nuance

Accident vasculaire cérébral : acide folique et vitamine B12 réduisent le risque de fracture

Les patients qui reçoivent de l'acide folique et de la vitamine B12 après un accident vasculaire cérébral (AVC) ont un risque de fracture plus faible que les patients qui ont reçu un placebo, indique une étude parue dans le JAMA du 2 mars.

Les informations citées dans cet article rappellent que les patients qui ont subi un AVC sont plus exposés au risque de fracture du col du fémur : le risque est deux à quatre fois plus élevé que chez les personnes témoins sans AVC. Cette différence pourrait être liée à des concentrations d'homocystéine plus élevées chez ces patients. L'acide folique et la vitamine B12 sont des moyens envisagés pour réduire le taux d'homocystéine.

Dans ce contexte, Sato et collaborateurs ont réalisé un essai préliminaire chez les patients traités pour AVC et qui ont par ailleurs reçu de l'acide folique et de la vitamine B12 (n=314) ou bien un placebo (n=314). L'incidence des fractures a été suivie pendant deux ans.

Le nombre de chutes enregistrées était similaire dans les deux groupes. Le nombre total de fractures enregistrées était de 8 (6 fractures du col) dans le groupe traité et de 32 (27 fractures du col) dans le groupe placebo, expliquent les auteurs. Parallèlement, les concentrations d'homocystéine ont été réduites de 38 % dans le groupe acide folique et vitamine B12 alors qu'elles ont augmenté de 31 % dans le groupe placebo.

Source : JAMA. 2005; 293: 1082 – 1088

Descripteur MESH : Acide folique , Vitamine B12 , Risque , Accident vasculaire cérébral , Patients , Placebo , Mars , Homocystéine , Col du fémur , Fémur , Incidence , Personnes

nuance

Recherche scientifique: Les +