nuance

Une supplémentation en acide folique et vitamines B protégerait contre les maladies cardiovasculaires

Un régime alimentaire enrichi en micronutriments, en l’occurrence en acide folique et vitamines B12 et B6, diminuent les concentrations sériques d’homocystéine chez les patients à risque cardiovasculaire, indique une étude multicentrique publiée dans le numéro de novembre de l’American Journal of Clinical Nutrition.

Coordonnée par le Dr Alan Chait de la division métabolisme, endocrinologie et nutrition de l’Université de Washington (Seattle), cette étude a évalué les effets d’une supplémentation en acide folique et des doses recommandées de vitamines B12 et B6 sur les concentrations sériques totales en homocystéine chez des adultes à haut risque cardiovasculaire.

On sait qu’une homocystéinémie élevée est un risque cardiovasculaire, le risque relatif étant augmenté de 70% lorsque les taux atteignent 5 micromoles par litre.

Menée dans 10 hôpitaux américains et canadiens, cette étude randomisée a inclus 491 sujets avec hypertension et/ou dyslipidémie et/ou diabète de type 2. Les participants ont pris pendant dix semaines soit des repas préparés (n=244), soit ce qu’ils voulaient (n=247). Les repas sélectionnés étaient conçus de telle façon qu’ils apportaient 100% des doses recommandées pour 23 micronutriments, dont l'acide folique.

L’apport moyen en acide folique à la 10e semaine a été de 601 ± 143 microgrammes par jour dans le groupe repas préparés, versus 270 ± 107 microgrammes par jour dans le groupe repas libres. Dans le groupe repas préparés, les concentrations sériques en homocystéine ont significativement chuté entre l’entrée dans l’étude et la 10e semaine : de 10,8 ± 5,8 à 9,3 ± 4,9 micromoles par litre.

Ce changement a été associé notamment à des concentrations plus élevées en acide folique dans le sérum et les globules rouges, et des taux sériques plus importants en vitamine B12. Les concentrations en homocystéine n’ont en revanche pas significativement varié dans le groupe repas libres.

On trouve notamment l'acide folique dans les céréales complètes du petit déjeuner, les oeufs durs, les asperges et les petits pois; la vitamine B6 dans les céréales complètes du petit déjeuner, les pommes de terre cuites avec leur peau et les bananes; la vitamine B12 dans le poisson et la viande.

déà fêé

Source : American Journal of Clinical Nutrition, 1er novembre 1999, 70 (5): 881-87.

Descripteur MESH : Vitamines , Acide folique , Cardiologie , Risque , Micronutriments , Régime alimentaire , Patients , Étude multicentrique , Repas , Homocystéine , Vitamine B12 , Déjeuner , Céréales , Viande , Sérum , Vitamine B6 , Washington , Pois , Peau , Oeufs , Métabolisme , Hypertension artérielle , Hôpitaux , Endocrinologie , Diabète de type 2 , Diabète

nuance

Recherche scientifique: Les +