nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Vitamine B6

12 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les vitamines B ne semblent pas réduire le risque cardiovasculaire des patients coronariens

Caducee.net, le 11 novembre 2008 : Ceci est la conclusion principale d’un large essai clinique sur les conséquences d’une prise contrôlée d’acide folique, vitamine B12 ou vitamine B6 en association ou non. Chez les patients coronariens, ces vitamines ne permettent pas de diminuer la mortalité ou les évènements cardiovasculaires, indique cette étude publiée dans la dernière livraison du JAMA. […].

Les vitamines

Les vitamines

E.Faure, le 01 janvier 2000 : Le point complet sur les vitamines : . […].

L’homocystéine est liée à l’atrophie cérébrale et aux maladies vasculaires

Caducee.net, le 28 mai 2002 : Deux articles publiés dans Neurology du 28 juin font état de l’importance de l’homocystéine dans le risque de démence. D’après ces publications, les sujets avec des taux élevés d’homocystéine sont plus enclins à développer une atrophie cérébrale et une maladie vasculaire. On sait par ailleurs que ces deux pathologies sont des facteurs de risque de démence. […].

La Commission européenne autorise la commercialisation de Strensiq™ (asfotase alfa) pour le traitement des patients souffrant d’hypophosphatasie (HPP) depuis l’enfance

Alexion Pharmaceuticals, Inc., le 01 septembre 2015 : « L’hypophosphatasie est une maladie extrêmement rare qui peut avoir des effets dévastateurs sur les patients et leurs familles. En l’absence de traitement, les patients sont confrontés à des problèmes majeurs qui touchent le développement, la croissance et la mobilité, avec un risque de décès extrêmement élevé chez les nourrissons », a déclaré le Dr Christine Hofmann de la section Rhumatologie et Ostéologie pédiatriques de l’Hôpital pour enfants à l’Université de Wurtzbourg, en Allemagne. « Je suis ravie que les patients européens atteints d’HPP depuis l’enfance aient désormais un traitement approuvé qui attaque la cause sous-jacente de leur maladie métabolique génétique pérenne en remplaçant la phosphatase alcaline non-tissu spécifique. » […].

Alnylam reçoit l'approbation de l'Union européenne pour OXLUMO™ (lumasiran) dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1 dans toutes les tranches d'âge

Alnylam Pharmaceuticals, Inc., le 20 novembre 2020 : L’HP1 est une maladie orpheline extrêmement rare caractérisée par une production excessive d’oxalate, pouvant entraîner une insuffisance rénale terminale (IRT) et d’autres complications systémiques. Les manifestations cliniques de la maladie étant souvent hétérogènes, le diagnostic se fait généralement tardivement, surtout chez les adultes, avec un délai médian d’environ six ans par rapport à l'apparition des symptômes. Non traitée, l’HP1 entraîne des lésions rénales progressives et les patients atteints d’une insuffisance rénale avancée doivent subir des dialyses intensives pour débarrasser le sang des toxines, notamment l'oxalate, jusqu'à ce qu'ils soient aptes et éligibles pour une transplantation hépatique/rénale double ou séquentielle, une procédure invasive présentant un risque élevé de morbidité et de mortalité, et une immunosuppression à vie. […].

Une supplémentation en acide folique et vitamines B protégerait contre les maladies cardiovasculaires

Caducee.net, le 24 octobre 1999 : Un régime alimentaire enrichi en micronutriments, en l’occurrence en acide folique et vitamines B12 et B6, diminuent les concentrations sériques d’homocystéine chez les patients à risque cardiovasculaire, indique une étude multicentrique publiée dans le numéro de novembre de l’American Journal of Clinical Nutrition. […].

Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine sont efficaces dans le traitement des syndromes prémenstruels sévères

Caducee.net, le 29 septembre 2000 : Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (SSRIs) ont récemment été autorisés aux USA et au Royaume-Uni pour le traitement des syndromes prémenstruels (SPM) sévères. Dans le dernier numéro du Lancet, une revue de la littérature montre que les SSRIs constituent des molécules de choix pour le traitement de première ligne des SPM sévères. […].

Prévention de la tuberculose et VIH : un nouveau traitement antibiotique mieux adapté

Caducee.net, le 15 mars 2000 : Plusieurs équipes de recherche américaines rapportent dans le dernier numéro du JAMA que l'administration prophylactique de rifampicine et de pyrazinamide pendant seulement 2 mois assure la même protection contre la tuberculose qu'un traitement de 12 mois à base d'isoniazide. Les patients infectés par le VIH devraient directement bénéficier des résultats de ces travaux. […].

Réduire l’homocystéine ne suffit pas

Caducee.net, le 09 février 2004 : Une concentration élevée en homocystéine est associée à une augmentation du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Cependant, un essai randomisé vient de montrer que réduire le taux d’homocystéine ne permet pas de diminuer le risque de récidive d’AVC. […].

Le secret de la minceur est dans la tête

PR Newswire, le 28 janvier 2009 : LOS ANGELES, January 28 /PRNewswire/ -- Le maintien d'un poids idéal et d'un mode de vie sain constitue une préoccupation croissante partout dans le monde. Les méthodes de régime traditionnelles, à savoir décompte des calories, limitation des graisses, suppression des aliments « mauvais pour la santé », sont pour beaucoup de gens plus difficiles à appliquer à long terme, en particulier parce que la tentation est toujours présente, qu'il s'agisse des sorties entre amis ou des événements à fêter. Néanmoins, surveiller son poids peut s'avérer plus facile à accomplir en adoptant de bonnes habitudes comportementales - « se penser maigre » - qu'en s'imposant des restrictions. […].

Le lien entre l'homocystéine et la maladie d'Alzheimer se confirme

Caducee.net, le 14 février 2002 : Une étude de cohorte prospective a examiné sur huit ans la relation entre la concentration plasmatique totale en homocystéine et le risque d'apparition de démence. Une concentration élevée en homocystéine en début de suivi était associée à une augmentation significative du risque de démence et notamment d'Alzheimer. Cette relation était indépendante des facteurs de risques connus. […].

La vitamine B1 ou thiamine

F.Campagne, le 01 janvier 2000 : Le point complet sur la vitamine b1 ou thiamine : . […].

nuance

Les plus