nuance

Verrues : l’efficacité des traitements semble mal documentée

Des auteurs anglais présentent dans le British Medical Journal une revue de la littérature sur le traitement local des verrues. Leur travail souligne souvent la faiblesse méthodologique des études et montre que les traitements topiques à base d’acide salicylique sont presque les seuls à présenter les preuves d’une efficacité reconnue.

Cette enquête bibliographique a été dirigée par Sam Gibbs (Ipswich Hospital NHS Trust). Gibbs et ses collaborateurs ont identifié 50 essais randomisés et contrôlés sur le traitement local des verrues cutanées et non compliquées. Selon leur analyse, la plupart des preuves étaient de mauvaise qualité en raison des faiblesses méthodologiques des essais.

Toutefois, les preuves les plus claires concernaient les traitements locaux à base d’acide salicylique. Globalement, six essais contre placebo montraient au taux de succès (disparition des verrues) de 75 % avec le traitement comparé à 48 % dans le groupe contrôle (odds ratio = 3,9 ;IC 95 % = 2,4-6,4).

Deux petits essais ont comparé le dinitrochlorobenzène à un placebo en immunothérapie locale contre les verrues. Le taux de succès est apparu élevé (80 % vs 38%) mais il y avait peu de donnés sur les effets indésirables du traitement. Les irritations « locales et majeures » étaient fréquentes.

D’après Gibbs et ses confrères, « la preuve de l’efficacité de la cryothérapie était limitée », avec 16 essais analysés.

Enfin, il n’y avait pas de preuve claire de l’efficacité des traitements suivants : injection intra-lésionnelle de bléomycine (cinq essais), fluoro-uracile en topique, interférons en intra-lésionnel, thérapie photodynamique (quatre essais) et le laser à colorant pulsé (un essai). Les auteurs n’ont identifié aucun essai randomisé qui étudiait l’efficacité du traitement au laser CO2.

En conclusion, les auteurs soulignent la qualité discutable de la plupart des essais sur le traitement local des verrues. Par ailleurs, l’hétérogénéité des études rendait l’analyse globale plus difficile. « Au vu de cette hétérogénéité et de la faible qualité des essais, la synthèse descriptive et les données compilées dans notre revue devraient être interprétées avec prudence », soulignent Gibbs et ses confrères.

Source : BMJ 2002 ;325 :461-4

SR

Descripteur MESH : Verrues , Littérature , Revue de la littérature , Travail , Essais , Placebo , Bléomycine , Cryothérapie , Immunothérapie , Interférons , Uracile

nuance

Recherche scientifique: Les +