nuance

La grippe et les pathologies cardiovasculaires

Insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves

La grippe et l’insuffisance cardiaque chronique

Une insuffisance cardiaque peut s’aggraver dans 2 circonstances :

o La décompensation de l’insuffisance cardiaque : la maladie, si elle était stable, s’aggrave. C’est le cas le plus fréquent, surtout pour les plus âgés. Ce phénomène survient par infection broncho-pulmonaire (pneumonie due au virus de la grippe ou par une surinfection par un autre germe). L’hospitalisation est alors souvent nécessaire. Cet épisode survient aussi plus fréquemment si une bronchite chronique est associée à l’insuffisance cardiaque.

o La myocardite aiguë : elle est beaucoup plus rare et est provoquée par le virus de la grippe lui-même. Elle est potentiellement responsable d’une insuffisance cardiaque aiguë grave, surtout chez le sujet jeune.

La grippe et les autres pathologies cardiovasculaires

Il a été démontré que la grippe pouvait constituer un facteur de décompensation de la maladie coronaire entre 40 et 60 ans et favoriser l’accident vasculaire cérébral après 65 ans.

Pour les sujets insuffisants cardiaque ou porteurs d’une affection cardiaque figurant dans la liste ci-dessus, la prévention des infections broncho-pulmonaires est donc essentielle et le recours à la vaccination antigrippale est fortement conseillé.

« Aujourd’hui les traitements permettent aux patients insuffisants cardiaques de retrouver un équilibre leur permettant de vivre le plus normalement possible. Un épisode grippal peut rompre soudainement cet équilibre fragile allant jusqu’à entraîner un œdème pulmonaire chez certains patients. De plus, il arrive que le virus de la grippe s’attaque directement au muscle cardiaque. C’est pourquoi il est fondamental que les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque se fassent vacciner. » explique le Professeur Thomas, chef du département de cardiologie médicale à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière et Président sortant de la Fédération Française de Cardiologie.

La Fédération Française de Cardiologie (FFC) a vu le jour grâce aux professeurs Jean LENèGRE et Pierre SOULIé en 1964 afin de répondre à un " triple impératif médical, humain et social ”. D’une part, le principal objectif de la Fédération Française de Cardiologie est de permettre à toute personne d’avoir accès gratuitement à une information sur la prévention des maladies cardiovasculaires afin d’en réduire le nombre. D’autre part, la Fédération a pour mission : la prévention, l’aide à la réadaptation des cardiaques, l’aide à la recherche en cardiologie, et l’information sur l’urgence cardiaque et les gestes qui sauvent. Reconnue d’utilité publique depuis 1977, la FFC ne perçoit aucune subvention directe de l’Etat. Seule la générosité des donateurs lui permet d’assurer ses missions. Pour en savoir plus sur la FFC, consultez son site www.fedecardio.com.

Source : CNAMTS (dossier de presse)

Descripteur MESH : Cardiopathies , Cardiopathies congénitales , Cardiologie , Virus , Maladie , Patients , Bronchite , Bronchite chronique , Gestes , Infection , Maladies cardiovasculaires , Myocardite , Personnes , Recherche , Surinfection , Vaccination

nuance

Pratique médicale: Les +