nuance

Pratiques et perspectives en gynécologie - 7es Assises Nationales en Gynécologie

illustrationLa Fédération nationale de gynécologie médicale (FNCGM) et la société française de gynécologie (SFG) se retrouvent tous les deux ans pour aborder de nombreux thèmes de gynécologie tant sur le plan de la pratique que sur le plan des perspectives de la prise en charge de la santé des femmes.

Cette année, les assises débuteront par la présentation de travaux de recherche sur l’action bénéfique de certaines hormones sur le cerveau et en particulier dans la régénération de la myéline. Travaux sur l’effet bénéfique du traitement hormonal de la ménopause sur le cerveau (relation entre le traitement hormonal de la ménopause et une certaine protection contre la démence vasculaire et la maladie d’Alzheimer).

Sera évoquée l’acétate de cyprotérone (Androcur) hormone puissante contre l’hirsutisme mais susceptible à forte dose et prise à long terme d’entraîner des effets secondaires au niveau cérébral le plus souvent réversible.

La 2e session des assises concernera la contraception, à l’heure où les hormones sont décriées sur le NET, la contraception « naturelle » a-t-elle sa place et si oui laquelle ? Quelle contraception demain pour l’homme ? Et quelles sont les nouveautés pour la femme ?

Une 3e session portera sur la Fertilité par rapport à la Société : l’âge moyen de la 1ère
grossesse recule de plus en plus : pour quelles raisons ? Quelles en sont les conséquences ?

La fertilité par rapport à l’Éthique et à la Société sera également abordée : les lois de bioéthique sont actuellement en discussions et les points discutés sont très nombreux. On peut noter entre autres la préservation sociétale de la fertilité, la levée de l’anonymat des futurs donneurs de gamètes, les recherches sur l’embryon et les cellules souches…

Un autre point sera soulevé concernant la gestation pour autrui. Il existe en effet des
indications médicales à la GPA, mais sa mise en œuvre pose les mêmes problèmes que la GPA
« sociétale »…

Un symposium abordera la contraception pratique : la contraception par stérilet (DIU) est en augmentation en France, il existe des recommandations de bonnes pratiques à connaître des professionnels.

L’importance de l’entretien motivationnel entre la patiente et le professionnel de santé en matière de contraception sera abordée, car c’est la clé de la confiance, et de l’observance de la patiente… En matière de contraception intra-utérine, l’information doit être optimale.

Une session abordera le sein et un certain nombre de nouveautés qui permettent de traiter les cancers du sein, avec une certaine désescalade et donc moins d’effets secondaires pour la patiente, et ce en toute sécurité.
Les gènes impliqués dans les cancers du sein sont de plus en plus nombreux et on sait les séquencer plus rapidement (diagnostic moléculaire) nous pouvons à partir de cela avoir une approche des prédispositions héréditaires aux cancers. Certaines molécules nouvelles ciblant les défauts de réparation des lésions à l’ADN vont modifier les traitements…

Les nouvelles thérapies ciblées dans le cancer du sein commencent à avoir des débouchés thérapeutiques d’ores et déjà importants et prometteurs (les anti-CDK4/6 – les inhibiteurs de PARP – l’immunothérapie… tous prometteurs)

Le curage ganglionnaire de l’aisselle source d’effets secondaires importants n’est plus systématique et de plus en plus réduit, remplacé par le ganglion sentinelle, qui débouche de moins en moins sur le curage… entraînant un meilleur confort de cicatrisation pour la patiente…

Une session portera également sur le col de l’utérus. L’utilisation de tampons, de cups pour les règles entraîne-t-elle plus d’infections, de « choc septique » ? Le vrai du faux… Quels sont aujourd’hui les tests utiles pour faire un diagnostic d’IST en gynécologie ?
Quid de la préservation de la fertilité chez une patiente porteuse de cancer du col ? En effet, le cancer du col de l’utérus survient le plus souvent autour de la quarantaine et certaines femmes n’ont pas encore d’enfants. Les professionnels de santé doivent pouvoir leur proposer une possibilité de procréer après le traitement.

La première journée des assises s’achèvera avec un symposium qui abordera l’infection génitale en 2019 : Le mycoplasme retrouvé dans les prélèvements vaginaux : quelle est leur place ? « la vaginose bactérienne » : sa présence, ses traitements, sa prévention… Très fréquente ?

Samedi 15 Juin 2019

La journée du 15 Juin débutera avec une session concernant l’adolescence : les professionnels de santé aborderont l’aménorrhée. Devant ce symptôme, il y a de nombreuses causes à rechercher : des problèmes d’anorexie ou encore un développement sexuel différent ou autres ?

Seront abordés internet et réseaux sociaux : quelles sont les influences sur la sexualité de l’adolescent ? La peur de la non — « performance » tout cela est à connaître afin de ne pas passer à côté de la violence sexuelle.

Un symposium suivra et évoquera la DHEA, hormone connue pour « la jeunesse » avec un traitement innovant pour l’atrophie vulvo-vaginale (40 % des femmes interrogées de 45 à 60 ans et beaucoup plus pour les années qui suivent s’en plaignent) qui entraîne une difficulté sexuelle, une répercussion sur son estime de soi et sur sa relation avec l’autre.

Enfin, pour clôturer ces assises le sujet de l’exposition fœtale aux perturbateurs
endocriniens sera abordé. L’environnement péri conceptionnel maternel, voire paternel joue-t-il un rôle déterminant sur l’état de santé à venir de l’enfant ? Certains polluants chimiques à activité de perturbateurs endocriniens sont connus. Cela devrait être un objectif prioritaire en médecine préventive… mais souvent les patientes sont vues quand elles sont déjà enceintes… Il faut envisager une consultation pré-conceptionnelle pour tous les couples.

 

http://www.assises-gynecologie2019.com/

 

Descripteur MESH : Gynécologie , Santé , Femmes , Santé des femmes , Contraception , Diagnostic , Ménopause , Hormones , Cerveau , Sécurité , Internet , France , Quarantaine , Bioéthique , Violence , Joue , Médecine , Recherche , Cicatrisation , Régénération , Développement sexuel , Gènes , Confiance , Rôle , Peur , Sexualité , Préservation de la fertilité , Perturbateurs endocriniens , Cyprotérone , Maladie , Démence , Démence vasculaire , Tumeurs du sein , Cellules

nuance

Actualités professionnelles: Les +