour la première fois, CANTAB sera également lancé dans les soins primaires classiques. Ce test permettra aux généralistes de repérer - rapidement, aisément et précisément - les patients présentant des troubles de la mémoire. Les généralistes utilisent habituellement un crayon et d'un papier pour réaliser un test de mémoire - le plus souvent, le mini mental state exam (MMSE). Bien que ce soit un outil très répandu, ce test peut être long à réaliser et contraint le médecin à adopter un système d'administration et de barème relativement complexe. […].

La tomographie à positons pour étudier le déficit de la mémoire épisodique et mécanismes compensatoires dans la maladie d’Alzheimer

Caducee.net, le 22/05/2000 : Des chercheurs de l’Inserm et du service de neurologie de CHRU de Caen ont mené une étude par tomographie par émission de positons (TEP) afin d’identifier les structures cérébrales impliquées dans les troubles de la mémoire épisodique de la maladie d’Alzheimer. Publiés dans la Revue neurologique, leurs résultats suggèrent, qu’au début de la maladie, le fonctionnement de l’hippocampe, bien qu’altéré serait suffisant pour sous-tendre les performances mnésiques, alors qu’ensuite, d’autres aires seraient recrutées pour compenser la progression des lésions hypocampiques. […].

Un nouveau traitement pourrait limiter certains troubles cognitifs chez des patients schizophrènes

Caducee.net, le 17/03/2000 : L'administration d'un agoniste des récepteurs D1 de la dopamine, l'ABT 431, permet de rétablir une mémoire de travail normale chez des singes traités par de l'halopéridol : un neuroleptique utilisé chez l'homme pour le traitement des psychoses aiguës et chroniques. Selon P. Goldman-Razik, de l'Ecole de Medecine de l'Université de Yale, ce résultat pourrait permettre d'envisager de nouvelles stratégies pour le traitement des patients atteints de schizophrénie mais aussi de maladies dues à un défaut de synthèse de dopamine. […].

L'anosmie persistante due à la covid-19 serait liée à des problèmes cognitifs de longue durée

L'anosmie persistante due à la covid-19 serait liée à des problèmes cognitifs de longue durée

PRNEWSWIRE, le 03/08/2022 : SAN DIEGO, 3 août 2022 /PRNewswire/ -- De nouvelles connaissances sur les facteurs susceptibles de prévoir, d'augmenter ou de protéger contre l'impact de la COVID-19 et de la pandémie sur la mémoire et les capacités de réflexion ont été révélées par de multiples études présentées aujourd'hui lors de la Alzheimer's Association International Conference® (AAIC®) 2022 à San Diego et virtuellement. […].

Des symptômes dépressifs pourraient être les premiers signes d’une maladie d’Alzheimer

Caducee.net, le 13/12/1999 : Une symptomatologie dépressive semble être fréquemment retrouvée en phase préclinique de la maladie d’Alzheimer, indiquent des médecins suédois dans le mensuel Neurology. […].

Alzheimer : un patch à dose élevée de rivastigmine validé en Allemagne

Alzheimer : un patch à dose élevée de rivastigmine validé en Allemagne

LUYE PHARMA, le 15/07/2019 : SHANGHAI, 15 juillet 2019/PRNewswire/-- Luye Pharma Group a annoncé que l’Institut fédéral allemand des médicaments et des dispositifs médicaux a approuvé l’autorisation de mise sur le marché du timbre transdermique à base de rivastigmine à une seule prise quotidienne de l’entreprise, observant une posologie de 13,3 mg toutes les 24 heures. La force de cette posologie élevée vient compléter deux autres forces posologiques qui sont déjà sur le marché, à savoir 4,6 mg/24 h et 9,5 mg/24 h, et qui aident les médecins à prescrire des dosages plus appropriés aux patients en fonction de leurs besoins. […].

Dé-prescription : le patient doit être acteur de ses traitements, l’infirmière peut l’aider

Dé-prescription : le patient doit être acteur de ses traitements, l’infirmière peut l’aider

SNPI, le 12/02/2018 : S’il ne faut jamais arrêter un médicament sans l’avis d’un médecin, chaque médicament prescrit doit être régulièrement réévalué : est-il toujours utile ? Quels sont ses inconvénients ? Faut-il conti- nuer à le prendre, changer de médicament, réduire les doses ? […].

Programme d’information sur les méfaits du cannabis

Ministèe de la santé, le 02/02/2005 : Discours du ministre […].

Nouveaux résultats dans la recherche sur la démence : une étude majeure montre que la prise à long terme d'extrait spécial de Ginkgo Biloba , EGb 761® , protège contre la maladie d'Alzheimer

Businesswire, le 22/06/2010 : « Les résultats de l'étude GuidAge sont remarquables », selon le professeur Michael Habs, Directeur général chez Dr. Willmar Schwabe GmbH & Co. KG, à Karlsruhe, fabricant du EGb 761® (Tebonin®, en pharmacie uniquement). « C'est la toute première fois qu'un médicament révèle un effet protecteur contre la maladie d'Alzheimer. Les multiples effets de l'extrait de plante semblent avoir une influence positive sur les processus développementaux complexes de la démence. » […].

Une nouvelle étude indique que 95% des patients souffrent toujours de douleur chronique modérée à sévère malgré une année de traitement

PR Newswire, le 09/09/2009 : EUROPEAN FEDERATION OF CHAPTERS OF THE INTERNATIONAL ASSOCIATION FOR THE STUDY OF PAIN (EFIC) CONGRESS, LISBONNE, September 10 /PRNewswire/ -- 95% des patients souffrent toujours de douleur chronique modérée à sévère après une année de traitement[1] et seulement 12% se voient prescrire des opioïdes forts, selon une étude s'étendant sur une année, présentée aujourd'hui au congrès EFIC. L'étude révèle que pour plus de la moitié des patients, l'intensité de la douleur n'a pas pu être améliorée au cours d'une année de traitement et pour 19% des patients, la douleur s'est même intensifiée. Malgré le pourcentage important de patients dont la douleur persiste, 64% des patients ont la conviction qu'ils prennent la médication la plus appropriée et 58% des patients pensent que tout est mis en oeuvre afin de les aider. […].

Règles de bonnes pratiques des Benzodiazepines

Caducee.net, le 26/09/2012 : Les benzodiazépines constituent les substances les plus largement prescrites du groupe des hypnotiques et anxiolytiques. Ils agissent sur les neurotransmetteurs GABA en augmentant leurs effets: ils diminuent ainsi l’hyperactivité cérébrale associée à l’anxiété. […].

Maladie d’Alzheimer : une nouvelle recommandation HAS pour le diagnostic et la prise en charge

Caducee.net, le 06/01/2012 : La Haute Autorité de Santé a actualisé sa recommandation « Diagnostic et prise en charge de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées » publiée en mars 2008 et retirée par la HAS en mai 2011 (1) . La HAS publie aujourd’hui une version révisée par un nouveau groupe de travail qui tient compte des évolutions récentes autour de la prise en charge de la maladie, notamment les nouvelles conclusions de la Commission de la Transparence de la HAS sur les traitements médicamenteux ainsi qu’une définition du parcours de soins des patients. Cette recommandation s’intègre aux mesures du plan Alzheimer 2008-2012. […].

Un test simple pour déterminer si un patient est conscient ou non

Caducee.net, le 09/02/2009 : Est-il possible de déterminer si un individu est conscient en observant l'activité de son cerveau ? Cette épineuse question scientifique est également cruciale pour les cliniciens qui prennent en charge des malades non communicants en réanimation ou des patients qui émergent d'états inconscients tels que le coma ou l'état végétatif. Une équipe française de l'Inserm et du Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris) dirigée par le Dr Lionel Naccache, associant le Dr Tristan Bekinschtein, neuroscientifique post-doctorant argentin, et le Pr Stanislas Dehaene, directeur de l'unité Inserm/CEA "Neuroimagerie cognitive" à Neurospin vient de mettre au point un test combinant les principes de la psychologie de la perception auditive avec l'enregistrement de l'activité cérébrale. Il permet de détecter l'existence d'une vie mentale consciente sans reposer sur les signes souvent limités de l'examen clinique. […].

« La santé à tout âge » : une série de programmes courts pour préserver sa santé sur la durée

Caducee.net, le 06/11/2008 : Le vieillissement de l’organisme est un processus inévitable. Cependant, certains réflexes, adoptés tôt, permettent de prévenir efficacement ou de retarder la survenue de nombreuses pathologies et de maintenir un bon état de santé général. Pour permettre à chacun d’adopter les bons réflexes, l’INPES rediffuse une série de programmes courts, intitulés « La Santé à tout âge » du 3 novembre au 12 décembre 2008, du lundi au vendredi sur France 2 et France 3. […].

Merck Serono reçoit un avis favorable pour l'enregistrement européen de Kuvan(R)

PR Newswire, le 26/09/2008 : GENEVE, Suisse, September 26 /PRNewswire/ -- Merck Serono, une division de Merck KGaA, Darmstadt (Allemagne) a annoncé aujourd'hui que le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP), le comité scientifique de l'Agence Européenne du Médicament (EMEA), avait émis un avis favorable pour son médicament Kuvan(R) (dichlorhydrate de saproptérine), destiné au traitement par voie orale de l'hyperphénylalanémie (HPA) due à une phénylcétonurie (PCU) ou un déficit en tétrahydrobioptérine (BH4)(1). Dans cet avis favorable, le CHMP recommande à la Commission Européenne d'autoriser la mise sur le marché de Kuvan(R). L'EMEA avait précédemment octroyé le statut de Médicament Orphelin à Kuvan(R) qui était devenu le premier médicament orphelin pour le traitement de l'HPA. […].

VIVIMIND(MC), le produit Canadien de santé naturelle établi scientifiquement pour protéger la mémoire, est maintenant disponible

PR Newswire, le 02/09/2008 : LAVAL, Canada, September 2 /PRNewswire/ -- OVOS Santé Naturelle Inc., une filiale en propriété exclusive de BELLUS Santé Inc. (NASDAQ : BLUS, TSX : BLU), annonce aujourd'hui que VIVIMIND(MC), le premier produit de santé naturelle de la Société, est disponible dès maintenant sur Internet et progressivement dans plus de 2 000 points de vente au détail, dont les principales pharmacies, épiceries, magasins de produits naturels et grandes surfaces. La Société anticipe qu'il sera disponible dans plus de 3 000 points de vente d'ici à la fin de l'année. S'adressant à la population des baby-boomers vieillissants, VIVIMIND(MC) protège la mémoire et cible un marché grandement sous-estimé des soins de santé personnalisés, en proposant une alternative de santé validée par des données scientifiques. VIVIMIND(MC), un produit de santé naturelle de marque et fabriqué selon les normes les plus exigeantes de l'industrie, s'appuie sur 15 années de recherches scientifiques majeures, qui incluent des essais cliniques auprès de plus de 2 000 personnes dans 50 centres médicaux américains et 17 canadiens.(1) […].

12

Les plus