Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Homocystéine

23 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le lien entre l'homocystéine et la maladie d'Alzheimer se confirme

Caducee.net, le 14 février 2002 : Une étude de cohorte prospective a examiné sur huit ans la relation entre la concentration plasmatique totale en homocystéine et le risque d'apparition de démence. Une concentration élevée en homocystéine en début de suivi était associée à une augmentation significative du risque de démence et notamment d'Alzheimer. Cette relation était indépendante des facteurs de risques connus. […].

Une approche diététique pour réduire le taux d'homocystéine par un apport en acide folique

Caducee.net, le 30 mai 2000 : Le taux d'homocystéine, facteur de risque vasculaire, peut être réduit d'environ 20 % par une complémentation en acide folique (vitamine B9) ou par des céréales enrichies en acide folique. Une étude publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition a comparé les effets de trois "régimes alimentaires" enrichis en acide folique sur la réduction du taux d'homocystéine. […].

Fonction endothéliale, homocystéine et effet de l'acide folique

Caducee.net, le 03 janvier 2002 : L'amélioration de la fonction endothéliale par l'acide folique ne semble pas dépendre d'une modification des taux d'homocystéine, un facteur de risque reconnu pour la maladie coronarienne. […].

Risque cardiovasculaire et homocystéine : privilégier la prise d’acide folique

Caducee.net, le 22 novembre 2002 : Selon une étude publiée dans le British Medical Journal, l’acide folique peut réduire le risque cardiovasculaire, de thrombose veineuse profonde et d’accident vasculaire cérébral si les concentrations en homocystéine sont élevées. […].

L’homocystéine est liée à l’atrophie cérébrale et aux maladies vasculaires

Caducee.net, le 28 mai 2002 : Deux articles publiés dans Neurology du 28 juin font état de l’importance de l’homocystéine dans le risque de démence. D’après ces publications, les sujets avec des taux élevés d’homocystéine sont plus enclins à développer une atrophie cérébrale et une maladie vasculaire. On sait par ailleurs que ces deux pathologies sont des facteurs de risque de démence. […].

Effets des anti-homocystéine vitaminiques sur le pronostic post-angioplastie transcutanée

Caducee.net, le 28 août 2002 : L’étude Swiss Heart Study menée par des cardiologues suisses et américains montre les effets bénéfiques d’une thérapie à base d’acide folique + vitamine B6 + vitamine B12 sur les risques de mortalité et de morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant bénéficié d’une angioplastie coronarienne transcutanée. […].

Homocystéine et AVC : de nouveaux éléments

Caducee.net, le 15 janvier 2005 : Une concentration élevée d'homocystéine dans le sang pourrait augmenter le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC), selon de nouveaux résultats publiés dans la revue médicale The Lancet. […].

Homocystéine, acide folique et déclin cognitif

Caducee.net, le 25 avril 2002 : Le déclin cognitif est une complication fréquente du vieillissement chez les sujets âgés. On estime à plus d'un million le nombre de personnes âgées en Europe qui développent chaque année un déclin cognitif. Des travaux récents ont suggéré que la vitamine B12, l'acide folique et l'homocystéine pouvaient moduler ce risque. […].

Réduire les resténoses en diminuant la concentration en homocystéine

Caducee.net, le 29 novembre 2001 : La fréquence des resténoses après angioplastie coronaire transluminale percutanée peut être réduite grâce à un traitement associant acide folique, vitamine B12 et pyridoxine. Ce traitement permet de réduire la concentration plasmatique en homocystéine, indique une étude parue dans le NEJM. […].

Un régime alimentaire pauvre en graisses et riche en fruits et légumes réduit le taux d'homocystéine

Caducee.net, le 22 août 2000 : Un groupe de recherche, mené par des médecins de la Johns Hopkins University (Baltimore), indique qu'un régime alimentaire appauvri en graisses et riche en fruits et légumes réduit significativement le taux d'homocystéine, facteur de risque reconnu des maladies cardiovasculaires et des thromboses. […].

Réduire l’homocystéine ne suffit pas

Caducee.net, le 09 février 2004 : Une concentration élevée en homocystéine est associée à une augmentation du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Cependant, un essai randomisé vient de montrer que réduire le taux d’homocystéine ne permet pas de diminuer le risque de récidive d’AVC. […].

Une supplémentation en acide folique et vitamines B protégerait contre les maladies cardiovasculaires

Caducee.net, le 24 octobre 1999 : Un régime alimentaire enrichi en micronutriments, en l’occurrence en acide folique et vitamines B12 et B6, diminuent les concentrations sériques d’homocystéine chez les patients à risque cardiovasculaire, indique une étude multicentrique publiée dans le numéro de novembre de l’American Journal of Clinical Nutrition. […].

Accident vasculaire cérébral : acide folique et vitamine B12 réduisent le risque de fracture

Caducee.net, le 03 mars 2005 : Les patients qui reçoivent de l'acide folique et de la vitamine B12 après un accident vasculaire cérébral (AVC) ont un risque de fracture plus faible que les patients qui ont reçu un placebo, indique une étude parue dans le JAMA du 2 mars. […].

Risque cardiovasculaire : l’impact de l’homocystéine surévalué ?

Caducee.net, le 30 octobre 2002 : Une nouvelle analyse de plusieurs études sur l’homocystéine tend à montrer que ce marqueur ne présente qu’une valeur pronostique limitée pour la survenue de pathologies ischémiques dans des populations saines. […].

Taux d’homocystéine et maladie coronarienne

Caducee.net, le 01 février 2001 : Une étude cas-témoin parue dans Heart montre qu’une augmentation du taux d’homocystéine dans le sang n’est pas associé à une augmentation du risque de maladie coronarienne. […].

Les bénéfices d’une supplémentation en éléments nutritifs chez la personne âgée

Caducee.net, le 24 janvier 2001 : Une étude parue dans l’American Journal of Clinical Nutrition montre qu’une supplémentation en éléments nutritifs (folate, vitamines B12 et B6) semble avoir des effets positifs sur la santé des personnes âgées en abaissant les concentrations sériques d’homocystéine et d’acide methylmalonique et ce, même si ces individus présentaient des concentrations vitaminiques normales dans le sang. […].

Se protéger contre les radicaux libres par l'alimentation : les preuves sont là !

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Les radicaux libres sont responsables d'altérations moléculaires et cellulaires qui sont fortement impliqués - personne n'en doute plus - dans les pathologies cardio-vasculaires et les cancers. Ces composés hautement réactifs ne manquent pas d'imagination pour endommager les cellules et les tissus. Ils s'attaquent aux constituants cellulaires et aux molécules biologiques, créent toutes sortes de produits toxiques, altèrent l'expression des gènes et l'activité des enzymes, empêchent les processus de réparation cellulaire… bref, ils font des dégâts ! […].

Réduire de plus de 80 % les maladies cardiovasculaires avec une pilule ?

Caducee.net, le 01 juillet 2003 : Une simple pilule pourrait diminuer de plus de 80 % les infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux, estiment des chercheurs dans un article publié dans le British Medical Journal. […].

12

Les plus