Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Accident vasculaire cérébral

412 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Plus d'AVC le matin

Caducee.net, le 15 janvier 2002 : Une étude italienne vient de confirmer que les symptômes de l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique surviennent plus fréquemment le matin avec un second pic le soir. Selon les auteurs de cette étude, il serait souhaitable d'étudier l'impact d'un traitement pharmacologique préventif prescrit de manière à contrer les facteurs de risques à ces deux moments de la journée. […].

Quatre études sur la prise en charge de l'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) chez l'adulte, destinées aux professionnels médicaux et paramédicaux

Anaes, le 22 juillet 2003 : L'accident vasculaire cérébral est une pathologie particulièrement fréquente (environ 130 000 AVC par an en France), troisième cause de mortalité dans les pays industrialisés. L'augmentation de l'incidence des AVC, en raison du vieillissement de la population et de l'espérance de vie accrue des patients à risque vasculaire, impose de considérer la prise en charge comme un impératif de santé publique. […].

L'IRM pour suivre la progression de la plaque d'athérome et le risque d'AVC

Caducee.net, le 15 janvier 2002 : L'étude par IRM de la plaque d'athérome permet d'identifier les caractéristiques de la capsule fibreuse qui sont fortement liées à des antécédents récents d'accident vasculaire cérébral (AVC) ou d'accident ischémique transitoire (AIT). D'après une publication dans la revue Circulation, cette approche pourrait un jour aider à identifier les sujets candidats à une intervention rapide pour prévenir le risque d'AVC. […].

L'oxygénothérapie trop fréquente dans la prise en charge de l'AVC ischémique ?

Caducee.net, le 17 janvier 2002 : Des médecins américains ont cherché à connaître les caractéristiques de l'emploi de l'oxygénothérapie dans la prise en charge de l'AVC ischémique. Ils rappellent à ce sujet que l'oxygénothérapie n'est pas recommandée en routine pour les AVC ischémiques. D'après leur étude, près de la moitié des jours sous oxygénothérapie chez ces patients seraient injustifiés. […].

La démence influence la survie après un accident vasculaire cérébral (AVC)

Caducee.net, le 02 août 2002 : Les patients qui présentent une démence avant ou après un AVC ont un risque de décès plus élevé dans les mois qui suivent l’accident. Cette augmentation de la mortalité est encore significative près de deux ans après l’AVC, indique une étude espagnole. […].

Les thiazides dans la prévention des AVC

Caducee.net, le 25 novembre 2003 : Les diurétiques de type thiazides paraissent exercer un effet protecteur sur le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Une revue de la littérature sur ce sujet indique que plusieurs larges études confirment cet effet. […].

Accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique : de l’aspirine le plus tôt possible

Caducee.net, le 09 juillet 2002 : La prise d’aspirine dans les 48 heures qui suivent l’apparition d’un AVC ischémique peut réduire les décès et la sévérité de l’AVC, selon un avis émis par l’Académie américaine de Neurologie et l’Association américaine sur l’AVC. […].

Mieux évaluer le risque d'accident vasculaire cérébral après un infarctus du myocarde

Caducee.net, le 04 avril 2002 : Selon une très large enquête épidémiologique américaine, 2,5 % des patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde (IDM) développeront un accident vasculaire cérébral (AVC) dans les six mois suivants. L'étude des facteurs de risque d'AVC dans ces conditions permet de montrer que 20 % des plus de 75 ans seront hospitalisés pour un AVC. […].

Les graisses alimentaires ne sont pas liées au risque d’accident vasculaire cérébral

Caducee.net, le 06 octobre 2003 : Contrairement à ce qui est observé dans la maladie coronarienne, les acides gras alimentaires ne paraissent pas avoir d’impact sur le risque des accidents vasculaires cérébraux, révèle une étude publiée dans le British Medical Journal. […].

Concentric Medical annonce le traitement au Japon des premiers patients avc avec Merci Retriever(R)

PR Newswire, le 21 juillet 2010 : MOUNTAIN VIEW, Californie, July 21, 2010 /PRNewswire/ -- Concentric Medical, Inc., leader mondial en dispositifs de suppression des caillots chez les patients avc (accident vasculaire cérébral) ischémiques aigus, a annoncé aujourd'hui le traitement du premier patient au Japon avec le Merci Retriever(R). Le Merci Retriever est un appareil médical similaire au cathéter que les centres de traitement des accidents vasculaires cérébraux utilisent pour supprimer les caillots de sang dans les cerveaux des patients ayant subi un accident vasculaire cérébral ischémique aigu. […].

Améliorer la prise en charge de l'accident vasculaire cérébral par la création d'unités spécialisées

Caducee.net, le 21 juin 2000 : Une étude américaine indique que le traitement des patients victimes d'accident vasculaire cérébral (AVC) pourrait être amélioré par la mise en place de centres de premiers soins spécialisés. Dans le dernier numéro du Journal of American Medical Association, des membres de l'association américaine BAC (Brain Attack Coalition, regroupe des professionnels du traitement de l'AVC) exposent leurs recommandations pour la création et le fonctionnement de ces centres. […].

Les aliments à base de céréales non raffinées diminuent le risque d'accident vasculaire cérébral ischémique chez les femmes

Caducee.net, le 27 septembre 2000 : Augmenter la prise journalière de céréales non raffinées (à grains entiers) pourrait réduire le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) chez les femmes. Une étude prospective réalisée auprès de 75.521 femmes indique que celles qui en consomment le plus diminuent de 43 % le risque d'AVC ischémique, indépendamment des facteurs de risques cardiovasculaire identifiés. […].

Quel risque d'AVC chez les femmes migraineuses ?

Caducee.net, le 28 mars 2005 : Une très large étude prospective menée chez des femmes n'a pas trouvé de lien entre la migraine et l'accident vasculaire cérébral (AVC) en général. Cependant, la migraine avec aura était associée à une augmentation de 1,7 fois du risque d'AVC ischémique. […].

AVC et activateur tissulaire du plasminogène : un bilan de quatre ans d'expérience

Caducee.net, le 17 décembre 2001 : Des médecins de l'Université du Texas à Houston rendent compte dans Archives of Neurology d'une expérience de quatre ans dans le traitement de l'accident vasculaire cérébral ischémique (AVC) avec l'activateur tissulaire du plasminogène (t-PA). En utilisant des critères de sélection bien précis, le t-PA peut être utilisé chez 15 % des patients à la phase aiguë de l'AVC ischémique. L'expérience de l'équipe médicale et le respect des recommandations de bonne pratique sont les principaux critères de succès. […].

Fibrillation atriale : Les recommandations pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ne sont pas suivies de façon systématique

Caducee.net, le 17 septembre 2013 : Les données préliminaire du registre GARFIELD, présentées lors du CONGRÈS 2013  de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) révèlent  que les traitements anticoagulants, connus pour réduire de manière significative le risque d'AVC chez les patients atteints de fibrillation atriale, sont insuffisamment utilisés chez ces patients à risque. […].

Homocystéine et AVC : de nouveaux éléments

Caducee.net, le 15 janvier 2005 : Une concentration élevée d'homocystéine dans le sang pourrait augmenter le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC), selon de nouveaux résultats publiés dans la revue médicale The Lancet. […].

Le retour à domicile du patient adulte atteint d'accident vasculaire cérébral : comment l'organiser.

ANAES, le 26 avril 2004 : à la demande de la Société française de médecine physique et de réadaptation (Sofmer), l'Anaes propose à tous les professionnels sanitaires et sociaux, travaillant en milieu libéral et en institution des recommandations sur les modalités d'organisation médicale, paramédicale et sociale du retour à domicile des patients atteint d'accident vasculaire cérébral (AVC). […].

Un risque d'AVC plus élevé chez les patients migraineux

Caducee.net, le 13 décembre 2004 : Une méta-analyse récente montre que le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique serait deux fois plus élevé chez les patients sujets aux migraines. Cette étude vient de faire l'objet d'une publication dans le British Medical Journal. […].

Les plus