nuance

Une protéine gouvernant la mobilité des spermatozoïdes pourrait devenir une cible pour la contraception

Des chercheurs américains semblent avoir mis en évidence une protéine majeure responsable de la mobilité des spermatozoïdes. Cette protéine, nommée CatSper, servirait de passage au flux d’ions calcium permettant le déclenchement de la fertilisation de l’œuf.

Depuis longtemps, David Clapham, l’auteur principal de l’étude publiée aujourd’hui dans la revue Nature, cherchait des tunnels à ions calcium dans la queue des spermatozoïdes car on savait que de tels passages étaient associés à la mobilité spermatique.

Clapham et ses collègues ont réalisé un large criblage des banques de gènes humains codant pour les protéines sélectives des ions calcium. Ayant trouvé un gène ressemblant aux tunnels à calcium voltage dépendant, les chercheurs ont localisé sa protéine par immunohistochimie dans les testicules.

Cette protéine, nommée CatSper pour ‘Cation Channel of Sperm’, est exclusivement exprimée dans les testicules et est localisée au niveau de la pièce principale de la queue des spermatozoïdes.

Afin de définir le rôle de CatSper, les chercheurs ont généré des lignées de souris délétées pour le gène CatSper (CatSper-/-). Ils ont constaté que les souris mâles étaient infertiles alors que les femelles étaient fertiles.

Les spermatozoïdes des souris mâles CatSper-/- étaient peu mobiles et ils n’arrivaient pas à fertiliser les ovocytes des femelles si ceux-ci étaient pourvus de leur zone pellucide.

« La seule chose qui semble anormale dans le sperme de ces souris est leur incapacité à pénétrer la zone pellucide », a commenté Clapham.

« Il est probable que le tunnel à calcium est responsable de la charge électrique qui fournit l’impulsion au spermatozoïde au dernier moment pour pénétrer la zone pellucide de l’ovocyte », poursuit-il.

En conclusion, Clapham ouvre les perspectives d’une telle découverte en disant que si un médicament pouvait bloquer spécifiquement ce tunnel, il pourrait être pris par les hommes ou par les femmes en tant que moyen de contraception uniquement dans la période des rapports sexuels sans avoir les désavantages de prise d’hormones quotidiennes potentiellement cancérigènes.

Source : Nature 2001;413:603-8.

Descripteur MESH : Spermatozoïdes , Contraception , Calcium , Zone pellucide , Ions , Queue , Femmes , Gènes , Hommes , Immunohistochimie , Ovocytes , Protéines , Rôle , Sperme

nuance

Recherche scientifique: Les +