nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Verrues

9 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les traitements antirétroviraux favorisent-ils l'apparition des verrues ?

Caducee.net, le 04 mai 2001 : Des membres de l'unité de stomatologie de l'Université de Californie ont montré une augmentation de la prévalence des verrues orales chez les patients infectés par le VIH. Selon leur étude, cette augmentation serait une complication du traitement antirétroviral, particulièrement si-celui contient un inhibiteur de protéase. […].

Helix reçoit l'autorisation d'ouvrir des centres d'investigation clinique en Allemagne pour son étude clinique sur l'interféron topique alpha-2b actuellement en cours chez des patients présentant des verrues ano-génitales

PR Newswire, le 22 septembre 2008 : AURORA, Ontario, September 22 /PRNewswire/ -- Helix BioPharma a annoncé aujourd'hui que les autorités réglementaires lui avaient délivré l'autorisation requise pour ouvrir des centres d'investigation clinique en Allemagne dans le but d'élargir son étude clinique évaluant l'administration d'interféron topique alpha-2b à des patients présentant des verrues ano-génitales, actuellement en cours en Suède. […].

Papillomavirus

F.Campagne, le 15 mars 2000 : Les papillomavirus humains (HPV) sont un groupe de petits virus à ADN qui infectent spécifiquement les épithelia de la peau ou des muqueuses. Ils induisent généralement des lésions hyperprolifératives bénignes telles que verrues, papillomes ou condylomes. Cependant, certains types de papillomavirus humains (par exemple HPV16 et HPV18) sont associés à des tumeurs malignes, notamment le cancer du col de l'utérus associé neuf fois sur dix à un papillomavirus, qui est la seconde cause de cancer chez la femme dans le monde. […].

Verrues : l’efficacité des traitements semble mal documentée

Caducee.net, le 02 septembre 2002 : Des auteurs anglais présentent dans le British Medical Journal une revue de la littérature sur le traitement local des verrues. Leur travail souligne souvent la faiblesse méthodologique des études et montre que les traitements topiques à base d’acide salicylique sont presque les seuls à présenter les preuves d’une efficacité reconnue. […].

Un tableau sur les infections courantes de l'appareil reproducteur

FIH, le 01 janvier 2000 : Une description concise de onze infections courantes de l'appareil reproducteur, y compris les maladies sexuellement transmissibles d'origine bactérienne et virale. Les onze infections présentées sont le sida (VIH), la vaginose bactérienne, la candidose, le chancre mou, la Chlamydia, la blennorragie, l'herpès, le papillomavirus humain, l'hépatite à virus B, la syphilis et la trichomonase. Les considérations en matière de contraception sont aussi résumées. […].

Publication de nouveaux résultats sur un vaccin anti-HPV

Caducee.net, le 12 mai 2007 : On considère que plus des deux tiers des cancers du col de l’utérus sont provoqués par les types 16 et 18 du virus du papillome humain (HPV). Deux études publiées dans la dernière livraison du NEJM détaillent les derniers résultats des essais cliniques menés sur un vaccin anti-HPV tétravalent. Le vaccin a été associé à une réduction du risque de néoplasie intraépithéliale cervicale et de maladie anogénitale associée au HPV. […].

Le schéma thérapeutique à comprimé unique « Quad » de Gilead pour le traitement du VIH maintient une suppression virale élevée pendant 48 semaines dans une étude de Phase II

Businesswire, le 16 septembre 2010 : Les données de 48 semaines de cette étude de Phase II (Étude 236-0104) étendent les résultats positifs de 24 semaines annoncés en février 2010 lors de la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI). Les taux d’innocuité, de tolérabilité et d’abandon étaient similaires entre les deux bras de l’étude, mais les événements indésirables du système nerveux central (SNC), y compris les rêves anormaux/cauchemars, les étourdissements et l’anxiété, étaient moins nombreux chez les patients recevant le Quad que chez ceux recevant l’Atripla. […].

Plexxikon annonce l'approbation européenne du Zelboraf® pour le traitement des patients atteints de mélanome métastatique à mutation BRAF positif

Businesswire, le 20 février 2012 : Zelboraf et son test diagnostique compagnon ont déjà été approuvés aux États-Unis, en Suisse, en Israël, au Brésil, en Nouvelle Zélande et au Canada. Aux États-Unis, la promotion du Zelboraf est faite conjointement par Daiichi Sankyo, Inc. et par Genentech, membre du groupe Roche. C'est Roche qui assure la promotion du Zelboraf en dehors des États-Unis. […].

La circoncision masculine et le risque d'infection par le VIH

FIH, le 01 janvier 2000 : Des études réalisées dans les pays en développement montrent que les hommes circoncis courent moins de risque d'infection par le VIH que les autres. En revanche, des données recueillies aux Etats-Unis auprès de couples laissent à penser qu'il n'existe pas de rapport entre la circoncision masculine et le risque d'infection. […].

nuance

Les plus